INFORMATIONS PRATIQUES BHOUTAN

Climat & Géographie du Bhoutan

1/ La géographie du Bhoutan

Situé à l’extrémité sud-est de la chaine himalayenne, le Bhoutan est enclavé entre l’Inde et la République populaire de Chine. Le nord est dominé par l’Himalaya dont de nombreux sommets dépassent les 7000 mètres d’altitude, le sud est constitué par la plaine du Gange et du Brahmapoutre. La majeure partie de la population s’est établie sur les hauts plateaux et dans les vallées de l’ouest. La forêt couvre plus de 70 % du territoire national. De part son long isolement, le Bhoutan est l’un des écosystèmes les plus préservés du monde. Le pays est parmi les dix premiers par la densité des espèces. On compte 5500 espèces végétales, dont environ 300 plantes médicinales, plus de 770 espèces d’oiseaux et 165 espèces de mammifères, dont plusieurs espèces sont menacées comme le panda rouge, le léopard des neiges et le langur doré.

2/ Le climat au Bhoutan

Le climat est contrasté : tropical au sud (- de 1 500 m d’altitude), tempéré au centre (entre 1 500 et 3 000 m d’altitude), alpin et plus rude au nord (+ de 3 000 m).
Le pays connaît une période de mousson particulièrement forte de mi-mai à mi-septembre (évitez cette période) et reçoit plus de précipitations que toutes les autres régions himalayennes.
Les températures à Thimphu, située à 2 200 mètres d’altitude, vont de 15 à 26 °C de juin à septembre, mais tombent à -4 °C en janvier.
Au sud, la température descend rarement en dessous de 15 °C et peut atteindre 40 °C en été.
L’hiver est rigoureux, mais les températures atteignent rarement le 0°C.

3/ La meilleure saison pour un voyage au Bhoutan

Les meilleures saisons pour visiter le Bhoutan sont le printemps et l’automne.

  • Au printemps pour les floraisons de rhododendrons, les festivals et la douceur des températures mais les sommets sont souvent perdus dans les brumes. 
  • A l’automne pour les treks, les festivals et le ciel bleu. 

4/ Températures (en degrés centigrades, maxi à l'ombre)

5/ Pluies (hauteur en millimètre par mois)

 

Carte du Bhoutan

Carte touristique Bhoutan
Télécharger la carte

1/ Quelques données

Superficie : 47 000 km²
Population : 708 427
Densité : 14 habitants/km² (en France : 101hab/km2)
Capitale : Thimphu.
Autres villes : Paro, Punakha, Phuentsholing
Point culminant : Kula Kangri (7 553 m)
Pays limitrophes : Inde et Chine
Nature de l’état : Monarchie constitutionnelle
Roi : Jigme Khesar Namgyel Wangchuck
Langue officielle : Dzong kha (dialecte tibétain)
Religions : Bouddhisme tantrique (religion d’Etat), hindouisme.
Monnaie : Ngultrum, Roupie indienne
Taux d'alphabétisation : 74 %
Ressources principales : agriculture, élevage, exploitation forestière, vente d’électricité hydrodynamique à l’Inde et tourisme.

Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco :
En 2016, le Bhoutan ne compte aucun site inscrit au patrimoine mondial.
Le pays a cependant soumis 8 sites à la liste indicative (4 culturels, 3 naturels et 1 mixte).

Formalités & Visa au Bhoutan

Pour votre voyage au Bhoutan, vous devez absolument être en possession d’un passeport avec une validité de plus de six mois après la date retour.
Le visa est obligatoire, nous en ferons la demande au Tourism Authority of Bhoutan. Il vous sera remis sur place. Vous devrez fournir 20 USD (sur place) + 2 photos d’identité.

Il faut obligatoirement s'acquitter d'un tarif forfaitaire journalier qui intègre l'ensemble des prestations sur place : logement, repas, transports et les services d'un guide. Le tarif varie de 200 à 250 US$ par personne. Il est majoré de 40 USD pour les voyageurs seuls et de 30 USD pour les groupes de 2 à 4 personnes.

Si vous transitez par l’Inde nous vous remettrons la demande de visa sur place ou la joindrons à votre carnet de voyage, elle est indispensable pour embarquer sur Druk Air.
Les autorités délivrent le visa pour 15 jours à l’arrivée dans le pays, moyennant le paiement de 20 USD à l’aéroport de Paro. Deux photographies d’identité sont nécessaires à cette formalité. Le visa délivré est valable deux semaines et peut être prolongé sur place au maximum pour deux semaines pour un montant de 560 ngultrum. En cas de passage de la frontière entre l’Inde et le Bhoutan, le visa indien est obligatoire et doit être demandé avant le départ (https://indianvisaonline.gov.in/visa/tvoa.html).
En outre, le visa permettant d’entrer en Inde ne suffit pas pour accéder à certains États indiens du Nord-Est, pour lesquels une autorisation spéciale est exigée. C’est le cas aujourd’hui pour le Sikkim, et potentiellement aussi pour le Mizoram, Manipur et Nagaland qui bénéficient d’une exemption susceptible d’être remise en cause à tout moment. Le transit par l’Assam jusqu’à Guwahati nécessite une permission spéciale.

Vie pratique au Bhoutan

1/ Langue

Le dzongkha est le dialecte tibétain qui sert de langue officielle au Bhoutan ; les autres langues utilisées au Bhoutan sont le sharchopkha (langue tibéto-birmane) et le népalais.


Bonjour : Kuzu Zangpo.
Comment allez-vous ? : Ga de bay ye ?
Comment vous appelez-vous ? : Chhoe gi ming ga chi mo?
Je m'appelle Amandine : Nge gi ming Amandine in.
Combien ça coûte ? : Di gi gong ga dem chi mo ?
Merci : Kadrin chhe.
Au revoir : Shoo lay log jay ge.

2/ Décalage horaire

Par rapport à la France, il y a + 5h hiver/+ 4h été

3/ Courant

220 V. Les coupures sont fréquentes. Adaptateur inutile.

4/ Téléphone & Internet

Les ordinateurs, téléphones portables, appareils photos ou tout autre instrument électronique devront être enregistrés à l’arrivée et seront vérifiés à la sortie. Au Bhoutan, il est parfois impossible d’appeler ou d’être appelé à partir de son téléphone portable d’opérateur français. Mieux vaut acheter une carte sim Bhutan Telecom ou Tashi Cell sur place, si votre téléphone portable est déverrouillé, puis utilisez des recharges disponibles partout.
Les liaisons Internet fonctionnent bien et sont disponibles dans toutes les villes.

Code pays : 975
Depuis la France :
Vers le Bhoutan, 00 + 975 (indicatif du Bhoutan) + numéro du correspondant (sans le 0).

Depuis le Bhoutan :
Vers la France, 00 + 33 + numéro du correspondant (sans le 0).

Monnaie & Argent au Bhoutan

1/ Monnaie et argent

1 euro : 82,2973 Ngultrum (01/07/14) 

La monnaie est le Ngultrum (BTN) mais aussi la roupie indienne (INR) qui ne s'obtiennent que sur place.
La plupart des monnaies étrangères peuvent être échangées dans les banques. Il n’existe que très peu de distributeurs. Il convient donc de se munir d’espèce.
Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi, de 8 h à 17 h.
Comme tout est compris dans votre voyage, il ne vous restera plus que les souvenirs à acheter.

L’importation ou l’exportation d’armes, de munitions, d’explosifs, de drogue et de produits dérivés d’espèces animales protégées ainsi que de plantes sont formellement interdites. L’importation de plantes, de semences et de viande est soumise à quarantaine. L’exportation d’objets locaux classés comme pièces d’antiquité n’est pas permise par les autorités douanières.
L’importation de tabac est soumise à une taxe de 200%.


2/ Pourboires

Le pourboire ne fait pas partie des usages du pays.
N’oubliez pas les aumônes dans les temples.

Pour ne pas encourager la mendicité, nous vous encourageons à ne rien distribuer pendant vos visites (bonbons, argent, jouets, stylos…). Si vous souhaitez faire un don en espèces ou en nature, il convient de se renseigner auprès de votre guide ou d’une association qui saura vous conseiller. Il n’est pas non plus recommandé d’emmener des affaires à donner depuis votre pays d’origine car en achetant sur place, vous pourrez contribuer à faire fonctionner l’économie locale et répondrez vraiment aux besoins des personnes dans le besoin.


3/ Quelques conseils

  • Attention, il est strictement interdit d'importer ou d'exporter des kyats
  • Refusez systématiquement les billets scotchés ou déchirés sur les bords : il vous serait impossible de vous en servir
  • Pensez à garder sur vous de la monnaie et des petites coupures pour les petites dépenses (dont les pourboires)
  • Les dollars sont acceptés dans certains endroits

Vaccin, Santé & Sécurité au Bhoutan

1/ Vaccins et traitements conseillés pour un voyage au Bhoutan

Aucun vaccin n'est exigé, mais prévoyez tout de même ceux contre la typhoïde et les hépatites A et B. Pendant la mousson, le paludisme est endémique dans le sud du pays. Par prudence, il faut veiller à prendre un traitement antipaludique.
L'eau n'est pas potable et vous ne trouverez pas des bouteilles d'eau minérale partout. Il faut donc prévoir la provision de pastilles pour désinfecter l'eau (en gardant toujours à l'esprit qu'elles ne sont pas efficaces contre les amibes).
Enfin, les zones les plus touristiques des vallées du centre se situent à une altitude moyenne de 2 500 m, mais les treks peuvent allègrement dépasser les 5 000 m. Pendant les premiers jours d'accoutumance, il n'est pas impossible de ressentir les effets du mal d'altitude.

Pensez à souscrire une assurance et emporter avec vous votre numéro d’assuré et numéros à contacter en cas d’urgence.
Si vous suivez un traitement emmenez vos ordonnances et vos médicaments dans leurs emballages d’origine.
Trousse à pharmacie de voyage : des antibiotiques, un antidiarrhéique, un antihistaminique, un antiseptique, du paracétamol, des pansements, des lunettes de secours, de l’antimoustique, de l’écran total, de la crème pour soigner piqures et brûlures et vos médicaments habituels.

Consultez votre médecin avant le départ et le site du Ministère des Affaires étrangères : (www.diplomatie.gouv.fr/voyageurs)
Pour plus de renseignements, vous pouvez vous reporter au site du ministère de la santé : www.sante.gouv.fr

2/ Nourriture

Lors de votre voyage au Bhoutan, il convient d’observer quelques précautions:

  • L’eau n’est pas potable ;
  • Evitez les glaçons ;
  • Evitez les légumes crus et les fruits non lavés, non pelés, non cuits ;
  • Evitez les produits laitiers sauf lait bouilli et yaourts ;
  • Plats très pimentés,
  • Evitez les produits surgelés.

3/ Sécurité

Le Bhoutan est un pays particulièrement sûr pour les touristes. Il n'y a pas de risques majeurs.
Mais comme partout ailleurs, tout voyageur se doit de respecter quelques règles simples :

  • Il n’est pas possible de photographier l’intérieur des temples, monastères ou bâtiments officiels.
  • Une tenue vestimentaire décente est recommandée.
  • Ne jamais confier ses documents officiels à quiconque et toujours avoir sur soi une photocopie de son passeport et de son visa. Une photocopie de son billet d'avion peut également s’avérer utile en cas de perte du billet. Pensez par exemple à vous envoyer un email avec ces documents en copie.
  • N’affichez aucun signe extérieur de richesse.
  • Ne laissez pas vos effets personnels sans surveillance ou ne les confiez pas à des inconnus. 
  • En toutes circonstances gardez votre calme, ne vous emportez pas cela ne fera qu’aggraver la situation.
  • Ne changez pas votre argent au marché noir.
  • Ne soyez pas trop naïfs!



Transports au Bhoutan

Le pays ne possède ni liaisons aériennes domestiques, ni trains. Il faudra donc s'en tenir aux véhicules à moteur ou à la marche. Tout étant organisé avant votre départ, vous ne devriez pas avoir à vous soucier des moyens de transport.
L'état des routes varie en fonction des saisons. Pendant la mousson, il se peut que certains axes soient coupés. Le réseau routier principal permet de visiter le pays d'ouest en est, en passant par les sites les plus importants.

Pour s'y rendre
Il faut compter environ 12-14 heures de vols pour se rendre au Bhoutan depuis la France ou la Suisse. Thimphu est à 7 000 km de Paris.
Il n'existe pas de vol direct.

Prendre l'avion au Bhoutan 
L'unique aéroport international de Paro se trouve à 7 km du centre-ville et à 53 km de la capitale. Tout étant généralement organisé pendant votre circuit au Bhoutan, dès votre arrivée, une voiture devrait vous attendre. Sinon, vous trouverez une navette de la compagnie aérienne Druk Air pour vous amener à Thimphu, la capitale. Les taxis sont rares.
Druk Air est la seule compagnie qui dessert le Bhoutan.
Elle relie Paro à Bangkok (3 vols par semaine), à Calcutta (3 vols), ainsi qu'à New Delhi et Katmandou (2 vols par semaine).

Passer les frontières
Il est possible de rejoindre le Bhoutan par la route depuis le Sikkim Indien à Phuentsholing (6h de route jusqu’à Timphu).

Distances et temps de transport

Hébergement au Bhoutan

L’hébergement fait partie intégrante du voyage, il est donc important de s’y retrouver afin de choisir le type de logement qui vous correspond le mieux. Le Bhoutan propose principalement des maisons d’hôtes et quelques hôtels de luxe dans la capitale et à Paro. Les chambres d’hôtes sont très agréables et l’accueil est chaleureux.

Culture & Histoire du Bhoutan

1/ Histoire

La première ethnie à avoir peuplée le Bhoutan serait les Monpa en – 500 av JC. Mais c’est au VIIe siècle avec l’avènement du bouddhisme que l’histoire du Bhoutan prend forme et commence littéralement à s’écrire. Le bouddhisme est introduit par le roi tibétain Srongtsen Gampo qui fait édifier les deux temples de Kyichu et Bhumthang.
En 747 le maitre bouddhiste Padmambhava ou Guru Rinpoché répondant à l’invitation des rois locaux amène avec lui le bouddhisme tantrique, le Vajrayana. Il reste aujourd’hui encore une figure emblématique de l’histoire du royaume.
En 1616, Ngawang Namgyal, chef de l’école Drukpa, unifie les petits royaumes qui coexistaient et est désigné chef religieux. Il repoussera les attaques des lamas rivaux et des tibétains. Le pays unifié porte le nom de Druk Yul, le pays du Dragon Tonnerre.
Aux XVIIIe et XIXe siècles, le Bhoutan lutte à plusieurs reprises contre les britanniques.
En 1907, Ugyen Wangchuck, homme fort à la tête du pays devient roi du Bhoutan. Le pays entre dans une phase de stabilité et commence à s’ouvrir.
Le troisième roi du Bhoutan, Jigme Dorji Wangchuck met en place des réformes politiques, sociales et économiques et en 1971 le pays rejoint l’ONU.
Le suivant Jigme Singye Wangchuck ancre le pays dans la modernité mais les traditions ancestrales restent au cœur des préoccupations des gouvernants comme le prouve le Driglam Namzha, code officiel du comportement et de l’habillement des Bhoutanais. Il est à l’origine du Bonheur National Brut qui se base sur quatre principes fondamentaux, la croissance et le développement économiques responsables, la conservation et la promotion de la culture Bhoutanaise, la sauvegarde de l'environnement et la promotion du développement durable, la bonne gouvernance responsable. Il encourage la transition vers une démocratie.
En 1999, internet et la télévision sont officiellement lancés.
En 2008, le Bhoutan passe d'une monarchie absolue à une monarchie constitutionnelle et organise ses premières élections générales.

2/ Personnages célèbres

Dilgo Khyentse Rinpoché : maître de l’école Nyingmapa
Drukpa Kunley : saint très populaire connu comme le « fou divin ».
Azha Karma : peintre
Khyentse Norbu : cinéaste
Kunzang Choden : écrivain

3/ A voir, à lire avant le départ

A voir avant de partir :

« La coupe » de Khyentse Norbu Rinpoché, 1999
Palden et Nyima, deux jeunes Tibétains, se sont enfuis de leur pays pour trouver refuge dans un monastère du nord de l'Inde. Ils reçoivent leur ordination et commencent l'apprentissage de la vie monastique. Leur vie contemplative est rapidement troublée par la fièvre que provoque la Coupe du monde de football chez leurs semblables. (Texte distributeur).

« Voyageurs et magiciens » de Khyentse Norbu Rinpoché, 2003
Dondup, fonctionnaire dans un minuscule village des montagnes du Bhoutan, rêve de partir faire fortune aux Etats-Unis. Pour cela, il ne lui manque qu'un visa qu'il doit aller chercher à pied dans une lointaine grande ville. Il chemine avec un vendeur de pommes et un moine qui, jour après jour, lui raconte l'histoire de Tashi, un jeune fermier qui, lui aussi, voulait changer son existence mais vit ses plans modifiés par une rencontre amoureuse. Lorsqu'un marchand et sa très belle fille se joignent aux marcheurs, la fable du moine trouve, chez Dondup, un écho qui va changer son destin... (Texte distributeur).

A lire avant de partir ou à mettre dans sa valise

« Le cercle du Karma » de Kunzang Choeden
Fille d'un "religieux laïque" et maître en calligraphie, frustrée d'avoir vu l'accès au savoir réservé, dans la tradition Bhoutanaise, aux seuls garçons, la jeune Tsomo, un an après la mort de sa mère bien-aimée, prend prétexte de la nécessité d'aller pieusement célébrer sa mémoire dans un temple éloigné de son village pour quitter sa famille. C'est alors que la jeune fille entame sa longue marche, véritable odyssée qui la mène de son village près de Thimphu, la capitale du Bhoutan, à Kalimpong en Inde et jusqu'à Bodh Gaya, haut lieu du bouddhisme.
Premier roman en provenance du Bhoutan, ce foisonnant récit initiatique est une invitation à voyager au cœur d'une culture profondément méconnue. (Texte éditeur).

« Bhoutan terre de sérénité » de Matthieu Ricard
Cet ouvrage est un voyage au cœur du Bhoutan, écrin de sagesse préservé, où spiritualité, et vie quotidienne sont intimement liées. De très belles et rares photos. (Texte éditeur).

Fêtes et traditions du Bhoutan

1/ Fêtes importantes (festival de danses sacrées)

Février : Punakha Dromche.
Mars : Paro Tshechu.
Septembre : Thimphu Tshechu et Wangdi Tshechu.
Novembre : Mongar Tshechu et Trashigang Tshechu.

2/ Traditions

Religion : 75 % de la population est bouddhiste. Le Bhoutan est d'ailleurs le seul pays au monde à avoir érigé le bouddhisme Mahayana, dans sa forme tantrique, au rang de religion officielle. Dans le Sud, la population d'origine Népalaise est de religion hindoue. 

Sport : tir à l’arc, véritable art et pratique culturelle qui donnent lieu à des tournois où les participants s’affrontent en habits traditionnels, degor (sorte de pétanque), javelot sokum, keshi (lutte), khuru (fléchettes).

Cuisine: les ingrédients de base sont les piments, le riz, le sarrasin (remplace le riz en altitude) et le fromage reste le plat le plus populaire l’ema dhatsi (littéralement piment/fromage). Pour les légumes vous trouverez du taro (tubercule), des haricots, des patates douces, du bambou, des champignons, des asperges et des crosses de fougères. Pour la viande (le plus souvent séchée) yak, porc, bœuf et poulet.

Boisson : Thé (seuja avec du sel et du beurre ou nadja avec du lait et du sucre), Ara (alcool à 17°) et Red Panda (bière locale).

Art: danse sacrée réalisée en l’honneur de Guru Rinpoché durant le Tshechu, plus qu’une danse le Chham est un rituel réalisé par des moines qui symbolise la destruction des mauvais esprits. On compte trois types de danse : danse en l’honneur du bouddhisme, danse pour se protéger des mauvais esprits et danse contant des épisodes de fables traditionnelles.

Adresses Utiles au Bhoutan

1/ Consulat du Bhoutan en France et en Suisse

Consulat Honoraire du Bhoutan en France
2, rue d’Enghien75010Paris
01.45.23.41.77
bhutanhonconsul@gmail.com

Consulat du Bhoutan en Suisse
17-19 Chemin du Champ d'Anier
1209 Genève Suisse
Tel : +41 (0)22 799 08 90 

2/ Ambassade de France à New Dehli

Ambassade de France à New Delhi - Inde (compétente pour le Bhoutan) 
2/50-E, Shantipath, Chanakyapuri, 110021 New Delhi. 
Tél : (24h/24) : +91 11 431 96 100 

Demandez votre devis Ou contactez votre spécialiste au : 04 57 09 80 00