CIRCUIT Mexique Authentique

14 jours à partir de 2150 €Prix par personne, sur une base de 2 participants

Découvrez l’âme mexicaine à travers ce circuit authentique. Vous démarrez par l’étonnante capitale Mexico et ses environs, vous passez ensuite par la majestueuse et coloniale ville de Puebla, également très réputée pour sa gastronomie, pour arrivez au cœur du Mexique traditionnel dans la ville indienne de Oaxaca, dans les montagnes de la Sierra Madre. Vous finissez votre voyage dans le village de pêcheurs de Puerto Escondido et ses belles baies sauvages pour une étape de farniente tropical avant de rentrer.

  • Centre historique de Mexico (UNESCO)
  • Teotihuacan, la cité des dieux (UNESCO)
  • Cholula l’indienne et les villages alentours
  • Puebla, ville baroque (UNESCO)
  • Oaxaca, ville indienne (UNESCO)

Avis voyageurs
Mexique


Note moyenne 9/10
Bonjour Hélène. Nous sommes de retour chez nous depuis quelques jours et nous avons fait un très beau voyage. Si vous le pouvez, remerciez particulièrement...
Catherine // Mexique Voir tous les avis Mexique
Jour 1

Envol pour Mexico

Envol pour Mexico.

Nuit à Mexico.

Jour 2

Mexico

Libre : visite du centre historique de Mexico (UNESCO) et du musée d’anthropologie.

Nuit à Mexico.

Visiter Centre historique de Mexico (UNESCO) Centre historique de Mexico (UNESCO)

Métropole en mouvement perpétuel, Mexico  conserve des quartiers avec une identité forte, témoins des différentes époques de son passé. A leur arrivée au 16e s. les Espagnols détruisirent tous les édifices de Tenochtitlan (actuelle Mexico) pour soumettre le peuple aztèque et reconstruire la ville selon leurs règles. Le centre historique actuel s’articule autour du Zocalo (UNESCO), qui désigne la place centrale de chaque ville au Mexique. Sur cette place très animée on retrouve de nombreux intérêts touristiques : le Palais National, où l’on découvre sur d’immenses fresques la vision de l’histoire mexicaine du célèbre peintre mexicain Diego Rivera ; la cathédrale, mélange de baroque et néoclassique ; le Templo Mayor, ultime vestige de l’ancienne Tenochtitlan.

Tout autour de la place, prenez le temps de flâner dans les rues de ce quartier colonial et découvrez la casa de los Azulejos (ornée de carreaux de faïence décorés, typiques de la région de Puebla), l’imposant Palais des Beaux-Arts, le parc de la Alameda...

Jour 3

Mexico

Libre : découverte des pyramides de Teotihuacan (UNESCO) et de la basilique de Guadalupe.

Nuit à Mexico.

Visiter Teotihuacan, la cité des dieux (UNESCO) Teotihuacan, la cité des dieux (UNESCO)

Que de mystères entourent l’ancienne cité de Teotihuacan ! La ville a été habitée à partir de l’an 200av. JC, jusqu’à sa chute 1000 ans plus tard. Les historiens ne savent pas de quelle origine était ses habitants et ce sont les aztèques (plusieurs siècles après l’abandon de la ville) qui baptisèrent le lieu Teotihuacan « endroit habité des dieux », car ils considéraient la cité comme un lieu sacré. L’énigmatique Teotihuacan se trouve à 50km au nord de Mexico et est le plus grand site archéologique de  la Mésoamérique.

C’est le long de la Calzada de los Muertos (chaussée des morts), longue de près de 2.5kms, que vous parcourez le centre de la cité. De part et d’autre vous découvrez de nombreuses structures, jusqu’à arriver aux imposantes pyramides du Soleil et de la Lune. L’ascension de la pyramide du Soleil, la plus haute (elle culmine à plus de 60m), vous assure, après un bel effort, une récompense sans pareil : un panorama sur l’ensemble de la cité : pyramide de la lune, temple de Quetzalcoatl, palais de Quetzalpapalotl...

Après cette visite, on comprend pourquoi les Aztèques étaient persuadés que les dieux s’étaient réunis ici pour créer l’univers !

Jour 4

Mexico / Puebla : 3h

Prise du véhicule. Route pour Puebla. Libre : visite du village indien de Cholula et sa pyramide coiffée d’une église espagnole. Dans les environs les villages de Tonantzintla et Acatepec offrent des églises étonnantes, mélange d’art baroque et indigène.

Nuit à Puebla.

Visiter Cholula l’indienne et les villages alentours Cholula l’indienne et les villages alentours

Avant Puebla, il y avait déjà Cholula... habitée depuis plus de 3000 ans, Cholula est la grande soeur indigène de Puebla l’espagnole. Presque entièrement détruite pendant la conquête espagnole, elle possède aujourd’hui une identité bien singulière. Sur le Zocalo, voyez le Convento San Gabriel, bâti en 1549, tout de jaune vêtu et sur la gauche de la place le Capilla Real avec ses 49 coupoles, typique de l’art arabe-andalou. La ville possède la plus grande pyramide du Mexique, la pyramide de Tepanapa, coiffée en son sommet d’un église espagnole.

Il faut cependant faire appel à votre imagination, car longtemps laissée à l’abandon, elle ressemble plutôt à une colline aujourd’hui, envahie par la végétation. Plusieurs kilomètres de souterrains permettent de la visiter de l’intérieur et de se rendre compte de son ampleur. La montée jusqu’au sanctuaire de la Virgen de los Remedios au sommet vous offre une vue sur la région et les volcans qui encercle la ville.

A quelques kilomètres de la ville, on prend toute la mesure de la culture métissée de Cholula avec la découverte des églises de Tonantzintla et d’Acatepec, étonnant mélange entre l’art baroque et indigène : remarquez notamment les visages des saints et des anges métissés, les fruits tropicaux et les épis de maïs qui contrastent avec les tenues traditionnelles. Ce sont les habitants des villages, dévoués, qui s’occupent de garder bénévolement ces lieux saints.

Jour 5

Puebla

Libre : visite de la ville coloniale de Puebla (UNESCO), ses nombreuses églises et sa gastronomie.

Nuit à Puebla.

Visiter Puebla, ville baroque (UNESCO) Puebla, ville baroque (UNESCO)

Parmi les nombreuses villes coloniales que comptent le pays, Puebla a incontestablement  une place spéciale. Fondée en 1531 par les colons espagnols, Puebla la baroque vous invite à découvrir son centre historique, ses nombreuses églises,  sa centaine de bâtiments coloniaux ornés d’azulejos, ces faïences typiques que l’on retrouve ici un peu partout.

Prenez le temps de flâner dans ses rues, ses marchés et découvrez la richesse culturelle de cette ville bigarrée : le Zocalo et la Cathédrale ; la bibliothèque Palafoxiana, une des plus prestigieuses d’Amérique Latine ; la Casa del Dean, l’une des premières maisons construites à Puebla, en 1575 ; le musée Amparo, qui abrite une des plus importantes collections d’art préhispanique du Mexique ; le Templo Santo Domingo et sa chapelle du Rosario, de style churriguresque ; la casa de los Muñecos, recouverte de figurines en céramique...

Il est impensable de faire escale à Puebla sans parler gastronomie !!! Les spécialités de la ville sont très réputées comme le mole poblano (de nombreuses épices, des piments et... du cacao !), les chiles en nogada et les camotes : l’art culinaire mexicain dans toute sa splendeur. Ne manquez pas de vivre ce plaisir gustatif lors de votre séjour à Puebla !

Jour 6

Puebla / Oaxaca : 4h

Route pour Oaxaca. Libre : découverte de la ville coloniale de Oaxaca (UNESCO).

Nuit à Oaxaca.

Visiter Oaxaca, ville indienne (UNESCO) Oaxaca, ville indienne (UNESCO)

Ville coloniale à l’identité indienne enracinée, Oaxaca est une étape de charme qui captive le voyageur. Offrant une culture, une gastronomie et un artisanat uniques, elle ravira tous les visiteurs. De l’époque espagnole, elle garde de somptueuses demeures coloniales, des églises baroques et elle se distingue par la fameuse cantera verde, une pierre aux subtils ton gris-vert qui orne ses bâtiments. Découvrez le centre historique de Oaxaca, le zocalo animé de la ville où a toujours cours un évènement festif, le Palacio del gobierno et la Cathédrale ; l’église et l’ancien couvent Santo Domingo transformé en musée des cultures d’Oaxaca, d’une grande richesse pour comprendre l’histoire locale et les cultures régionales ...

Conseil Altiplano : si vous avez l’occasion d’être à Oaxaca pendant une des fêtes traditionnelles, cela apportera une dimension culturelle supplémentaire à votre voyage. Les plus connues sont la fête de la Guelaguetza fin juillet, la fête des morts le 1er novembre ou encore la fiesta de los Rabanos (fête des radis) , le 23 décembre sous les arcades du Zocalo.

Jour 7

Oaxaca

Libre : visite des pyramides de Monte Alban (UNESCO) et des marchés indiens dans les environs de Oaxaca (selon le jour de la semaine).

Nuit à Oaxaca.

Visiter Cité de Monte Alban (UNESCO) Cité de Monte Alban (UNESCO)

C’est au sommet de la colline du Jaguar que se trouve l’ancienne cité zapotèque de Monte Alban (UNESCO), à 2000m d’altitude. Elle domine la vallée d’Oaxaca et offre un beau panorama sur les montagnes environnantes.

A une demi-heure de la ville, vous découvrez celle qui fût l’une des cités les plus importantes de la région, de part sa place stratégique, jusqu’à sa chute vers 500 de notre ère. Le centre cérémoniel se compose de divers bâtiments :  Los Danzantes, le groupe Central, la plate-forme sud, jeu de pelote, le Palacio... Ne manquez pas son musée, à l’entrée du site, qui contient une importante collection d’objets ainsi que des stèles.

Jour 8

Oaxaca

Libre : visite de la vallée de Tlacolula et ses villages indiennes. Poursuite jusqu’aux cascades pétrifiées de Hierve el Agua.

Nuit à Oaxaca.

Visiter La vallée de Tlacolula La vallée de Tlacolula

A l’est de Oaxaca, la vallée de Tlacolula abrite anciennes cités mixtèques, couvents et églises coloniales, villages et marchés indiens...

Empruntez la route 190 jusqu’au petit village Santa Maria del Tule à peine 10km après Oaxaca. Vous y découvrez l’arbre del Tule. Cet Ahuehuete (cyprès de Montezuma), vieux de 2000 ans, mesure  34,25m de diamètre et 42m de hauteur. Impressionnant !

8km après El Tule, vous trouvez sur votre route le superbe couvent de Tlacochahuaya. Admirez sa façade baroque, ses fresques polychromes de facture indigène, son bel orgue datant du 18e s....

Reprenez la route jusqu’au village de tisserands de Teotitlan del Valle, à 30km de Oaxaca (il faut sortir 4km au nord de la route 190). Ici, couvertures, tapis et sarapes sont réalisés selon les techniques précolombiennes et les teintures sont naturelles.  Baladez-vous dans le village où vous trouvez exposés devant les maisons les tissus colorés. Demandez à un artisan de visiter son atelier, il sera ravi de vous montrer le processus de fabrication.

De retour sur la route 190, vous arrivez quelques kilomètres plus loin dans la petite ville de Tlacolula, qui accueille tous les dimanches l’un des plus grands marchés des vallées centrales : produits d’artisanats, alimentaires, d’usage quotidien, ambiance pittoresque, femmes portant la robe multicolore traditionnelle. Visitez l’église de la Virgen de la Asuncion et sa spectaculaire chapelle des martyrs ou Capilla del Senor de Tlacolula.

Encore 3 km et vous remontez le temps jusqu’à l’époque préhispanique, avec le site mixtèque de Yagul. Perché sur une petite colline parsemée de cactus, l’environnement de la cité fait tout son charme. Habitée de 500 av JC aux 12e-13e s. de notre ère, découvrez ses plus beaux temples : l’Acropole, la Tomba Triple, le jeu de pelote ou encore le palacio de los Seis Patios... Du sommet de la forteresse, observez la vue panoramique sur la vallée.

Au bout de la vallée, vous arrivez au petit village indien de Mitla (environ 45km d’Oaxaca). Mitla ou Mictlan dérive de la langue nahuatl et signifie « endroit des morts ». Cette ancienne cité mixtèque est caractérisée par des frises géométriques constituées de pierres façonnées et assemblées avec une grande précision. Ces mosaïques symbolisent l’image du Serpent à Plumes.

Enfin, pour ceux qui souhaitent mieux comprendre l’élaboration du Mezcal, l’alcool local issu de l’agave, qui est une variété de cactus, vous trouvez un peu plus loin, autour du village de Santiago Matatlan des distilleries de mezcal que vous pouvez visiter, dégustation incluse bien entendu !

Jour 9

Oaxaca

Libre : découverte de la vallée de Zimatlan, ses villages et marchés.

Nuit à Oaxaca.

Visiter La vallée de Zimatlan La vallée de Zimatlan

Au sud de Oaxaca s’étend la vallée de Zimatlan avec ses artisans aux mains d’or, ses villages et ses marchés...

En prenant le route 175 vous arrivez dans le petit village de Bartolo Coyotepec, reconnu pour ses poteries noires et polies (barro negro). Plusieurs familles fabriquent et vendent ces poteries, légères et d’usages divers. C’est dans l’atelier Alfareria Dona Rosa que cette technique a vu le jour.

12km plus loin, à 1km à l’ouest de la route principale, découvrez le village de San Martin Tilcajete et ses artisans à l’inventivité débordante qui produisent les Alebrijes, ces animaux imaginaires colorés sculptés dans du bois de copal.

Faîtes ensuite escale à 2km à Santo Tomas Jalieza. L’activité textile de Jalieza est essentiellement basée sur le métier à tisser à bretelle, le même qu’utilisaient les ancêtres zapotèques des habitants. Ce petit métier à tisser portable implique le travail d'objets réduits, mais la qualité et la finesse des dessins en font des pièces uniques et très belles.

Au bout de la vallée, à 35km d’Oaxaca, vous arrivez au village d’Ocotlan de Morelos, qui offre le vendredi un authentique marché indien autour du kiosque du parc d’Ocotlan. Le Mercado Morelos, un marché couvert à l’ouest de la place est ouvert tous les jours de la semaine et vaut également le détour. Vous y mangez des plats typiques dans une ambiance locale. Le village est aussi connu pour avoir vu naître le célèbre peintre Rodolfo Morales dont on peut voir certaines oeuvres dans l’ex-couvent Santo Domingo.

Jour 10

Oaxaca / Puerto Escondido : 6h30

Route pour le village de pêcheurs de Puerto Escondido, au bord du Pacifique.

Nuit à Puerto Escondido.

Visiter Village de pêcheurs de Puerto Escondido Village de pêcheurs de Puerto Escondido

Puerto Escondido accueille des touristes depuis les années 60 et est devenue une station balnéaire animée, sans pour autant perdre son charme de village de pêcheurs et son atmosphère détendue. Vous trouvez ici des plages idéales et réputées pour le surf, dont la plus célèbre est Playa Zicatela avec ses vagues de la mexican Pipeline.

Pour les baigneurs, vous pouvez descendre à la petite Playa Carrizalillo, crique accessible par un escalier de 170 marches. Le soir, la vie de la cité est animée de concerts dans les cafés et les restaurants.

La région regorge d’activités et de découverte :
De novembre à mars, l’on peut y observer des baleines à bosse et des requins-baleines, des sorties en mer d’environ 3h sont organisées.

On peut y pratiquer toute l’année le snorkeling ou la plongée. Les récifs volcaniques abritent une faune marine variée : raies mantas, tortues, raies-léopards...

Les lagunes de Manialtepec et de Chacahua, à l’ouest de Puerto Escondido sont un paradis pour les amoureux de la nature : mangroves, fleurs tropicales, palmiers, longues plages vierges peuplent l’endroit. Au cours de la balade en bateau, vous observez de nombreux oiseaux : ibis, spatules roses, perroquets, pélicans, aigrettes, martins-pêcheurs...

Jour 11

Puerto Escondido

Journée libre : détente et baignade dans la petite crique de Playa Carrizalillo. De novembre à mars, possibilité d’observer baleines à bosses et requins-baleines.

Nuit à Puerto Escondido.

Jour 12

Puerto Escondido

Libre : balade en bateau dans les lagunes de Manialtepec et Chacahua (mangroves, observation d’oiseaux, plages vierges, fleurs tropicales...).

Nuit à Puerto Escondido.

Jour 13

Puerto Escondido / Huatulco / Départ

Route pour Huatulco. Libre : en chemin, découverte des plages de Mazunte et Zipolite. Restitution du véhicule et envol.

Nuit dans l’avion.

Visiter Plage de Mazunte Plage de Mazunte

A 65km de Puerto Escondido, ou à 10km de Puerto Angel, la plage de Mazunte offre des eaux calmes et une ambiance décontractée, dans un village qui a su maîtriser ses constructions. La plage offre des eaux tranquilles qui invite à la baignade, à moins que vous ne préfériez siroter un cocktail ou manger un bon poisson fraîchement pêché sous une palapa...

Le village développe l’écotourisme également, notamment avec son action en faveur de la protection des tortues grâce au Centre Mexicain de la Tortue (fermé les lundis et mardis) qui permet d’observer les différentes espèces et d’assister à la libération des bébés tortues sur la plage.

A l’ouest du village, la cap rocheux Punta Cometa  offre un spectacle rare : on peut y admirer aussi bien le coucher que le lever du soleil. Il faut compter 30 minutes à pied pour y accéder en longeant les rochers. Le panorama est superbe !

Jour 14

Arrivée

à partir de 2150€ /personne (sur une base de 2 participants)

Ce tarif est indicatif et correspond à une estimation globale. Il évolue pour tenir compte de vos critères et de vos demandes particulières pour ce voyage. Consultez-nous pour un devis personnalisé.

Dans ce circuit, nous organisons :

Vols internationaux,

Location de voiture,

Nuits en hôtels standards,

Petits déjeuners

Cela vous inspire ?
Contactez-nous pour le personnaliser !

Demandez votre devis 04 50 27 62 57