Charte du voyageur responsable

Le tourisme est une activité précieuse permettant la découverte et la rencontre. A destination, elle représente une opportunité de développement local mais aussi une menace pour les équilibres naturels, sociaux et économiques.
Altiplano tient à vous éclairer sur vos impacts en tant que voyageurs afin de garantir à tous une meilleure expérience : pour vous, la planète et les locaux !

picture

Avant de partir en voyage, JE ME PREPARE

  • Je m’immerge dans la culture et les pratiques du pays (croyances, marchandage).
    > Consulter la section «infos pratiques» du pays sur notre site web

  • Je me renseigne sur les points de vigilance du pays (espèces protégées, exploitation des enfants...).
    > Consulter la section « voyager responsable » propre à chaque pays

  • Je me renseigne sur le coût de la vie sur place afin de maintenir l’équilibre du pouvoir d’achat et d’éviter les disparités.
    > Guide des pourboires dans le monde

  • J’apprends quelques mots essentiels dans la langue.
    > Guide de conversation offert sur demande à la confirmation de votre voyage

  • Je consulte un guide de voyage plus engagé pour vivre des expériences authentiques sur place.
    > Guides Tao ou Nanika

  • Je voyage léger : ma petite valise est moins lourde pour l’avion et j’ai de la place pour ramener des souvenirs.

  • Je prévois une gourde et un kit zéro déchet (sac en tissu, gobelet réutilisable...).
    > Consulter nos astuces pour voyager écologique

  • Je m’équipe en vêtements et matériels de voyage de qualité pour qu’ils soient plus durables (ou de seconde main pour réduire l’impact écologique).
    > Appli pour trouver des marques engagées

  • Je vérifie mes vaccinations pour protéger aussi les locaux qui n’ont pas forcément la même immunité.

  • Si je veux faire des dons de médicaments, je cherche des hôpitaux sur place qui maitrisent les usages et posologies.
 
picture

pendant MON voyage, JE DECOUVRE ET JE RESPECTE...

LES HABITANTS
  • Avant de photographier quelqu’un, je demande sa permission. Au-delà du respect des gens et de leurs croyances, cela permet d’avoir un sourire et de mettre une légende avec un prénom ( voire une histoire si je prends le temps de partager un café !).

  • Je respecte les coutumes et croyances locales.
    Ex : je me déchausse à l’entrée des temples et couvre mes épaules, je ne touche pas la tête d’un enfant, je suis pudique en public, je reste patient lors d’une négociation d’achat...

  • Si j’ai envie de faire plaisir avec un cadeau, je prends le temps de la réflexion pour m’adapter à la situation et au pays car un cadeau disproportionné entraine un déséquilibre de l’économie locale.
    > Nos conseils pour s’immerger dans la culture locale


LES ENFANTS

  • J’évite les bonbons ou sucreries (une mauvaise idée pour les enfants qui n’ont pas de soins dentaires) et je me renseigne sur les besoins des locaux.

  • Je ne donne pas d’argent aux enfants qui mendient ou vendent (des produits ou des services). Cela les encouragerait à continuer, ne plus aller à l’école et s’enfermer dans la pauvreté.

  • Si je vois un enfant dans le besoin, je le signale à mon guide et à l’agence sur place qui maîtrisent la culture et les lois locales. Et si je suis témoin d’exploitation sexuelle, je le signale sur mineurs.dcpjac@interieur.gouv.fr
    > Nos conseils pour protéger les enfants

 

LA FAUNE & LA FLORE

  • Je préfère observer les animaux dans leur habitat naturel (voire dans un centre / parc où ils sont protégés). Je garde une distance respectueuse sans les nourrir pour garantir leur observation par les générations à venir.

  • J’ai conscience que les activités impliquant des animaux (telles que les balades à dos d’éléphant) sont souvent nocives pour la faune et son environnement.

  • Comme les fonds marins sont des trésors fragiles, je prends garde à mes palmes, j’évite de marcher sur les coraux ou toucher les espèces marines. J’utilise une protection solaire respectueuse de l’environnement ou je me baigne avec un t-shirt.

 

LES SITES TOURISTIQUES

  • Sur les sites naturels, je suis les sentiers balisés qui protègent le paysage et je contemple sans prélever.
    Une photo m’assure un beau souvenir durable (au lieu de cueillir des fleurs sauvages ou collectionner les coraux, ce qui déséquilibre l’environnement).

  • Sur les sites culturels, comme j’apprécie les sites archéologiques et œuvres d’art qui ont traversé les siècles (voire les millénaires !), je respecte le sens de visites qui préserve la fragilité des lieux. Je prends garde à ne pas effleurer les murs avec mon sac, ni déplacer des objets.
 
picture

JE CHOISIS MES EXPERIENCES

  • Je privilégie des activités en immersion dans la vie locale et je m’interroge sur ses impacts.
    Ex : je privilégie la rencontre avec des associations engagées sur le terrain plutôt que certaines visites de lieux sensibles.

  • Je me défais de cette habitude de rechercher à tout prix les tarifs les plus bas. Une excursion vendue moins chère s’apparente souvent à des employés mal payés/traités .

  • Je découvre des modes d’hébergements authentiques.

  • Je fais plaisir à mes papilles en consommant la gastronomie locale pour participer à l’économie (en évitant les chaînes de restaurants et magasins internationaux).
 
picture

JE SUIS ECO-RESPONSABLE

  • Ma gourde et mon sac en tissu me suivent partout pour limiter le plastique (souvent non recyclé sur place).
    Je ramène mes déchets non-destructibles tels que les piles. Je jette mes déchets à la poubelle. Et si je fume, j’apporte un cendrier de poche pour mes mégots.

  • Je prends conscience que l’eau est une ressource rare dans beaucoup de pays. J’économise l’eau lors de mes douches et pour le lavage des serviettes à l’hôtel.

  • Je flâne à pied, à vélo et en transports en commun (plutôt qu’en voiture) et ralentis le rythme (plus de temps sur chaque étape, moins de vols internes...).
 
picture

SUR LE RETOUR...


POUR LES SOUVENIRS
  • J’achète des produits locaux, artisanaux, ou en matière noble (bois, verre, inox, céramique) tels que des vases, carnets, jeux, bijoux, livres, vêtements, tableaux...

  • J’évite les objets interdits (à base de plantes ou d’animaux) qui ont des répercussions sur la biodiversité.

  • Lors de la négociation, je joue avec finesse et respect pour le travail effectué (sans démesure non plus par rapport au coût de la vie).

  • Je m’offre une expérience que je n’oserai pas faire chez moi : du saut à l’élastique, de la plongée sous-marine ou simplement parler à des inconnus !

  • J’apprends un savoir-faire : cuisiner, tailler le bois...

  • Je ramène un peu de l’ambiance du pays (avec de la musique ou un film) pour la faire découvrir à mon entourage.

  • Je revis certains temps forts de mon voyage en encadrant mes plus belles photos.

 

UNE FOIS A LA MAISON

  • Je recyle les déchets que j'ai ramené de voyage tels que les piles.

  • Je respecte mes engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage (ex : l’envoi de photos).

  • Je partage mes ressentis avec Altiplano Voyage pour faire évoluer ses services.

  • Je cherche à consommer des produits issus du commerce équitable qui respectent les droits humains et l’environnement (notamment pour le riz, café, chocolat...).

  • Je peux soutenir des initiatives de la région visitée.

  • J’échange sur mes expériences de tourisme durable avec mon entourage.

  •  Je finance un projet de contribution carbone.
    > Exemples d’initiatives sur la page « Contribution Carbone»

  • Je prendrai en compte les enjeux et la réalité des pays pour définir mon prochain voyage.

 

 

Seule l’empreinte de nos pas doit rester derrière nous

 

Télechargez notre charte du voyageur download