ELODIE, VOTRE SPECIALISTE INDONÉSIE

Qui suis-je ?

Elodie, votre spécialiste Indonésie

Originaire de Haute-Savoie, mes parents m'ont transmis le goût de la curiosité et de l'ouverture sur le monde. Ainsi, je décide d'apprendre le chinois et c'est là que l'aventure commence! Mes études de langues étrangères me mènent jusqu'en Chine où j'apprends le mandarin et découvre un monde nouveau dont j'ai tant à apprendre. Plusieurs séjours en Chine me permettent de sillonner ce pays et ses diversités si profondes du Nord au Sud, des mégalopoles aux villages isolés, du peuple han aux minorités. Un stage dans une agence locale dans le Yunnan puis un voyage de prospection dans le Guizhou, et enfin l’accompagnement d’un groupe de voyageurs affinent mon expérience du voyage. Petit à petit, ma passion pour la Chine prend une dimension asiatique et c'est avec plaisir qu'aujourd'hui je transmets ce goût du voyage au quotidien!
N'hésitez pas à me contacter pour vos projets de voyage en Indonésie !

Une anecdote de voyage parmis d'autres

3h du matin, le réveil sonne, nous voilà partis pour l'Ascension du Gunung Agung (3 142m), volcan sacré de Bali. Nous avions donné rendez-vous à notre guide à 3h30, mais celui-ci n’est toujours pas là… que faire ? tenter l’ascension tout seuls … ou bien se "résigner" à poursuivre notre nuit de sommeil et faire la grasse matinée. Allez, cette ascension, on en a rêvé, avec ou sans guide, on atteindra le sommet du Agung pour le lever du soleil ! Après 15 min de route, voilà un petit bonhomme qui arrive sur son scooter, c’est le guide qui s’excuse de son retard dû à une panne de voiture… ou plutôt de réveil !

4h15 : sac à dos et frontale, on débute le périple par une offrande au temple situé au pied du volcan afin que celui-ci nous épargne… Désormais, nous voilà rassurés, on peut commencer l’ascension à tâtons à travers le chemin qu’on tente de deviner. D’abord en sous bois, on atteint très vite la partie découverte du volcan et sa lave séchée. On a beau lever la tête, il fait nuit noire et on ne sait quelle est la distance qu'il nous manque à parcourir. Ce n’est qu'après 2h15 de montée assez raide qu’on atteint le sommet par un vent glacial. Mais la vue imprenable sur l'île de Lombok au lever du soleil nous fait vite oublier les douleurs musculaires. La descente au grand jour, à travers le pierrier, nous fera réaliser qu’il valait certainement mieux ne pas voir le sommet avant de s'aventurer sur le Mont Agung ! Sinon, nous l'aurions sûrement contemplé d’en bas :)

Quelques conseils...

  • Visiter la petite exploitation de sel familiale de Kusamba (au sud de Candidasa) où Dian, la propriétaire des lieux, vous expliquera chaque étape de l'extraction du sel. Son sourire radieux et sa bonne humeur éclaireront votre journée !
  • Assister à un combat de coqs… bien que cela ne soit pas "autorisé". Ils ont encore lieu dans les petits villages reculés. A l'écart des endroits de passage, à l'intérieur d'une petite cour, 2 coqs auxquels les propriétaires ont attaché une longue lame acérée autour de l'ergot combattent jusqu’à la fin, souvent tragique, de l'un d’eux. Pendant ce temps, les billets s'échangent, les paris s’enchaînent à tout va. Cela peut choquer de prime abord, mais les participants sont si fiers de nous présenter leur coq et de nous parler de cette tradition ancestrale que cela reste un beau moment de partage avec les locaux.

Ce que vous pourrez ramener de votre voyage

  • Du tissage ou "batik" confectionné à la main selon une technique bien particulière (à la cire)
  • Des sculptures ou petites statuettes en bois exotiques
  • Des épices en tout genre
  • Des marionnettes ou masques confectionnés en bois
  • Des bijoux en argent

Depuis Sanur, on embarque sur un petit bateau en direction de l'île de Nusa Lembongan… Après environ 1h30 de traversée en bateau local, on débarque sur une jolie plage de sable blanc. Quelques bungalows, avec une vue exceptionnelle sur l'océan, sont disséminés par-ci par-là sur les pentes du hameau. Le meilleur moyen pour parcourir l'île est de louer un scooter. Les paysages sont magnifiques; des criques sauvages et souvent isolées font le bonheur de nombreux surfeurs. En effet, ici les vagues sont assez impressionnantes : elles déferlent entre les rochers avant de s'écraser sur la côte dans un bruit assourdissant. C'est aussi sur cette île qu'est cultivée une certaine variété d'algues destinée à la confection de produits cosmétiques.

Autre petite échappée belle sur Bali : direction Jatiluwith, le cœur de l'île. C’est ici que vous découvrirez la campagne balinaise et les plus anciennes rizières de l'île, étagée en terrasses. Les paysans s’affairent dans les champs, les femmes font cuire le repas, telle est le quotidien de ces habitants, nous sommes loin de la frénésie des villes de Kuta et Legian.

Confiez-moi votre projet de voyage

Vous pouvez me contacter

Les champs marqués d'un * sont obligatoires