INFORMATIONS PRATIQUES BIRMANIE

Climat & Géographie de la Birmanie

1/ La géographie de la Birmanie

Le Myanmar s'étend sur une longueur de 2 000 km, du sud de la péninsule du Tenasserim jusqu'aux confins de l'Himalaya. Le mont Hkakobo Razi (5 881 m) est le point culminant du pays et d’ailleurs de toute l'Asie du Sud-Est.

Le pays possède une longue bande côtière sur le golfe du Bengale (avec notamment les belles plages de Ngapali) et pour le reste, il est encerclé par un système montagneux qui dessine un fer à cheval. La Birmanie possède une grande diversité de climats et de paysages : de la verdoyante capitale à la plaine sèche de Bagan en passant par les collines du lac Inle.

L'Irrawaddy est le fleuve le plus important de Birmanie, long de 2 710 km prenant sa source dans les montagnes de l'Himalaya, en Inde, et traversant le pays du nord au sud. Le fleuve Irrawaddy est navigable sur 1 600 km et c'est une voie de communication importante pour le pays. Il se jette dans le golfe du Bengale.

2/ Le climat en Birmanie

Le climat en Birmanie est tropical et varie peu dans l’ensemble du pays, en tout cas dans les régions touristiques. On peut cependant distinguer :

  • la partie Nord du pays (la plus visitée) sur une ligne horizontale à partir de Yangon et en dessus
  • la partie Sud du pays (moins visitée) sur une ligne horizontale à partir de Yangon et en dessous

3/ La meilleure saison pour un voyage en Birmanie

  • De novembre à février : la saison sèche aux températures agréables (entre 25 et 30°C). C’est le mieux pour visiter le pays, car il ne fait pas encore trop chaud. Les soirées rafraichissent l’atmosphère.
  • De mars à juin : la saison sèche aux températures très chaudes (parfois jusqu’à 40 ou 45°C vers Bagan et Mandalay)
  • De juillet à octobre : la saison des pluies avec des pluies encore plus importantes sur une ligne horizontale au sud de Yangon. Le Nord de Yangon (Mandalay par exemple) possède un climat plus sec en saison des pluies

4/ Températures (en degrés centigrades, maxi à l'ombre)

5/ Pluies (hauteur en millimètre par mois

 

Carte de la Birmanie

Carte touristique Birmanie
Télécharger la carte

1/ Quelques données

Nom exact : République de l'Union du Myanmar
Superficie : 677 000 km²
Population : 56 millions d'habitants répartis dans 135 éthnies
Densité : 70,6 hab./km²
Capitale : Naypyidaw (depuis 2006 - avant : Yangon, ex-Rangon)
Autres villes : Yangon, Mandalay, Bagan, Monywa, Nyaung Shwe
Pays limitrophes : Bangladesh, Inde, Chine, Thaïlande
Point dominant : mont Hkakobo Razi (5 881 m)

Formalités & Visa en Birmanie

Pour votre voyage en Birmanie, vous devez absolument être en possession d’un passeport, valable au moins six mois après la date de retour et d’un visa (50 USD). Le visa birman est valide 3 mois après émission et 28 jours sur place.

Les enfants (quelque soit l’âge) même mentionnés sur le passeport de leurs parents doivent obtenir un visa séparé.

Le visa touriste se fait en ligne sur le site du Ministère de l'Immigration birman: www.evisa.moip.gov.mm

A la douane à votre arrivée, vous devez déclarer vos objets de valeur (bijoux, appareils photo, caméras). Ce formulaire vous sera réclamé au moment du départ. A la douane, il faudra aussi s'armer de patience, car c'est parfois un-peu long. Sachez aussi que vous serez pris en photo par une petite caméra lors du contrôle des passeports. De même au retour, le douanier va comparer votre photo prise à l'aller avec vous au retour (on ne sait jamais, si vous n'êtes plus la même personne !)

Vie pratique en Birmanie

1/ Langue

La langue officielle est le birman. L’anglais se parle dans les villes touristiques. Vous entendrez aussi de nombreuses langues et dialectes du fait de la grande diversité des minorités ethniques.

2/ Décalage horaire

Par rapport à la France, il y a + 4h30 en été et + 5h30 en hiver

3/ Courant

Le courant en Birmanie est de 220V avec prises anglaises à 3 broches, prévoir un adaptateur (même si parfois nos prises peuvent être utilisées). Pensez à prendre une lampe de poche (coupures de courant possibles).

4/ Téléphone & Internet

Internet :
Il y a certains cyber-cafés à Yangon ou dans les endroits touristiques. Nous vous conseillons de vous créer une adresse Gmail avant de partir (Gmail est assez facilement utilisable sur place ; Yahoo et Hotmail sont souvent bloqués). Si vous avez un téléphone portable avec Wifi, vous pouvez avoir accès au Wifi dans beaucoup d’hôtels (le plus souvent uniquement à la réception).

Téléphone :
o    Indicatif = 00 95 (d’ici vers la Birmanie)
o    Possibilité d’utiliser votre téléphone portable sur place (cependant, réseau parfois aléatoire). Vérifier, avant de partir, que votre téléphone est bien compatible avec le pays et que vous avez le forfait monde.
o    Possibilité d’acheter des cartes SIM ou mini SIM locales : Ooredoo, Telenor et MPT sont en vente pour 1,500 Ks (1.5 USD) et fonctionnent dans la plupart des grandes villes. Dans les zones rurales, la connexion reste cependant assez instable. Il existe des recharges de 1,000 Ks (1 USD) à 10,000 Ks (10 USD) que vous pouvez acheter dans toutes les boutiques très facilement sur place. Dans ce cas, votre téléphone portable doit être débloqué.

Monnaie & Argent en Birmanie

1/ Monnaie et argent

Le Kyat MMK. 1 Kyat est divisé en 100 pyas (cela fait des liasses impressionnantes de billets)
Taux de change actualisé ici.


Changez  vos dollars ou euros à l'aéroport, dans les hôtels, commerces, agences de voyages (ou dans la rue).

(les billets doivent être neufs ou presque sinon ils vous seront refusés)
Vous ne pourrez pas sortir des kyats du pays.

On peut retirer de l’argent avec une Visa ou une Mastercard à Yangon et Mandalay. Cela reste en cas de dépannage, car les DAB ne sont pas très nombreux et surtout les commissions sont assez importantes. Mais c’est déjà une avancée dans l’ouverture du pays et on peut imaginer que d’ici quelques mois ou années, cela devienne beaucoup plus facile et commun de pouvoir retirer de l’argent avec une carte bancaire. 

En cas de doute, ne prenez que de l’argent liquide pour tout votre séjour, en quantité suffisante.

2/ Le coût de la vie en Birmanie

En Birmanie, le coût de la vie est assez faible pour quelqu’un qui vient d’occident.
Cependant, avec l’arrivée des touristes et l’ouverture du pays, les prix ont tendance à fortement augmenter, notamment le prix des hôtels. Les restaurants changent aussi les tarifs de la carte, parfois du simple au double en l’espace de quelques mois. Les lieux très touristiques comme la pagode Shwedagon ont des droits d’entrée importants (10 USD).

Par exemple :

  • Pour les plats les moins chers, il faut compter entre 3 à 4 €. Pour les plats les plus chers, 6 à 9 €. On mange déjà très bien pour ces tarifs
  • 1h de location d’un vélo à Bagan, 1 à 2 USD
  • Entrée à la pagode Shwedagon : 10 USD (prix très élevé pour le pays)

3/ Taxes et Pourboires

Les taxes sont incluses dans le prix (assurez-vous en quand même).
En Birmanie, l'usage est de laisser un pourboire pour tout et à tout le monde : bien sûr à votre guide et chauffeurs, mais aussi aux serveurs, bateliers, porteurs, etc (pour ces petits pourboires, quelques centaines de Kyats suffisent).  

4/ Quelques conseils

  • Attention, il est strictement interdit d'importer ou d'exporter des kyats
  • Refusez systématiquement les billets scotchés ou déchirés sur les bords : il vous serait impossible de vous en servir
  • Pensez à garder sur vous de la monnaie et des petites coupures pour les petites dépenses (dont les pourboires)
  • Les dollars sont acceptés dans certains endroits

Vaccin, Santé & Sécurité en Birmanie

1/ Vaccins et traitements conseillés pour un voyage en Birmanie

Aucune vaccination n'est administrativement obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe et se rendant en Birmanie. Cependant, les suivants sont conseillés :

  • Tétanos
  • Polio et Coqueluche
  • Diphtérie
  • Vaccination hépatite A recommandée
  • Voir pour l’hépatite B avec votre médecin
  • Traitement anti-palu moins recommandé et plutôt en saison des pluies

2/ Nourriture

Lors de votre voyage en Birmanie, il convient d’observer quelques précautions strictes :

  • Ne pas boire l’eau du robinet et éviter les glaçons
  • Eviter les légumes crus et les fruits non lavés, non pelés, non cuits
  • Eviter les produits laitiers non industriels
  • Eviter les produits surgelés (bien qu’il y en ait peu en Birmanie, les produits provenant souvent des marchés car c’est moins cher)

3/ Sécurité

En Birmanie, il n’y a pas de problème de sécurité particulier dans les régions touristiques.
Prenez toujours les précautions d’usage (sac bien fermé, pas de bijoux apparents), même si les birmans sont en général plus enclins à vous aider qu’à vous voler.

Transports en Birmanie

1/ Prendre l'avion en Birmanie

Etant donné la taille du pays et l’état de certaines routes, prendre l’avion en Birmanie est commun. C’est en effet le moyen le plus simple et le plus pratique pour parcourir de longues distances (exemple : 1h10 d’avion entre Yangon et le lac Inle au lieu de 15h de bus).
Des vols quotidiens sont assurés entre les grandes villes.
Il faut reconfirmer son vol 24h avant et c’est là qu’on vous donne les horaires fixes (même si cela peut encore changer quand vous arrivez à l’aéroport !).
Il y a différentes compagnies aériennes, les plus connues étant Yangon Airways, Air Bagan, Asia Wings. Avec l’arrivée de plus de touristes, le nombre de compagnies tend à augmenter avec l’appariation de compagnie low-cost.

2/ Prendre le bus en Birmanie

De nombreux bus relient les grandes villes entre elles et des liaisons sont aussi assurées vers des régions moins connues ou des villages. Cependant, les distances sont importantes et les routes pas toujours en bon état (même si cela s’améliore de plus en plus). Vous avez des bus locaux moins rapides et des bus plus touristiques avec plus de confort. Les liaisons peuvent en général se faire de jour ou de nuit
Si vous avez vraiment le temps, vous pouvez toujours prendre le bus, mais sur un séjour de 2 ou 3 semaines, nous conseillons plutôt l’avion afin de passer plus de temps sur les lieux à visiter.

3/ Se déplacer à vélo en Birmanie

La location de vélo est pratique à Bagan. En plus des visites classiques avec votre guide, vous pouvez louer un vélo pour 1 ou 2  USD l’heure et vous balader dans la ville et autour des temples.
Au lac Inle à Nyaung Shwe, vous pouvez aussi louer un vélo pour vous balader en ville (c’est très calme) ou dans les villages alentours, au bord du lac.

4/ Prendre le bateau en Birmanie

La Birmanie possède de nombreux cours d’eau navigables, dont le plus connu est l’Irrawaddy.
Il est agréable de prendre le bateau collectif à la journée entre Mandalay et Bagan (ou inversement) et de suivre le cours de l'eau. Le trajet dure entre 9 et 11h.
En termes de visites touristiques, le plus commun est de faire une navigation entre Mandalay et Bagan sur un bateau plus luxueux (e: Road to Mandalay ou RV Paukan) avec des croisières de 1 jour ou plus.
Au lac Inle, votre moyen de locomotion principal sera obligatoirement le bateau. A Nyaung Shwe, vous pouvez louer une barque privée (avec le batelier, bien sûr) qui vous emmènera où vous souhaitez (la plupart des maisons d’artisanat sont sur pilotis et ne sont accessibles qu’en bateau).

5/ Prendre le train en Birmanie

Différentes lignes de train existent, créées par les Britanniques lors de la colonisation, mais c’est souvent plus cher et plus long que le bus. Sans compter les éternels retards et le confort incertain !

6/ Location de voiture en Birmanie

Pour le moment, la conduite de voiture en Birmanie par les touristes n’est pas autorisée. Il n’est donc pas possible de louer une voiture pour se déplacer seul. Il vous faudra au minium un chauffeur.

7/ Distances et temps de transport

Hébergement en Birmanie

En Birmanie, il y a encore 3 ans, la plupart des hôtels étaient peu remplis, quelque soit la saison. Avec l’ouverture du pays et l’arrivée des touristes, le nombre d’hôtels est maintenant insuffisant par rapport à la demande. Les hôtels sont souvent complet plusieurs mois en avance en saison. Le mieux est de réserver les hôtels en avance afin de vous assurer d’avoir des places (un acompte vous sera demandé pour garantir votre chambre ; et si on ne vous demande pas d’acompte, attendez-vous à ne pas forcément avoir de place quand vous arriverez).
Le petit déjeuner est normalement inclus dans le prix.

Il y a différentes catégories d’hôtels en Birmanie (ceux notés sont ceux qui sont recommandables). Pour une même catégorie, comparer bien les tarifs, car depuis 2 ans, les hôtels ont tendance à doubler leurs prix tous les 6 mois ou tous les ans.

1/ Catégorie 2* locales

Certains hôtels sont bien, d’autres moins. La qualité est assez variable et il parfois quelques petits soucis de propreté.

2/ Catégorie 3* locales

C’est la catégorie que nous pourrions recommandée, au meilleur rapport qualité/prix. Certains ont parfois aussi une piscine. Au lac Inle, ce sont souvent ces hôtels (et les 4/5*) qui sont au bord du lac, donc les plus agréables.

3/ Catégories 4/5* locales

Ce sont souvent des grands resorts. Pour les plus chics, ils appartiennent souvent au gouvernement.

La climatisation est présente dans beaucoup d’hôtels, mais pas dans les catégories les moins chères. Les hôtels n’hésitent pas à vous mettre la climatisation à fond (vous aurez souvent froid, donc n’hésitez pas à la couper), car pour eux, c’est un signe de richesse et de confort.

Culture & Histoire de la Birmanie

1/ Histoire

Avant le Xème siècle : la région est peuplée de différentes ethnies, venant du Tibet, de la Thaïlande ou du sud-ouest de la Chine.
XIe – XIIIe siècle : Le premier royaume unifié est fondé par les Mon.
XIVe – XVIIIe siècle : Domination des birmans, la dernière dynastie étant fondée au XVIIIe siècle
1824-1855 : Les Britanniques déclenchent 2 guerres anglo-birmanes : toute la Birmanie est alors annexée.
1886 : La Birmanie devient une province de l’Empire des Indes et les anglais divisent le pays en deux : la plaine centrale où vivent les Birmans et les régions autour où vivent les minorités, avec lesquelles ils contrôlent l’intérieur du pays.
1930 : Le premier mouvement nationaliste de révolte face aux anglais voit le jour.
1942 : Les Japonais envahissent la Birmanie avec l’armée de l’indépendance birmane, commandée par Aung San ; qui a créé l’Armée nationale birmane.
27 mars 1945 : L’armée birmane se soulève contre les Japonais.
19 juillet 1947 : Aung San négocie l’indépendance avec le premier ministre britannique. Il est assassiné avec d’autres membres de son conseil après avec conclut les accords de Panglong avec les minorités ethniques.
4 janvier 1948 : Proclamation de l’indépendance de la Birmanie sous le nom d’Union de la Birmanie. Le pays connaît alors une grande prospérité en étant le premier exportateur de riz d’Asie du Sud Est.
Janvier 1948 : Les minorités ethniques se soulèvent car elles se sentent lésées par la constitution qui fait abstraction de leur volonté d’indépendance.
Mars 1962 : Ne Win prend le pouvoir par un coup d’Etat. L’ancien ministre et des centaines d’opposants sont arrêtés. La constitution de 1948 est abolie et tous les secteurs de l’économie sont nationalisés.
1974 : La nouvelle constitution est promulguée et le pays voit la naissance de la République Socialiste de l’Union de Birmanie. La moitié du budget de l’Etat est alloué à l’armée.
La Birmanie va alors devenir progressivement un des pays les moins avancés du monde.
1987 : Ne Win décide de remplacer les ¾ de la monnaie par des billets, sans compensation. Beaucoup de Birmans sombrent dans la misère car toutes leurs économies ne sont plus utilisables.
Mars à juillet 1988 : Des manifestations surviennent dans tout le pays pour réclamer le retour à la démocratie Mais la répression est brutale (milliers de morts et arrestations). Ne Win quitte le pouvoir.
Août à septembre 1988 : Aung San Suu Kyi donne son premier discours à la pagode Shwedagon devant 500 000 personnes. C’est le début de sa reconnaissance comme leader naturel de l’opposition et de la création de la Ligue Nationale pour la Démocratie (NLD).
La junte se maintient cependant au pouvoir et afin de gommer toutes références à l’ancienne colonie britannique, elle change le nom du pays : la Birmanie devient le Myanmar et la capitale Rangoon devient Yangoon.
Juillet 1989 : Suite à de nombreux meetings, Aung San Suu Kyi est assignée à résidence pour atteinte à la sécurité de l’Etat.
27 mai 1990 : Les premières élections législatives (depuis 1960) sont organisées par l’Etat. Le Parti d’Aung San Suu Kyi obtient 82% de sièges, mais la junte refuse de transférer le pouvoir.
1990 : Aung San Suu Kyi reçoit le prix Sakharov par le Parlement Européen pour les droits de l’homme puis le Prix Nobel de la Paix.
1996 : L’Union Européenne se met d’accord sur la position face à la Birmanie en mettant notamment en place des embargos contre le régime militaire.
1996-1999 : La junte militaire obtient des cessez le feu avec une quinzaine de groupes rebelles.
Août 2003 : Le Général Khin Nyunt, Premier Ministre, initie un nouveau calendrier politique incluant la relance d’une convention nationale et la tenue d’un referendum.
Octobre 2004 : Ce même général est arrêté sous le motif officiel de corruption.
Novembre 2005 : La junte déplace la capitale dans une nouvelle bourgade créée de toutes pièces, Nay Puy Daw, à 300 km au nord de Rangoon.
15 août 2007 : La junte décide sans préavis l’augmentation des prix des carburants entraînant la hausse des prix des carburants de plus de 50%.
Septembre 2007 : Suite à ces décisions, les moines défilent dans les rues, accompagnés de nombreux civils. La « Révolution Safran » est née. La junte réprime violemment ces manifestations et la communauté internationale relance les sanctions économiques et les représentants de l’ONU tentent plusieurs fois de rencontrer les responsables de la junte, sans succès.
3 mai 2008 : Le cyclone Nargis touche la Birmanie avec des millions de personnes sinistrées. Le personnel humanitaire a dû mal à rentrer dans le pays.
13 novembre 2010 : Aung San Suu Kyi est libérée de son assignation à résidence.
1er avril 2012 : Aung San Suu Kyi et 42 autres candidats de la LND sont élus aux élections partielles.

2/ Cuisine

Sur les cartes des restaurants, on trouve des cuisines de différents pays :

  • cuisine chinoise : cela peut ressembler à ce qu’on trouve dans les restaurants chinois en France mais en plus variés. La cuisine chinoise n’est jamais épicée. Ce sont les plats les plus communs et présents dans tous les restaurants.
  • cuisine thaï : attention, les plats sont épicés.
  • cuisine birmane : peu de choix dans la cuisine birmane, mais cela vaut le coup de goûter. Au choix, épicé ou pas. Généralement, tous les accompagnements (salade, riz, légumes, etc) sont mis sur la table, en commun. Et chacun choisit ensuite sa viande.

Et aussi, mais moins typique :

  • cuisine indienne : si on est adepte des bons restaurants indiens en France, on est déçu, car c’est peu varié.
  • cuisine de style européen avec frites, burger et pâtes bolognaise.

Il faut savoir que le soir, les restaurants ne servent pas trop tard (max 20h30) et qu’après, il n’y a pas d’activité, tout est fermé.

3/ Personnages célèbres

Aung San Suu Kyi, prix nobel de la paix en 1991

 

 

Fêtes et traditions de la Birmanie

1/ Fêtes importantes

Janvier : fête de la Récolte du Riz avec des défilés colorés dans tout le pays.
Avril : fête de l’Eau symbolisant le Nouvel An
Septembre : festival du lac Inle avec des statues de Bouddha promenées sur le lac
Octobre : fête des Lumières célébrant le retour du Bouddha
Novembre : festival des Ballons (concours de ballons en papier gonflés à l’air chaud)

2/ Traditions

Visites Il faut retirer ses chaussures lorsqu’on pénètre dans les temples ou pagodes. En principe, vous pouvez faire des photos à l’intérieur, mais il faut demander l’autorisation (parfois payant).

Population La culture birmane est fascinante et unique en Asie : mélange de traditions indiennes, chinoises et khmères.

Adresses Utiles en Birmanie

1/ Ambassade de Birmanie en France

60, rue de Courcelles (3e étage)
75008 Paris
Tél : 01 56 88 15 90
Courriel : me-paris@wanadoo.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h30.

2/ Ambassade de France en Birmanie

102 Pyidaungsu Yeikhta Rd, Dagon
Tél : 01 21 21 78
www.ambafrance-mm.org

3/ Consultat de Birmanie en Suisse

47 Avenue Blanc
CH-1202 Genève
www.myanmargeneva.org

 

Demandez votre devis Ou contactez votre spécialiste au : 04 57 09 80 02