INFORMATIONS PRATIQUES SALVADOR

Climat & Géographie du Salvador

1/ La géographie au Salvador 

Le plus petit des pays d’Amérique Centrale, le Salvador est entouré par Le Honduras, le Guatemala et l’Océan Pacifique.
Au nord, le pays est délimité par une chaîne de montagne dominé par le Cerro El Pital qui culmine à 2 730m. Au sud, la chaîne de montagne est composée de volcans dessinant un joli relief.

2/ Le climat au Salvador 

Le Salvador se trouve dans la zone climatique tropicale et connaît des variations de température faibles. Le mois de décembre est le plus froid (23,8 °C), et le mois d'avril le plus chaud (32 °C) pour une température moyenne de 24 °C. La saison humide débute en mai pour se terminer en octobre.


3/ La meilleure saison pour voyager au Salvador 

La meilleure saison pour visiter l’ensemble du Salvador se situe de novembre à mai car c’est la saison sèche. 

4/ Températures (en degrés centigrades, moyenne à l'ombre)

Tableau températures Nicaragua

5/ Pluies (hauteur en millimètre par mois)

Tableau pluie Nicaragua

 

 

Carte du Salvador

Carte touristique Salvador
Télécharger la carte

1/ Quelques données:

Superficie : 21.000 km²
Population : 6 328 196 habitants (en 2014)
Religion : catholique 90% et protestant 10%
Régime : République, régime présidentiel, pouvoir autoritaire.
Capitale : San Salvador (2 millions d’habitants)
Autres villes : Santa Ana, Suchitoto, Juayua, Alegria, El Poy, Isla Montecristo…
Pays limitrophes : Guatemala et Honduras

2/ Sites classés à l'UNESCO

• Site archéologique de Joya de Cerén (1993)

Formalités & Visa au Salvador

1/ Visa

Le visa de touriste n'est pas nécessaire pour les ressortissants français, suisses ou belges se rendant au Salvador en tant que touristes, pour une durée de 3 mois (renouvelable une fois, sur place).
La période de séjour de 90 jours s’appliquant aux 4 pays du « C4 » (espace commun comprenant le Honduras, le Guatemala, le Nicaragua et le Salvador), la durée totale d’un séjour continu dans les 4 pays ne peut donc excéder 90 jours. Une extension de séjour peut être demandée, en payant un droit de 25USD.

Les visiteurs doivent s'acquitter d'une taxe à la sortie du pays d’environ 35USD

2/ Passeport

Si votre vol transite par les Etats-Unis, pensez à demander votre autorisation électronique (14USD par personne, valable 2 ans) : https://esta.cbp.dhs.gov/

3/ Permis de conduire

Le permis national français, suisse ou belge suffit pour conduire au Salvador. Cependant, vous pouvez faire votre permis international assez rapidement auprès de l'automobile club de votre région ou votre préfecture.

Vie pratique au Salvador

1/ Langue

La langue officielle est l’espagnol, on trouve aussi un dialecte indigène le Nahuatl.

2/ Décalage horaire

Il y a 7h de décalage entre le Salvador et la France, la Belgique et la Suisse (08h en été). Quand il est 12h chez nous, il est 5h au Salvador

3/ Courant

Pour vos appareils électriques, le courant est de 110V. Un adaptateur est donc nécessaire, voire un transformateur.

4/ Téléphone & Internet

Le code du Salvador est 503

Pour appeler depuis l’étranger vers le Salvador, rajoutez 00 + 503 + numéro de téléphone à 8 chiffres.

Pour appeler du Salvador en France, rajoutez 00 + 33 + numéro de téléphone sans le 0 (exemple : 00 33 4 50 46 90 25) ;
Pour appeler du Salvador en Suisse, rajoutez 00 + 41 + numéro de téléphone sans le 0 (exemple : 00 41 22 509 97 42) ;
Pour appeler du Salvador en Belgique, rajoutez 00 + 32 + numéro de téléphone sans le 0 (exemple : 00 32 4 50 46 90 25)

Le gouvernement a ouvert une douzaine des cybercafés nommées Infocentros à la capitale et sur les petits villages de montagnes. Vous pourrez également retrouver des cybercafés privés un peu partout dans les villes.

Vous pouvez bien sûr utiliser votre téléphone portable. Vérifier, avant de partir, que votre téléphone portable est bien compatible avec le pays et que vous avez le forfait monde

Monnaie & Argent au Salvador

1/ Change

La monnaie locale au Salvador est Dollar Américain (USD), adopté en 2001 à la place du Colon. 1 € = 1,10 USD (environ)
Le cours actuel du dollar  ici
Nous vous conseillons de prendre des dollars avant votre départ ou de les retirer dans un guichet automatique sur place.
Les petites coupures ou les pièces vous seront utiles car certains commerçants n’ont pas souvent la monnaie.

2/ Cartes de paiement

Concernant les retraits d’espèces, vous pourrez retirer aux guichets automatiques situés dans les banques Cuscatlan ou Atlantida qu’acceptent les cartes internationales (Visa, Mastercard et Cirrus). La banque Credomatic vous prend 5% de frais pour le retrait.
ATTENTION : nous vous conseillons d’avertir votre banque que vous partez au Salvador, certaines banques peuvent bloquer l’option retrait d’argent par sécurité.

Vous pourrez également faire des paiements avec votre carte bancaire, toutefois il est préférable d’éviter car certains commerçants peuvent ajouter de 6 à 12% de taxes sur l’achat.
Nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre banque pour savoir le taux de commission perçue à chaque transaction.

3/ Coût de la vie

Le Salvador est un pays assez abordable, pour avoir une idée du coût de la vie il faut compter pour un repas léger  environ 4 € et 10 € pour un repas élaboré.

4/ Marchandage

Le marchandage est commun au Salvador dans tous les marchés, c'est même recommandé ! Ne pas exagérer cependant, n'oubliez pas les heures de travail que cet objet représente, et que l'artisan en face de vous a une famille à nourrir.
Précisez toujours que vous êtes Européens, les Salvadoriens aiment bien les Européens en général, et les prix ne seront pas les mêmes que s'ils pensent que vous êtes américains.

5/ Taxes et Pourboires

Une taxe de 10% est attendue aux restaurants.
L’usage, est de laisser toujours la pièce.

Vaccin, Santé & Sécurité au Salvador

1/ Vaccins

Pour votre santé, il est conseillé d’avoir vos vaccins à jour (diphtérie, tétanos, poliomyélite, typhoïde, hépatite A, traitement contre le paludisme dans certaines régions. (Aucun vaccin n’est obligatoire).
Plus d’information sur le site de l’Institut Pasteur, rubrique « L’Info Voyage » - www.pasteur.fr.

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire pour les voyageurs en provenance de la Guyane française, de la Bolivie, de la Colombie, d l’Equateur, du Pérou et du Venezuela.
Pensez à consulter votre médecin traitant avant votre départ.

2/ Nourriture - sanitaire

L’eau du robinet n’est pas potable. Vous trouverez un peu partout des bouteilles d’eau à prix très abordables.
Eviter de manger les légumes crus et les fruits non lavés, non cuits, non pelés, ainsi que la viande mal cuite ;

3/ Sécurité

Faire une photocopie de tous vos papiers.
Dans les grands centres urbains, ne pas sortir des zones touristiques.
Comme partout dans le monde, il faut faire attention à son sac à cause des pickpockets, essentiellement dans les grandes villes. Habillez-vous simplement et ne portez pas de  montre, collier ou bague. Le soir préférez prendre un taxi pour revenir à votre hôtel.

Transports au Salvador

L’aéroport international du Salvador est situé à 44km au Sud de la ville de San Salvador à Comalapa.
Il est possible de lier les autres pays d’Amérique Centrale depuis cet aéroport.
Le bateau est aussi utilisé au Salvador il est possible de joindre le Honduras ou le Nicaragua.
Le bus est le moyen le plus populaire pour se déplacer, depuis San Salvador il est possible de joindre le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, le Costa Rica, le Panama et le Mexique.

1/ Prendre l'avion au Salvador

Arrivée internationale : les arrivées internationales se font à l’aéroport international de San Salvador, situé à 45 minutes de la capitale vers la côte pacifique. L’aéroport de San Salvador est l’un des plus modernes d’Amérique centrale et est une plaque tournante des connexions dans la région. Il est donc facile de trouver un vol à destination du Salvador, via les Etats-Unis, l’Espagne, le Mexique…
Pour un circuit combiné avec d’autres pays d’Amérique Centrale, l’on trouve des vols vers les différentes villes d’Amérique centrale, avec la compagnie Avianca notamment (compagnie salvadorienne). Il existe de nombreux vols directs pour : Mexico, Cancun, Guatemala, Belize city, San Pedro Sula ou Roatan au Honduras, Managua au Nicaragua, San José au Costa Rica, Panama… La compagnie Taca, également basée à San Salvador propose aussi  des vols en direction de l’Amérique Centrale.
Il est facile de trouver une connexion directe vers les Etats-Unis : New York, Miami, Dallas, Houston, Washington, Los Angeles… Les compagnies américaines (Continental, Delta Airlines, American Airlines), et Taca proposent de nombreuses options.
Enfin pour l’Amérique du Sud, Taca, propose des connexions vers les principales villes du sud du continent : Lima, Quito, Caracas, Santiago, Buenos Aires, avec une escale à San José ou à Lima.
Vols intérieurs : à oublier tant les distances sont petites au Salvador.

2/ Prendre le bus au Salvador

Les trajets courtes distances au Salvador :
Les bus urbain sont assez peu existant au Salvador. Dans ce cas, il est compliqué pour un touriste de s’y retrouver. Le baroudeur qui a du temps pourra s’y essayer, sinon, nous recommandons vivement le taxi qui ne coûte pas cher et vous évitera de perdre trop de temps!

Les trajets au Salvador :
Le Salvador possède un réseau de bus qui permet aux voyageurs ayant du temps de voyager à moindre coût. Les connexions vers les villes moyennes sont fréquentes et ensuite il est possible de changer pour les petites villes et villages. Toutefois, ces transports sont souvent bondés.

Les trajets longues distances – Amérique Centrale :
Certaines compagnies de bus offre un service de très bonne qualité pour rejoindre les pays voisins comme TICA ou Pullmantur, qui dessert toute l’Amérique Centrale. Il s’agit d’un confort de standing international, certains bus offrant les services d’une première classe d’avion (wifi, service à bord, siège couchette etc)
Ainsi il existe des connexions directes vers Guatemala, Managua au Nicaragua, Tegucigalpa au Honduras. De ces divers points, il sera possible de gagner le Mexique, le Costa Rica ou encore le Panama.

3/ Louer une voiture au Salvador

C’est sans aucun doute la meilleure façon de voyager au Salvador. Les distances sont courtes, les routes plutôt en bon état (même les routes non goudronnées), cela permet d’être en contact avec la population, de sortir des sentiers battus et de gagner du temps. La liberté assurée !!!
L’état des routes au Salvador est en général bon, notez toutefois certaines informations :

  • Eviter de conduire la nuit, les indications ne sont pas toujours bonnes et vous ne trouverez personne pour vous renseigner. De plus si la journée il est sûr de rouler, la nuit cela peut être plus risqué.
  • Si les grandes destinations sont bien indiquées, c’est moins le cas des petites villes et villages, cela vous donnera l’occasion de demander votre chemin et rencontrer les Salvadoriens qui sont charmants !
  • Un permis français, suisse ou belge est suffisant pour louer un véhicule au Salvador. L’âge minimum est entre 21 et 23 ans selon les loueurs.

4/ La voiture avec chauffeur au Salvador

Pour ceux qui n’ont pas envie de conduire pendant leurs vacances ou qui veulent s’assurer un accompagnement local pour une expérience plus approfondie, sachez que le coût est relativement élevé. Si vous partez à deux, cela doublera votre budget voyage ! A partir de 6-8 personnes, cette formule peut-être tout à fait rentabilisée.
Il est possible de louer une voiture avec chauffeur hispanophone simplement, ou d’avoir un chauffeur-guide francophone ou bien encore deux personnes (mais cela est évidemment plus cher). Il y en a pour tous les goûts et budget !
Il est vrai que l’expérience avec un guide local sera un plus pendant votre voyage, pour découvrir plein de détails sur la vie quotidienne de la population, leurs traditions...

5/ Prendre le bateau au Salvador

Le bateau au Salvador est peu utilisé et plutôt pour des excursions touristiques essentiellement : en mer, dans les mangroves, sur les lacs ou les fleuves dans la jungle...

Il existe toutefois une liaison permettant de rejoindre le Nicaragua

6/ Distances et temps de transport

Hébergement au Salvador

L’hébergement fait partie du voyage et peut vous apporter une découverte supplémentaire. Il est donc important de s’y retrouver afin de choisir le type de logement qui vous correspond.

1/ Auberges de jeunesse et petits hôtels

Il y a des auberges de jeunesse au Salvador, dans certaines villes touristiques, des auberges sans affiliation particulière mais qui proposent des nuits en dortoir pour des sommes modiques.
Les petits hôtels sans classification offre un  niveau de qualité bas : pas de climatisation, voire pas de ventilateur, moustiquaire en piteux état, eau chaude absente, etc. Les prix seront également très bas, si on n’est pas regardant sur l’hygiène.

2/ Economique

Hôtels de type 2* norme française (2-3* norme locale) : simple, propre et avec salle de bain privée. De petites structures sans prétention, de petite taille, convenant parfaitement pour un circuit. Il y en a partout évidemment, parfois équipé de piscine.

3/ Confort

Hôtellerie de charme, il en existe essentiellement à San Salvador et sur la côte. Ailleurs, il est difficile de trouver une hôtellerie de type 4*, alliant confort et charme. Dans ce cas le mieux est de séjourner à San Salvador et de rayonner pour les visites. Les distances son très courtes, cela ne pose pas de problème.

4/ Luxe

A San Salvador et sur certaines plages, on peut trouver des hôtels 5* correspondant aux standards internationaux.
Ces hôtels ont acquis une belle réputation, choisissez bien vos étapes circuits et balnéaires pour un voyage luxueux au pays des mayas!

Culture & Histoire du Salvador

1/ Histoire

Avant l’arrivée des colonisateurs le Salvador faisait partie de la civilisation Maya, comme en témoigne les ruines de Tazumal, Joya de Cerén et San Andrés. D’autres peuples ont suivis comme les Lencas et les Pipils.

1054 : fondation de la ville de Cuzcatlan par le souverain du peuple Pipils le roi Topilzin Acxitl.
1524 : affrontement entre Pedro de Alvarado et le Pipils
1525 : Les conquistadors espagnols fondent la ville de San Salvador.
1540 : développement de la culture du cacao, disparition des indigènes suite aux maladies apportés par les espagnols.
XVIII : développement de la culture pour teindre les tissus en indigo (bleu).
1811 : révolte des créoles contre le gouvernement en place, indépendance le 15 septembre, 1812 : guerre civile contre le Guatemala et le Mexique.
1823 : indépendance du Mexique et participation à la Fédération des Provinces-Unies.
1825 : élection du premier président de l’Amérique Centrale, Arce.
1827-1829 : nouvelle guerre civile, un nouveau président pour l’Amérique Centrale, le hondurien Morazán.
1833 : révolte du peuple Pipils spoliés de ses terres.
1840 : tension entre les pays membre de la fédération et son éclatement.
1841-1856 : malgré l’indépendance du Salvador, Carrera gouverne le pays depuis le Guatemala.
1861 : le commandant Gerardo Barrios devient président, reforme économiques, développement de la production du café.
1871-1884 : le Salvador devient le plus grand exportateur de « balsamo » (baume utilisé dans l’industrie chimique et médicinal), Carrera nome Francisco Dueñas président du pays, la culture du café remplace l’indigo.
1885 : le pays devient indépendant du Guatemala.
1929-1931 : Alberto Masferre fonde le Parti des Travailleurs (PT), Agustin Farabundo Marti fonde le Parti Communiste, élection d’Arturo Araujo du PT en 1930.
1931 : coup d’état, le gouvernement de Hernandez Martinez ordonne la « guerre » contre la « guérilla » de Marti, environ 20 000 salvadoriens sont exécutés et toute dissidence sera éliminée.
1944 : reversement de Martinez par le mouvement étudiant et ouvrier, l’armée continue au pouvoir mais accepte la formation des syndicats.
1961 : le Salvador intègre le Marché commun centre-américain, gouvernement du générale Julio Rivera.
1964 : élection de José Napoleon Duarte du parti démocrate-chrétien au poste de maire de San Salvador.
1969 : éclatement de la « guerre du football » avec le Honduras.
1972 : Duarte gagne les élections mais c’est le colonel Arturo Molina qui est déclaré président.
1979 : les militaires observent les révolutions voisines et décident d’accepter des partisans de gauche au sein du gouvernement. Le groupe paramilitaire nommé ORDEN est dissout mais d’autres escadrons continuent de disséminer la terreur.
1980 : Duarte reviens de l’exil pour former une junte avec les militaires, cependant les militaires n’aident pas à la reconstruction du pays, les sabotages, les enlèvements et les assassinats deviennent le quotidien du pays.
1982 : les élections sont remportées par le nouveau parti de Roberto d’Aubuisson ARENA.
1983 : le gouvernement revient aux civiles et une nouvelle constitution est votée.
1984 : Duarte est élu président
1986 : un grand tremblement de terre détruit la ville de San Salvador.
1988 : le parti ARENA remporte les élections.
1992 : signature d’un accord entre le Front d Libération National Farabundo Marti (FMLN) et le gouvernement, la garde national est abolis et las groupes de guérilleros sont dissous.
1994 : coalisions entre les partis de gauche et la FMLN pour présenter le candidat Rubén Zamora, ARENA présente Caldéron Sol qui remporte les élections.
1999 : Francisco Flores de l’ARENA est élu président, toutefois le FMLN remporte les sièges à l’Assemblée.
2001 : le pays adopte le « dollar » comme monnaie national, un nouveau tremblement de terre détruite la côte.
2003 : la loi « Mano Dura » a été mise en place pour lutter contre la criminalité.
2004 : la loi « Super Mano Dura » est votée, le candidat Antonio Saca du parti ARENA remporte les élections.
2009 : Mauricio Funes du parti FMLN est élu président, il rétablit les relations diplomatiques avec Cuba.
2014 : Salvador Sánchez Cerén est élu président

 

 

Fêtes et traditions du Salvador

1/ Les fêtes importantes :

16 janvier - Accords de Paix
28 mars - Jeudi Saint
29 mars - Vendredi Saint
01 mai - Fête du travail
30 juin - Jour Férié
04 août - Fête de San Salvador
05 août - Fête de San Salvador
06 août - Fête de San Salvador
15 septembre - Jour de l'Indépendance
12 octobre - Jour de Christophe Colomb
02 novembre - Fête des Défunts
05 novembre - 1er appel pour l'indépendance

 

2/ Traditions

Cuisine

Plat typique : la « Pupusa » est une galette (tortilla) de maïs farcie de fromage fermier et « chicharron » (graisse de porc frit) et des haricots.
Le « Curtido » est un condiment traditionnel composé de chou et des carottes salé et vinaigré. Les bocaux sont disposés sur les tables des restaurants.

Boissons

« Licuados » jus de fruit (orange, citron,…) fait avec de l’eau ou du lait
La bière : Suprema.

Adresses Utiles au Salvador

En France

Ambassade du Salvador en France :
12, rue Galilée
75116 Paris
Tél. : 01 47 20 42 02

En Suisse

Ambassade du Salvador
Rue de Lausanne 65
1202 Genève
Tél. : (22) 732 70 36

En Belgique

Ambassade du Salvador :
Avenue de Tervueren 171, 2nd floor
1150 Bruxelles
Tél. : (02) 733 04 85
Site web : www.rree.gob.sv/embajadas/belgica.nsf/

Au Salvador

Ambassade de France :
1a, calle Poniente, #3718 - Colonia Escalón - San Salvador
Tél. : (00 503) 25 21 90 00
Ouvert du lundi au jeudi de 8h à 12h30 et de 13h45 à 17h et le vendredi de 7h30 à 13h
Site web : www.ambafrance-sv.org

Demandez votre devis Ou contactez votre spécialiste au : 04 50 27 62 57