Voyager responsable en Colombie

 

La réalité de la situation en Colombie

Depuis quelques années maintenant, la Colombie prend conscience de l’impact écologique de ses activités touristiques. De nombreuses actions de développement durable sont mises en place par les différentes institutions et par les locaux.  Le niveau des inititatives varient grandement selon les régions et les villes. De plus, le gouvernement travaille notamment sur la reconnaissance des minorités ethniques (afro-colombiennes et autochtones) car de nombreuses disparités et inégalités sont encore présentes. L'objectif est de mettre sur pied des politiques de protection de ces populations en les impliquant davantage à la société et à l’économie touristique.

 
picture

Comment voyager responsable en Colombie ?

Comme la Colombie est traversée par les trois cordillères (occidentale, centrale & orientale), passer d’une région à une autre demande du temps. Ainsi pour minimiser le nombre de vols intérieurs et faire un voyage responsable en Colombie, il est préférable de se concentrer sur une région définie du territoire telle que le sud précolombien, la zone caribéenne ou la cordillère occidentale (région du café et de Medellin). Le Slow travel (voyage où l’on prend son temps) permet une meilleure immersion pour un tourisme  authentique. En effet, prendre le temps (en passant au moins 3 ou 4 nuits à chaque étape) économisera votre énergie afin de vivre des expériences plus intenses.

Voyager responsable en Colombie peut se traduire par : 
•    Du tourisme communautaire avec la rencontre de certaines population ou ethnies minoritaires telles que les Guambianos (notamment dans le village de Silvia), Wayuu (dans la région désertique de La Guajira), Koguis (vers la Cité Perdue), populations amazoniennes, à qui bénéficient des retombées économiques.
•    Du tourisme rural, avec guide privé pour mieux échanger avec les locaux, lors d’un séjour en hacienda (exploitation rurale) dans la région du café, d’un atelier de cuisine ou d’une visite de marché traditionnel.
•    De l'écotourisme ou tourisme nature avec des activités de plein air telles qu’une sortie pêche à La Boquilla ou une randonnée à cheval ou vélo dans la région andine de Barichara.
•    La participation à l’économie locale à travers l’achat de produits artisanaux et de nourriture typique, pour un tourisme équitable (c'est à dire qui redistribue de façon juste les richesses générées par le tourisme)
>> Tout cela permet de s’éloigner du tourisme de masse et de voyager hors des sentiers battus.

 
picture

Mieux connaître pour mieux respecter

En tant qu’acteur du voyage durable, nous partageons ici quelques astuces pour une attitude plus respectueuse des locaux, afin de vivre une expérience de tourisme plus éthique.

  • En Colombie, prenez garde de fermer soigneusement la porte de votre taxi. Cela peut paraître étrange au premier abord mais soyez bien attentif car si votre chauffeur parait contrarié, cela peut être à cause de la force avec laquelle vous aurez refermé votre portière… Après plusieurs discussions, il semblerait que les touristes aient la fâcheuse manie de claquer les portes alors que les chauffeurs de taxis prennent grand soin de leur outil de travail. Vous remarquerez que bien souvent, les conducteurs préféreront la fermer eux-mêmes.
  • Attention au tutoiement ! Généralement, les Colombiens respectent une politesse très marquée dans leur langue. En effet, contrairement à l’usage en Espagne, le tutoiement n’est pas toujours de rigueur, également lorsque l’on adresse à une jeune personne. Le « usted » (vous en espagnol) sera donc de mise lors de votre voyage en Colombie. Pour les voyageurs maitrisant la langue, vous vous rendrez compte que l’usage des titres tels que « Doctor » « Señor » « Licenciado » ou « Ingeniero » est courant. D’autre part, n’hésitez pas à employer un vocabulaire très poli dans toutes les circonstances: excusez-moi « permiso » ; merci beaucoup « muchas gracias » ou encore portez-vous bien « que le vaya bien » !

>>  Plus d’info sur notre Charte Ethique du Voyageur et dans nos pochettes de voyage, envoyée un mois avant votre départ.

 
 

Altiplano et ses partenaires s’engagent 

Promouvoir un tourisme éco-responsable et durable basé sur le respect et la protection de la nature est la mission principale de nos opérateurs locaux. En Colombie, cette activité représente une vraie alternative économique et sociale. C’est aussi une garantie de paix dans l’avenir de la Colombie pour de nombreuses familles impliquées dans le développement de ce type de tourisme. En bref, notre objectif est d’établir des relations équitables et de confiance avec nos partenaires et communautés locales permettant de respecter les traditions du pays mais aussi de conserver son environnement.