INFORMATIONS PRATIQUES BOLIVIE

Climat & Géographie de la Bolivie

1/ Le climat en Bolivie

Les régions climatiques en Bolivie sont fonction de la géographie. On distingue trois grandes régions au climat différent :

  • l’Altiplano avec des altitudes de plus de 3000 mètres. Les différences de températures peuvent être très élevées entre le jour et la nuit. Durant la journée, il peut faire entre 15-20°C (s’il n’y a pas de vent) et la nuit entre -10° et 0°C (les températures les plus froides seront dans le Sud Lipez). N’oubliez pas que le soleil peut brûler à ces altitudes.
  • les Vallées, intermédiaires entre l’Altiplano et l’Amazonie. Il fait bon en journée mais le soir, quand le soleil se couche, il peut faire vite frais.
  • l’Amazonie (Trinidad, Rurrenabaque) où il y a de grands contrastes : il y fait chaud, environ 30°C ou parfois, si le vent souffle, assez froid.

La Bolivie est dans l'hémisphère sud et il y a 2 saisons :

  •  l’hiver de mai à octobre : c’est la saison sèche et c’est la meilleure période pour visiter le pays (même à partir de mi-mai)
  • l’été de novembre à avril : c’est la saison des pluies et donc la moins recommandée pour visiter la Bolivie, d’autant que le salar d’Uyuni risque d’être inondé durant cette saison.

2/ La meilleure saison pour un voyage en Bolivie

La meilleure saison pour voyager en Bolivie est de mai à octobre car c’est la saison sèche

3/ Températures (en degrés centigrades, maxi à l'ombre)

Tableau des températures de la Bolivie

4/ Pluies (hauteur en millimètre par mois)

Tableau pluie Bolivie

5/ La géographie en Bolivie

La Bolivie est un paradis pour les amoureux de la nature en raison de la diversité de sa géographie et donc de ses paysages. Le pays se divise en différentes régions, classées ci-dessous de la plus élevée en altitude à la moins élevée :

  •  l’altiplano : c’est la région la plus haute de l’Amérique du Sud avec des plateaux à plus de 3000 mètres. Dans le Sud Lipez par exemple, vous pourrez séjourner à 4500-5000 mètres durant 2 ou 3 jours. Cet altiplano bolivien est entouré par 2 chaînes de montagnes : d’un côté la Cordillère Royale et de l’autre, la Cordillère Occidentale.
  • les vallées : Ce n’est plus l’altiplano, mais ce n’est pas encore l’Amazonie. L’altitude moyenne de ces vallées se situe entre 1500 et 2500 mètres. La végétation est déjà bien verte et grâce à un climat favorable, les boliviens y cultivent du maïs, du blé ou encore du raisin.
  • les Yungas : C’est la région intermédiaire entre les Andes et l’Amazonie, au nord-est de La Paz. La végétation y est abondante.
  • l’Amazonie et le Pantanal : environ 67% de la superficie de la Bolivie est recouverte par la forêt amazonienne.

Carte de la Bolivie

Carte touristique Bolivie
Télécharger la carte

Quelques données

Superficie : 1 098 580 km²
Population : 10,3 millions d'habitants
Religion : catholique en grande majorité
Régime : république parlementaire
Densité : 9 hab/km²
Capitale : La Paz
Autres villes : Copacabana, Uyuni, Sucre, Potosi, Santa Cruz
Pays limitrophes : Pérou, Brésil, Chili, Paraguay, Argentine
Point dominant : Nevado Sajama - 6 542 m

Formalités & Visa en Bolivie

Pour votre voyage en Bolivie, vous devez être en possession d’un passeport, valable au moins six mois après la date d’arrivée. Si vous êtes ressortissant européen, vous n’avez pas besoin de visa pour un séjour inférieur à 3 mois (sinon, merci de contacter l’ambassade à Paris pour faire le nécessaire).

Si vous souhaitez ramener des marchandises locales, voici les quotas pour la douane à l’arrivée en France : Alcool de plus de 22° : 1L / Alcool de moins de 22° : 2L / Vins non mousseux ou bières : 4L.
Ces quantités ne doivent pas excéder les montants suivants (sinon, besoin de faire une déclaration) : 150 € par voyageur de moins de 15 ans ou 430 € par voyageur de plus de 15 ans.



Vie pratique en Bolivie

1/ Langue

La langue officielle est l‘espagnol mais il y a également plus d’une trentaine de dialectes des différentes ethnies comme l’aymara ou le quechua.
Dans les villages reculés, certains habitants ne parlent que la langue locale. Sinon, tous parlent espagnol et dans les grandes villes, parfois l’anglais.

2/ Décalage horaire

Il y a 5 heures en moins de décalage entre la Bolivie et la France en hiver et 6 heures en moins en été.

3/ Courant

En Bolivie, le courant est de 220V ou 110 V en fonction des endroits. La tension est la même qu’en France mais ses variations peuvent parfois endommager vos appareils électriques. Les prises sont soient des fiches rondes classiques, soit des fiches plates (les prises de terre n’existent pas). Pensez à prendre un adaptateur et éventuellement un transformateur (voir chez un électricien).

4/ Téléphone & Internet

Pour Internet, vous avez des cybercafés uniquement dans les grandes villes Il faut compter 1 € et 3 € l’heure. De plus, le Wifi commence à se développer de plus en plus et maintenant beaucoup de restaurants ou hôtels en sont équipés. Vous pouvez alors vous connecter avec votre Iphone ou Smartphone.

Pour le téléphone, l’indicatif pour joindre la Bolivie est le 00 591 (de la France vers la Bolivie) (+ indicatif de la ville sans le 0 + numéro du correspondant).
Vous pouvez bien sûr utiliser votre téléphone portable (mais la facture sera chère). Vérifier, avant de partir, que votre téléphone est bien compatible avec le pays et que vous avez le forfait monde. Vous avez aussi (souvent dans les cybercafés) des cabines téléphoniques qui seront beaucoup moins coûteuses pour appeler dans le pays ou à l’étranger.

Monnaie & Argent en Bolivie

1/ Monnaie et argent

En Bolivie, la monnaie nationale est le boliviano BOB. Pour disposer de bolivianos, vous pourrez retirer des espèces avec votre carte dans les grandes villes, ou bien changer des dollars. Les Euros s’échangent bien dans les bureaux de change dans les grandes villes comme La Paz, Santa Cruz, Sucre, Potosi, Uyuni

2/ Le coût de la vie en Bolivie

La Bolivie est un pays abordable pour les européens et l’un des pays les moins chers d’Amérique latine. Les repas et achats de souvenirs ne vous coûteront pas cher.
Cependant, et ce qui est paradoxal, par rapport au coût de la vie du pays, les services touristiques sont assez chers. Ce qui fait qu’un voyage en Bolivie vous coutera souvent plus cher qu’un voyage au Pérou par exemple. Les services collectifs étant souvent de mauvaise qualité et les chauffeurs n’étant pas fiables, pour avoir un service de qualité, il faut souvent recourir à des services privés.
Pour les repas, comptez entre 4 et 8 €, en fonction des endroits où vous allez (plus cher sur les places centrales) et de ce que vous mangez (cuisine locale moins chère que cuisine européenne).

3/ Taxes et Pourboires

En Bolivie, il est d’usage de laisser un pourboire aux guides et aux chauffeurs. Une idée des pourboires est (par jour): 9 USD pour un guide francophone, 5 USD pour un guide hispanophone, 15 USD pour un chauffeur/guide francophone, 11 USD pour un chauffeur/guide hispanophone, 5 USD pour un guide de trek hispanophone, 6 USD pour un guide de trek francophone, 13 USD pour un guide de haute montagne, 3 USD pour un cuisinier, 1 USD pour un muletier.

Vaccin, Santé & Sécurité en Bolivie

1/ Vaccins et traitements conseillés pour un voyage en Bolivie

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire pour entrer en Bolivie. Votre carnet de vaccination internationale devra être présenter à l'arrivée et au départ. De plus, les vaccins suivants sont conseillés :

  • Tétanos ;
  • Polio et Coqueluche ;
  • Diphtérie ;
  • Vaccination hépatite A recommandée
  • Traitement anti-paludisme uniquement si vous allez en Amazonie et sur plusieurs jours.

Il est possible de ressentir le sorroche (le mal des montagnes). Dans ce cas, évitez les changements d'altitude brutaux, laissez votre organisme s'adapter. Il convient aussi de boire du maté de coca, qui atténue les effets liés au mal d’altitude.

2/ Nourriture

Lors de votre voyage en Bolivie, il est nécessaire de respecter quelques précautions :

  • Ne buvez pas l’eau du robinet et éviter les glaçons;
  • Ne mangez pas de légumes crus et de fruits non lavés, non pelés, non cuits, ainsi que de la viande mal cuite.

3/ Sécurité

Comme dans la plupart des pays d’Amérique Latine, il faut faire attention aux pickpockets et il est recommandé de toujours faire attention à son sac, surtout dans les villes (comme La Paz ou Potosi). Ne laissez jamais vos affaires seules et ne sortez pas votre porte-monnaie en pleine rue devant tout le monde. Et n’affichez pas votre richesse avec montre, colliers ou bagues.
Il arrive qu’il y ait des grèves avec des blocages de route (les paysans revendiquent leurs droits face au gouvernement). Il n’y a pas de danger en particulier, à part prendre son mal en patience ! La solution peut aussi être de passer le blocage à pied et qu’une autre voiture vous récupère de l’autre côté.


Transports en Bolivie

1/ Prendre l'avion en Bolivie

Il est commun en Bolivie de prendre l’avion lors d’un circuit touristique ; étant donné l’état de certaines routes et surtout les temps de trajet nécessaires en bus. C’est en effet le moyen le plus pratique pour parcourir de longues distances (exemple : 1h d’avion entre Sucre et Santa Cruz au lieu de 18h de bus).
Des vols sont assurés tous les jours entre les grandes villes. Les vols les plus généralement pris lors d’un circuit touristique sont les vols Sucre/Santa Cruz ou  La Paz/Sucre. Uyuni possède maintenant un petit aéroport et des liaisons quotidiennes sont assurées vers La Paz.
Il y a quelques compagnies aériennes et nous recommandons Boa et Amazonas. En fonction des liaisons, il est recommandé de prendre l’une ou l’autre.  
La Paz et Santa Cruz sont les deux aéroports internationaux du pays.

2/ Prendre le bus en Bolivie

Le bus est le mode de transport le plus économique en Bolivie.
Il y a des bus de différents conforts (à vous de constater ! préférez les bus où les bagages sont en soute et non sur le toit) et surtout, les bus en Bolivie ne sont pas forcément très sûrs et très ponctuels… A cela s’ajoutent les annulations de bus suite à la pluie, aux grèves, aux pannes, etc. Donc, le bus est envisageable si vous avez le temps et rien de prévu les jours suivants ! Lors d’un circuit touristique sur 2 semaines par exemple, on privilégiera les grands trajets en avion.
Si vous voyagez en saison des pluies, préférez aussi les avions car les bus risquent de ne pas pouvoir passer sur certains trajets.

3/ Prendre le bateau en Bolivie

Le bateau en Bolivie est utilisé uniquement pour les excursions touristiques. La Bolivie n’ayant pas d’accès à la mer, le bateau se limite donc au lac Titicaca et aux fleuves.
Sur le lac Titicaca, vous prendrez le bateau pour faire le trajet de Copacabana à l’île du Soleil. C’est donc un moyen de transport plutôt qu’une réelle excursion.
Dans la région de Trinidad, vous pourrez faire des croisières sur le fleuve Rio Marmoré. Au cours de ces journées de croisière, vous pourrez notamment découvrir la vie animale et la flore de cette région.

4/ Prendre le train en Bolivie

En Bolivie, il n’y a que quatre lignes ferroviaires. Les moins connues et les moins empruntées sont les lignes Uyuni-Avaroa, Santa Cruz-Yacuiba et Santa Cruz-Quijarro.
La ligne la plus connue et la plus empruntée des touristes est Oruro-Uyuni (qui se prolonge jusqu’à Villazon à la frontière avec l’Argentine). Sur la ligne Oruro-Uyuni, le train ne circule que 4 jours par semaine, sinon le trajet se fait en bus.

5/ Location de voiture en Bolivie

Il est possible de louer une voiture en Bolivie car certains loueurs y sont implantés. Mais, au vue des conditions de circulation, des longs trajets et de l’absence d’indication, nous ne recommandons absolument pas de louer une voiture en Bolivie.
Notez qu’il vous reviendra de toute façon bien plus cher de louer une voiture (que vous conduisez vous-même) que de prendre une voiture avec chauffeur.

6/ Distances et temps de transport

Tableau transports Bolivie

Hébergement en Bolivie

En Bolivie, il y a différentes catégorie d’hôtels. Pour les hôtels dans le Sud Lipez, il est conseillé de réserver en avance car il y a peu d’hôtels, donc peu de place.  
Le petit déjeuner est inclus dans le prix (vérifiez quand-même lors de la réservation).

Voici ce que vous pourrez trouver sur place :

  • refuges : certaines régions ou lieux proposent des logements en refuge. C’est la solution la plus économique, mais bien-sûr pas la plus confortable. Par exemple, dans le Sud Lipez, il peut geler la nuit dans le refuge (prévoir votre sac de couchage)…
  • hôtels non classés ou 1 à 2* : les hôtels de cette catégorie sont vraiment moyens et plutôt réservés aux globe-trotters qui ont de très petits budgets. La qualité et la propreté laissent souvent à désirer.
    Exception : dans le Sud Lipez, à part les refuges, il y a des hôtels 2* qui sont tout à fait corrects et confortables, avec eau chaude à certaines heures de la journée.
  • catégorie 3* locales : c’est la catégorie que nous recommandons pour nos clients, au meilleur rapport qualité/prix. Dans cette catégorie, il y a beaucoup d’hôtels de charme, très apprécié.
  • catégories 4* locales : les prix sont un-peu plus élevés, mais cela peut encore rester abordables. Attention cependant : beaucoup d’hôtels 3* sont meilleurs que certains 4*.
  • catégorie 5* : Il n’y a pas d’hôtels 5* dans toutes les villes. Ce sera surtout à La Paz et Santa Cruz. On y trouve généralement un mini bar et une piscine. Ces hôtels sont réservés à ceux qui ont un budget important. Et même, parfois, le service est meilleur dans certains hôtels 3*.

Vous avez aussi des possibilités plus « locales »  avec des nuits chez l’habitant dans des villages (par exemple lors de la visite d’une communauté aymara) : une nuit chez l’habitant est l’occasion de voir comment vivent les locaux. Cela se pratique en Bolivie, mais à peu d’endroit. A savoir que le confort y est sommaire (pas forcément d’eau ni d’électricité).

Culture & Histoire de la Bolivie

1/ Histoire

1200 : La Bolivie est incorporée à L'Empire Inca.
1535 : Francisco PIZARRO débarque sur le continent avec ses troupes (c’est le conquistador espagnol qui a conquis et soumis l'Empire Inca).
1781 : C’est l’année de révoltes indiennes : Tupac Katari, Julián Apasa Nina de son vrai nom, est l'un des leaders du soulèvement indigène face aux colons espagnols. En 1781, il regroupe quelques quarante mille hommes avec lesquels il assiège la Paz ; en vain. Quelques mois plus tard, en novembre, il réitère l'opération, mais cette fois, il est capturé et exécuté.
1825 : c’est l’indépendance de la Bolivie : la lutte pour l'indépendance commence en 1809 sous la pression des armées de  Bolívar (d'où le nom de Bolivie en hommage au révolutionnaire). L'indépendance est proclamée en 1825 après la victoire du général Antonio José de Sucre. Élu président à vie de la Bolivie en 1826, Sucre abdique en 1828 pour devenir président de la Colombie. Il est assassiné peu de temps après.
1884 : La Bolivie perd de la région côtière (Iquique, Antofagasta) suite à la guerre du Pacifique (1879-1884) contre le Chili. C'était l'unique accès à la mer de la Bolivie.
1903 : Le pays perd une partie de l'Amazonie suite à conflit avec le Brésil (guerre de l'Acre). Entre 1899 et 1903, la Bolivie et le Pérou sont en guerre contre le Brésil. L'enjeu: le contrôle de la zone d'Acre riche en hévéas et en or.
1935 : C’est maintenant la perte de la partie sud suite au conflit avec le Paraguay (guerre du Chaco, de 1932 à 1935) que la Bolivie subit. L'enjeu principal de cette guerre est le pétrole. La Bolivie est alors défendue par des compagnies pétrolières nord-américaines et le Paraguay par des compagnies britanniques. Au final, les trois quarts de la zone reviennent au Paraguay, et le reste à la Bolivie.
1964 - 1982 : Il y a une succession de coups d'État militaires. En 1964, le coup d'État du général Barrientos sonne l'air des dictatures militaires.
1989 : C’est l’élection de Jaime Paz Zamora (MIR - Mouvement de la Gauche Révolutionnaire) à la présidence et la mise en place d'un gouvernement de coalition avec Hugo Banzer Suárez.
1997 - 2001 : Hugo Banzer Suárez est élu président. Il privatise l'eau à Cochabamba, ce qui donne lieu, par la suite, à la "guerre de l'eau".
2001 - 2003 : Gonzalo "Goni" Sanchez de Lozada est de nouveau président. Avec une cote de popularité au plus bas les derniers temps, notamment à cause des propositions concernant la privatisation du gaz bolivien, il est contraint de quitter ses fonctions de président et laisse le pouvoir à son vice-président, Carlos Mesa. Ses idées libérales lui ont valu les surnoms de "vendeur de la patrie" et "el gringo".
2003 - 2005 : Carlos MESA est président et doit affronter une grave crise sociale qui aura raison de son mandat. Il démissionne en 2005.
2005 : Election à la présidence d'Evo Morales (leader du MAS - Mouvement vers le Socialisme). C'est la première fois qu'un Aymara (peuple originaire du lac Titicaca) accède à la plus haute fonction de l'État. L’année suivante, il commence sa politique de nationalisation avec les hydrocarbures.
2009 : Une nouvelle constitution est mise en place. Grâce aux différentes nationalisations (pétrole et gaz surtout), le pays a de nombreuses rentrées d’argent. C’est aussi l’année où Evo Morales est réélu.
2010 : La Bolivie organise la Conférence mondiale des peuples sur le changement climatique et sur les droits de la Terre Mère.
2011 : Cette année est l’année des protestations contre le gouvernement : grèves paralysant les villes, revendication des droits des peuples amazoniens,
2012 : Les dialectes locaux (36 au total) sont reconnus comme langues nationales au même titre que l’espagnol.
2014 : Réélection d'Evo Morales à la tête du gouvernement.

2/ Nourriture

Boisson :

Concernant les boissons, vous pourrez goûter la chicha (alcool de maïs fermenté) ou le maté de coca (thé de feuilles de coca) qui est d’ailleurs excellent si vous souffrez du mal d’altitude ! La Bolivie produit aussi différentes bières et vins (dans la région de Tarija).

Cuisine :

La cuisine bolivienne n’est pas particulièrement variée, mais un ingrédient comme la pomme de terre peut se décliner en une variété de plats.  
Les plats les plus typiques sont donc à base de pomme de terre (plus de 300 espèces !) et de quinoa. Les restaurants vous proposeront aussi de nombreuses soupes.

Voici quelques exemples de plats typiques boliviens :

  • « salta de pollo » ou « aji de lengua » : poulet ou langue de bœuf avec des piments
  • « chicharrones» : morceaux de porc grillés que vous pourrez trouver un peu partout dans le pays
  • « empanadas » : ce sont des chaussons fourrés (viande, poulet, fromage, etc) dont l’origine est Argentine
  • « parillada » : ce sont des morceaux de viande et d’abats grillés

3/ Personnages célèbres

Victor MONTOYA : écrivain des mineurs, il connut la prison puis l'exil avant de voir son œuvre reconnue. Victor Montoya est considéré comme l'un des principaux promoteurs de la littérature moderne bolivienne. Il a vécu toute son enfance auprès des populations minières de Llallagua au nord de Potosí, découvrant ainsi la souffrance humaine et partageant la lutte des mineurs.
Ernesto CAVOUR : il est considéré comme le plus grand musicien du pays. Il est notamment connu pour être le maître du « charango » (instrument à cordes bolivien)
Evo MORALES : dirigeant syndicaliste des producteurs de coca et actuel président.

 

Fêtes et traditions de la Bolivie

Fêtes importantes
En Bolivie, il y a tous les mois des fêtes et festivals. Voici ci-dessous les plus importants :

Fin janvier : Feria Alacitas à La Paz pour célébrer le dieu de l’abondance
Février ou Mars (à mardi gras) : carnaval d’Oruro (il y en a dans tout le pays, mais celui d’Oruro est le plus impressionnant)
Mai ou juin : le Gran Poder à La Paz
21 juin : fête du solstice d´hiver dans les ruines de Tiwanaku

Adresses Utiles en Bolivie

1/ Représentations de la Bolivie en France

Ambassade de Bolivie à Paris :
12 Avenue du Président Kennedy
75 116 Paris
Tél : 01 42 24 93 44

Consulat honoraire de Marseille :
Le Negresko 2
14 rue Negresko
13 008 Marseille
Tél : 04 91 22 67 70

Consulat honoraire de Bordeaux :
12 Place de la Bourse
33 076 Bordeaux
Tél : 05 56 79 50 00

2/ Représentations de la Bolivie en Belgique

Ambassade et consultat honoraire
Avenue Louise 167, boîte 6
1050 Bruxelles
Tél : 02 627 00 10

3/ Représentations de la Bolivie en Suisse

Il faut voir avec la représentation consulaire en Allemagne :
Wichmannstrasse 6
10787 Berlin
Tél : (00 49) 30 26 39 150

4/ Ambassade de France en Bolivie

Avenue Hernando Siles 5390, esq c/8 de Obrajes, La Paz
www.ambafrance-bo.org

 

Demandez votre devis Ou contactez votre spécialiste au : 04 50 44 37 83