INFORMATIONS PRATIQUES THAÏLANDE

Climat & Géographie de la Thaïlande

1/ La Géographie de la Thailande

La Thaïlande est située en Asie du Sud-Est entre la mer d'Andaman et le golfe de Thaïlande. Elle fait partie de la péninsule indochinoise et s’étend sur environ 805 km d’est en ouest et 1 770 km du nord au sud.
Au nord la Thailande a pour voisins la Birmanie et le Laos, à l’est le Cambodge et au sud la Malaisie. Cette situation centrale a influencé son développement et son histoire.
La Thaïlande est caractérisée par de hautes montagnes, une vaste plaine centrale irriguée par la Chao Praya et un haut plateau qui occupe le tiers oriental du pays (appelé l’Isan) et borde la vallée du Mékong. Les montagnes couvrent la plus grande partie du nord du pays et le massif qui longe la frontière birmane est le plus élevé, culminant à 2 595 mètres au Doi Inthanon.
La Chao Phraya et le Mékong constituent la base de l’économie agricole du pays en fournissant des terres gorgées d’eau, propices à la riziculture, ainsi que des voies navigables permettant le transport de personnes comme de marchandises.

2/ Le climat en Thaïlande

La Thaïlande offre un climat équatorial à l'extrême sud et tropical du centre au nord. La température varie entre 19° à 38 °C en moyenne. L’ensemble du pays est régi par les moussons.

On distingue deux saisons :

  • Une saison sèche : de décembre à avril
  • Une saison de mousson : de fin mai à novembre

3/ La meilleure saison pour un voyage en Thaïlande

La meilleure saison pour visiter la Thaïlande se situe de novembre à mars.
Evitez septembre et octobre, c'est la période des typhons.
Attention, de mars à mai, le soleil est fort et les températures dépassent souvent les 40°C.

4/ La météo en Thaïlande : saison chaude, mousson et saison sèche

La haute saison se situe de novembre à mars
C’est la saison sèche et fraiche car elle suit la mousson. La nature est verdoyante et les températures sont agréables. Dans le nord, il peut faire moins de 10°C en janvier.
En contrepartie, les prix augmentent notamment au moment de Noël.
Pour le balnéaire, préférez la mer d’Andaman en hiver et le Golfe de Thaïlande en été (à déconseiller tout particulièrement les mois de décembre et janvier). A partir de mars, le vent souffle depuis la Chine et les températures augmentent considérablement.

La saison intermédiaire se situe d’avril à juin
Il fait très chaud et sec. Privilégiez les plages et iles du sud peu fréquentées et rafraîchies par l'océan et  les montagnes du nord, les températures étant plus clémentes en altitude. Evitez le nord-est et le centre de mars à mai, les températures dépassent souvent les 40°C.

La basse saison se situe de juillet à octobre
C’est la période de mousson. Il pleut de juin à octobre dans le nord et sur la côte est. Les vents soufflant de l'océan Indien amènent de l'air chaud et humide, ainsi que beaucoup de nuages. Dans le nord-est (région de l'Isan), la saison des pluies est plus courte et s'achève en septembre.  Les précipitations sont fortes et quotidiennes de septembre à octobre. Le reste du temps, les pluies ne sont pas diluviennes. La saison des pluies n’empêche cependant pas de belles éclaircies. Attention, les précipitations sont plus fortes au nord et dans les iles. Certains établissements ferment, les bateaux ne naviguent plus.
Pour du balnéaire, privilégiez les plages du Golfe de Thaïlande (idéales en septembre et octobre).

5/ Températures (en degrés centigrades, maxi à l'ombre)

6/ Pluies (hauteur en millimètre par mois)

Carte de la Thaïlande

Carte touristique Thaïlande
Télécharger la carte

1/ Quelques données

Superficie : 513 000 km² (légèrement plus petit que la France).
Population : 67 millions d'habitants.
Densité : 122 habitants/km² (en France : 101hab/km2)
Capitale : Bangkok, 10 millions d’habitants.
Point culminant : Doi Inthanon (2 590 m).
Plus long fleuve : le Mékong 4 350 km.
Dimensions : 805 km d’est en ouest et 1 770 km du nord au sud.
Pays limitrophes : Laos, Birmanie, Cambodge et Malaisie.
Nature de l’état : monarchie constitutionnelle
Chef de l'Etat : le roi Bhumibol Adulyadej (couronné en 1950) connu sous le nom de Râma IX.
Premier ministre : Yingluck Shinawatra (première femme à occuper ce poste, depuis août 2011).
Langues : le thaï (langue officielle), le chinois et l'anglais.
Religions : bouddhisme (94 %), islam (5 %), christianisme (environ 1 %), animisme et hindouisme.
Monnaie : bath
Taux d'alphabétisation : 94 %.

2/ Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco

Patrimoine culturel :

  • Site archéologique de Ban Chiang (1992)
  • Ville historique de Sukhothai et villes historiques associées (1991)
  • Ville historique d’Ayutthaya (1991)

Patrimoine naturel :

  • Complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai (2005)
  • Sanctuaires de faune de Thung Yai-Huai Kha Khaeng (1991)

Formalités & Visa en Thaïlande

Pour votre voyage en Thaïlande, vous devez absolument être en possession d’un passeport, valable au moins six mois après la date de retour. Vous n’avez pas besoin d’un visa pour un séjour inférieur à 30 jours. Au-delà, vous devez demander un visa auprès du consulat thaïlandais  ou de l’ambassade avant votre départ.

Vous pouvez également obtenir votre visa auprès d’agences spécialisées reconnues telles qu’Action-Visas ou Visas Express.

Vie pratique en Thaïlande

1/ Langue

Le thaï est la langue officielle mais les quatre principales régions possèdent leur propre dialecte.
Dans les grandes villes touristiques, l’anglais est courant dans les hôtels et boutiques.

Quelques mots :
Bonjour / au revoir = sawat di kha (dit par une femme) / sawat di krap (dit par un homme)
Merci = kop khun kha/khrap
S’il vous plait = karuna
Oui / non = tchaï/may tchaï
Comment allez-vous ? = (khun) sabai ïdi ru ?

2/ Décalage horaire

+ 5h en été et +6h en hiver.
Quand il est 12h à Paris, il est 17h (en été) ou 18h (en hiver) à Bangkok.

3/ Courant

220 V, généralement prise à deux fiches plates ou rondes.

4/ Téléphone & Internet

Le plus pratique et économique consiste à équiper votre portable d'une carte SIM achetée en Thaïlande (pensez à le débloquer avant votre départ).

Depuis la France :
00 + 66 (indicatif du pays) + indicatif de la ville (sans le 0) + numéro du correspondant.

Depuis la Thaïlande :
00 + 33 + numéro du correspondant, sans le 0 de la numérotation à 10 chiffres.

Services d’urgence :

  • Tourist Police (Opérateurs anglophones) : 1155
  • Police (Urgences générales) : 191
  • Ambulance et secours d’urgence : 1554
  • Pompiers : 199
  • Centre national des catastrophes naturelles : 1860
  • Crime : 1195
  • Urgences médicales : 1669
  • Hélicoptère médical privé (Siam Air Care) : 02 586 7654

Vous trouverez des cybercafés partout et le wi-fi dans la plupart des hôtels et pensions.

5/ Jours fériés

1er janvier : Nouvel An
Février : Makha Bucha, fête bouddhiste (dates variables)
6 avril : jour des Chakri
13/14 avril : fête de Songkran
1er mai : fête du travail
Mai-juin : Visakha Bucha, fête bouddhiste (dates variables)
Juillet : Asahna Bucha, fête bouddhiste (dates variables)
12 août : anniversaire de la reine
23 octobre : jour de Chulalongkorn
Octobre-novembre : carême bouddhique (dates variables)
5 décembre : anniversaire du Roi
10 décembre : jour de la Constitution
31 décembre : veille du jour de l’An

Monnaie & Argent en Thaïlande

1/ La monnaie thaïlandaise

La monnaie en Thaïlande est le bath (THB).
1 EUR = 37 THB (cours du 23/03/17) - Voir le cours actuel du Bath ici.
Prévoir petites coupures ou pièces pour les pourboires et oboles.

2/ Cartes de paiement et retrait d'espèces

Vous pouvez changer vos euros dans les banques et bureaux de change.

Pour les retraits d’espèces, le réseau de distributeurs automatiques est bien répandu. Vous pourrez en trouver tout au long de votre séjour. Une commission de 150 baths est prélevée à chaque retrait en plus de la commission de votre banque. Sinon, il est toujours possible de retirer des espèces avec une carte de paiement à certains guichets. Les banques ouvrent généralement de 9h30 à 15h30 du lundi au vendredi.

De nombreux magasins et hôtels acceptent les paiements par carte bancaires (Visa, MasterCard).
En cas de vol, contactez le numéro communiqué par votre banque (que vous aviez bien sauvegardé en copie et sur votre email !)

3/ Le coût de la vie

La Thaïlande est un pays très abordable bien qu’il soit également possible de mener la grande vie !!
Par exemple :

  • Une bouteille d’eau coûte environ 15 baths (0,30€)
  • Un repas complet pour une personne (plat + boisson), entre 150 baths (4 € - très bon marché) et 2 000 baths (50 € - plutôt chic !)

les prix des musées et sites varient entre 40 et 200 baths (1-5€). Les parcs nationaux affichent des prix assez élevés pour les étrangers, environ 400 baths (10 €)
Si le prix n’est pas affiché, vous pouvez marchander. Ne commencez à négocier que si vous avez réellement envie d’acheter.

4/ Les pourboires

Le pourboire n’est pas une pratique courante sauf dans les grands restaurants.
Si vous voyagez avec un chauffeur et un guide, comptez 100 THB par jour pour le chauffeur et 200 THB pour le guide. Ces tarifs sont donnés à titre indicatif uniquement, car cela reste à la discrétion de chacun.

5/ Quelques conseils

  • Attention, il est strictement interdit d'importer ou d'exporter des baths
  • Refusez systématiquement les billets scotchés ou déchirés sur les bords : il vous serait impossible de vous en servir
  • Pensez à garder sur vous de la monnaie et des petites coupures pour vos menues dépenses
  • Les antiquités et les bouddhas (récents ou anciens) ne peuvent sortir du territoire sans autorisation
  • L’achat de contrefaçon est illégal

Vaccin, Santé & Sécurité en Thaïlande

1/ Vaccins et traitements conseillés pour un voyage en Thaïlande

Pensez à souscrire une assurance et emporter avec vous votre numéro d’assuré et numéros à contacter en cas d’urgence.
Aucun vaccin n'est administrativement obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe. Cependant, les suivants sont conseillés :

  • Tétanos
  • Polio
  • Diphtérie
  • Hépatite B (vaccination hépatite A recommandée)

Trousse à pharmacie de voyage : des antibiotiques, un antidiarrhéique, un antihistaminique, un antiseptique, du paracétamol, des pansements, des lunettes de secours, de l’antimoustique, de l’écran total, de la crème pour soigner piqûres et brûlures et vos médicaments habituels (avec les ordonnances).

Consultez votre médecin avant le départ et le site du Ministère des Affaires étrangères
Pour plus de renseignements, vous pouvez vous reporter au site du ministère de la santé

2/ Nourriture

Lors de votre voyage en Thaïlande, il convient d’observer quelques précautions :

  • Ne pas boire l’eau du robinet et éviter les glaçons, les pailles qui ne sont pas toujours à usage unique
  • Eviter les légumes crus et les fruits non lavés, non pelés, non cuits
  • Eviter les produits laitiers non industriels
  • Eviter les produits surgelés

En ce qui concerne les restaurants « de prestige » dans les grandes villes, vous pouvez être plus sereins, ceux-ci étant généralement aux normes internationales.

3/ Sécurité

En Thaïlande, il n’y a pas de problème majeur. Mais comme partout ailleurs, tout voyageur se doit de respecter quelques règles simples :

  • Ne jamais confier ses documents officiels à quiconque et toujours avoir sur soi une photocopie de son passeport et de son visa. Une photocopie de son billet d'avion peut également s’avérer utile en cas de perte du billet. Pensez par exemple à vous envoyer un email avec ses documents en copie
  • N’afficher aucun signe extérieur de richesse
  • Ne laisser pas vos effets personnels sans surveillance ou ne les confier pas à des inconnus
  • Ne suivez pas de faux représentants des offices de tourisme. Les représentants officiels se trouvent dans leurs bureaux
  • En toutes circonstances gardez votre calme, ne vous empotez pas cela ne fera qu’aggraver la situation
  • Ne soyez pas trop naïfs et ignorez les offres de visites gracieuses et les pierres précieuses au prix d’un ticket de métro !

Transports en Thaïlande

1/ Prendre l'avion en Thaïlande

Arrivée internationale : Pour arriver en Thaïlande, il existe plusieurs aéroports internationaux, les aéroports de Suvarnabhumi et Don Muang à Bangkok, Phuket et Chiang Mai.
La compagnie aérienne nationale est Thaï Airways International.
Il faut compter environ 11h de vol pour rejoindre la Thaïlande depuis la France.

Vols intérieurs : C’est une bonne solution pour éviter les longs trajets et rejoindre les plages du sud, bien sûr plus onéreux que le train ou le bus. Plusieurs compagnies aériennes proposent des vols intérieurs comme Thai Airways, Air Asia, Bangkok Airways ou Nok Air. Les low cost Air Asia et Nok Air proposent des tarifs intéressants mais attention, les vols sont au départ de l’aéroport de Don Muang et vous aurez des suppléments bagages.

Une vingtaine de villes possèdent un aéroport : Bangkok, Buriram, Chiang Mai, Chiang Rai, Hat Yaï, Hua Hin, Khon Kaen, Koh Samui, Krabi, Lampang, Loei, Mae Hong Son, Mae Sot, Nakhon Phanom, Nakhon Si Thammarat, Nan, Narathiwat, Pai, Roi Et, Ranong, Pattaya, Phitsanulok, Phuket, Sakon Nakhon, Sukhothai, Suratthani, Trang, Trat, Ubon Ratchathani, Udon Thani

2/ Prendre le train en Thaïlande et acheter son billet de train

En Thaïlande, il existe 4 lignes, nord, nord-est, est et sud.
Vous pouvez accéder à plusieurs postes frontières par le chemin de fer, la Malaisie (Sungai Kolok), le Cambodge (Aranya Prathet et Poipet) et le Laos (Nong Khai).
Le train est un moyen de transport peu onéreux et riche en rencontres. La vitesse moyenne est de l'ordre de 40 km/h.

Il existe plusieurs niveaux de confort et de trains (ordinaire, rapide, express ou super express).

De même, il existe 3 classes de transport : 1ere classe (repas compris), 2e classe (sièges rembourrés)  et 3e classe (non climatisé et sans fenêtre, à privilégier si l’on veut admirer le paysage).

Si le voyage en train constitue une vraie expérience de vie locale et offre des prix très compétitifs (quelle que soit la classe de transport choisie), ils sont lents et les retards fréquents. Il faut donc avoir du temps si l’on choisit ce moyen de transport exclusif pour visiter la Thaïlande.
D’autre part, les wagons sont souvent bondés, le voyage peut-être fatiguant pour les longs trajets.
Il est conseillé de réserver vos places à l’avance pour les trains de nuit et les trains Super Express.

Site internet des chemins de fer thaïlandais : www.railway.co.th

3/ Prendre le bus en Thaïlande

Le bus est un très bon moyen de transport, le plus utilisé par les thaïlandais.
Le pays est bien desservi et la fréquence des départs est bonne. Vous pouvez utiliser ce moyen de transport pour passer au Laos, Cambodge, Malaisie et Birmanie (attention, il y a souvent des fermetures impromptues).

Il existe différentes catégories de bus selon les moyens de chacun, la compagnie publique (la moins chère) et de nombreuses compagnies privées qui disposent de VIP Bus plus confortables (climatisation, télévision thaïlandaise, parfois les repas sont inclus).
La plupart des bus sont en bon état et climatisés. La vitesse moyenne est de 60 à 70 km/h.  

Il peut y avoir différentes gares routières dans une ville selon la compagnie, pensez à bien vous renseigner. Les billets s’achètent en général à bord du bus. Vous pouvez les héler depuis le bord de la route ou aller au terminus. Si vous voulez descendre en cours de route, il vous suffit de le signaler à l'accompagnateur du chauffeur. Si vous vous rendez au terminus, n’arrivez pas trop tard car il vous faudra un certain temps pour trouver votre bus dans le chaos des gares routières. Les destinations sont généralement affichées aussi en anglais.

Si vous vous rendez sur les îles, vous pouvez acheter un billet bus + ferry.
La ponctualité n’est pas toujours de mise, soyez patient !
Hotline des bus publics: 1490
Site de la compagnie des bus publics thaïlandais

4/ Se déplacer à vélo en Thaïlande

Se déplacer à vélo en Thaïlande est très sympathique notamment pour les visites de sites comme Sukhothai, ou encore dans la campagne, le long des rizières pour observer la vie des locaux et même en ville. Il est facile d’en louer aux abords des parcs historiques et dans les pensions. A Bangkok, des vélos verts en libre-service, calqués sur le modèle des velib, sont à disposition aux stations de métro.

5/ Le « tuk tuk », ce moyen de locomotion si emblématique

Le «tuk-tuk», est un véhicule à trois roues, à propulsion humaine ou mécanique. Son coût est identique à celui d’un taxi, mais c’est un mode de transport plus local, à privilégier pour des trajets courts.

Par ailleurs, veillez systématiquement à ce qu'ils enclenchent le compteur. En cas de refus ou s’ils n’en possèdent pas, négociez le prix avant la course. Si vous voyagez à deux, pensez toujours à vous faire préciser si le prix annoncé est pour une ou deux personnes.

6/ La voiture en Thaïlande : avec ou sans chauffeur ?

La voiture est le moyen de transport le plus pratique pour visiter la Thaïlande dans ses moindres recoins. Cette solution vous permettra de découvrir toutes les beautés du pays facilement et sans perdre de temps. De plus, c’est un service très bon marché et flexible.

Vous pouvez opter pour une location de voiture ou un circuit avec chauffeur et guide francophone.
Conduire en Thaïlande ne pose pas de problème particulier. Une fois acclimaté à la conduite à gauche, il faut vous habituer à la diversité des engins roulants (tuk-tuk, motos, motos avec une carriole, marchands ambulants, voitures, pick-up…) et rester calme et courtois face à la conduite parfois fantaisiste des thaïlandais.
Avec ses 170 000 km, le réseau routier thaïlandais est en relativement bon état.
Pour louer une voiture, il faut avoir son permis depuis plus d’un an, avoir plus de 21 ans. Le permis de conduire international est obligatoire. Dans le nord, les routes sont escarpées, il vaut mieux avoir une expérience de la conduite à l’étranger pour cette zone. Pensez à demander un GPS, les panneaux routiers ne sont pas toujours traduits en anglais dans les zones reculées. Vous pouvez également demander une voiture automatique.
Sinon laissez-vous conduire et opter pour une location avec chauffeur  et guide francophone qui apporteront une touche locale à votre voyage en partageant avec vous leurs connaissances du pays.

Faites bien attention à ce qui est inclus dans le forfait (frais du chauffeur : hébergement, nourriture, essence, kilométrage)
Enfin n’oubliez pas les pourboires à la fin du voyage. Comptez environ 5€ par jour par personne si vous êtes satisfait du service !

7/ Se déplacer en bateau en Thaïlande

La Thaïlande possède de nombreuses îles. Pour vous y rendre il faut prendre un bateau à l’exception de Koh Samui et Phuket où il existe des aéroports (et bientôt Koh Phangan).
Il existe des formules bus + bateau ou des traversées simples.
Les ferrys pour Koh Samui, Koh Tao ou Koh Phangan partent de Donsak à 70 km de Surat Thani, ils peuvent embarquer une voiture.
Pour Koh Chang, Koh Wai, Koh Mak, les départs se font au sud de Trat depuis Laem Ngob.
Pour Railay, qui n'est pas une île mais un isthme seulement accessible par la mer, les départs peuvent se faire d'Ao Nong ou de l'embarcadère Chaofa Pier à Krabi.
Pour Koh Phi Phi et Koh Lanta, les bateaux partent de Krabi, Railay ou Phuket.
Pour Koh Samet, départ de Ban Phe près de Rayong.
Certains établissements organisent le transfert en navette privée de l’embarcadère à l’hôtel.
Vous pouvez également prévoir des croisières sur la Chao Phraya et le Mékong, notamment pour passer au Laos (Huay Xai ) depuis Chiang Khong.

8/ Distances et temps de transport

Distances et temps de transport

Hébergement en Thaïlande

L’hébergement fait partie intégrante du voyage, il est donc important de s’y retrouver afin de choisir le type de logement qui vous correspond le mieux. La Thaïlande offre une large palette d’établissements,  de petit budget à haut de gamme.

1/ Guesthouses et petits hôtels

Le niveau de qualité est bas : pas de climatisation, voire pas de ventilateur, moustiquaire en piteux état, eau chaude absente, etc. Les prix seront également très bas, attention à l’hygiène.

2/ Economique

Hôtels de type 2* norme française (2-3* norme locale) : simple, propre et avec salle de bain privée. De petites structures sans prétention, de petite taille, convenant parfaitement pour un circuit. Ils sont parfois équipés de piscine.

3/ Confort

Hôtellerie de charme, chambre confortable, toute commodité, généralement avec piscine, grands espaces, décor soigné, cadre luxuriant et vue imprenable. La Thaïlande dispose de nombreuses  structures pour ceux qui aiment profiter du charme local : hôtel de charme, boutique hôtel, écolodge...

4/ Luxe

Vous aurez l’embarras du choix. La Thaïlande a acquis une belle réputation, tant en terme d’établissements que de services. Choisissez bien vos étapes circuits et balnéaires pour un voyage luxueux au pays du sourire !

5/ Agrotourisme et chez l’habitant

Il est possible de partager la maison très simple des habitants, de partager un moment chaleureux, de découvrir leur mode de vie, d’apprendre avec eux à cuisiner, jouer aux cartes, etc. Il faudra se contenter alors d’un matelas au sol, d’une moustiquaire, et d’une salle d’eau rudimentaire. Belle expérience dans ce pays très accueillant !

La Thaïlande vous offre toute une palette de logement à découvrir : de l’hébergement simple et convivial chez un habitant à des structures haut de gamme ou de charme perdues au milieu des rizières ou sur une plage paradisiaque.  A vous de choisir votre mode d’hébergement ou de mélanger les styles pour une découverte encore plus riche !

Culture & Histoire de la Thaïlande

1/ Histoire

4000-2500 av. JC : les premières communautés préhistoriques développent la poterie, l'agriculture et le travail du bronze dans le nord-est du pays.
Xe siècle : arrivée des peuples "thais"
VI - XIè siècle : dans le centre, fondation des riches cités-états "Dvarati", une civilisation fondée sur la culture môn et le bouddhisme theravada. On sait peu de chose de cette civilisation indianisée. Le royaume khmer étend son influence sur certaines régions de la Thaïlande, laissant des vestiges à Lopburi, Phimai et Buriram.
A partir du XIIe siècle : plusieurs royaumes virent le jour, Lanna dans le Nord, Sukhothai (1240-1438) et Ayutthaya (1351-1767) dans le centre. Ils ont joué un rôle important dans l’unification du pays et luttèrent contre le royaume khmer.
Le royaume d’Ayutthaya reste le plus important des anciens royaumes du Siam. Il prospéra au XVIIe siècle avec les échanges internationaux et principalement portugais. L’âge d’or s’acheva en 1767 sous la main des birmans qui détruisirent la ville et massacrèrent les habitants.
Le chaos régna quelques années jusqu’à 1782, date de la fondation de la dynastie des Chakri avec Rama 1er et  Bangkok pour capitale. Contrairement aux rois d’Ayutthaya qui vénéraient le dieu Hindou Visnu, les rois Chakri se tournèrent vers le bouddhisme. Vers le milieu du XIX e siècle le Siam s’ouvrit à l’Occident et à la modernité.
1909 : un traité anglo-siamois délimite les frontières du Siam
Une révolution menée par de jeunes militaires et fonctionnaires, se revendiquant des idéaux démocratiques européens, met fin à la monarchie absolue en 1932 et instaure une monarchie constitutionnelle.
1939 : le royaume de Siam devient officiellement la Thaïlande.
1957 : le coup d'état de Sarit Thanarat inaugure une longue période de dictature militaire.
1973 : étudiants, ouvriers et agriculteurs s'unissent pour renverser la dictature militaire et adopter une Constitution. La répression est violente, le roi s’interpose et demande le départ des généraux.
1979 : après 3 ans de régime militaire, des élections ont lieu et le parlement est restauré mais le pouvoir reste aux mains des militaires, les périodes d’accalmies et révoltes se suivent.
1997 : marque la fin des années de prospérité et le début de la crise asiatique.
2000 : le milliardaire Thaksin Shinawatra remporte les élections avec un programme nationaliste.
2004 : la violence séparatiste s'accroît dans le sud tandis que la nature se déchaine et qu’un terrible tsunami dévaste la côte d'Andaman, tuant 5000 personnes et paralysant les industries du tourisme et de la pêche.
2006-2011 : le pays célèbre la 60è année de règne du roi Bhumibol. Les manifestations contre Thaksin Shinawatra sont suivies du coup d'état de septembre, qui renverse son gouvernement. Il quitte le pays. Mais la lutte entre les « chemises jaunes » (les partisans de la démocratie) et les « chemises rouges » (les partisans de Thaksin) se poursuit. Et se finit par des violences, Bangkok est ravagée. Après cinq années d’instabilité suite au coup d’état de 2006, les élections de 2011 marquent un retour au calme, le peuple ayant à nouveau choisi le parti de Thaksin, sa sœur devient premier ministre.                                                                                                                                                                  2016: décès du roi Bhumibol                                                                                                                                                            

2/ Personnages célèbres

Tony Jaa, star de la boxe thaï au cinéma
Saneh Sangsuk, écrivain, traduit en français
Rirkrit Tiravanija, artiste plasticien
Attadech Lowapharp, designer
Apichatpong Weerasethakul, cinéaste, palme d’or à Cannes en 2010
Wisit Sasanatieng, cinéaste
Chaleo yoovidhya, inventeur de la boisson énergisante, Red Bull

3/ A voir avant de partir

Les films de Apichatpong Weerasethakul, « Blisfully yours », « Tropical Malady » et la palme d’or « Uncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures ».
Les films pops et colorés de Wisit Sasanatieng comme le western kitsch les « Larmes du tigre noir » ou le drôle « Citizen dog ».
« Ong Bak », film d’arts martiaux et boxe thaï avec Tony Jaa

4/ A lire avant de partir ou à mettre dans sa valise

Littérature Thaïlandaise

Le Ramakian
Le Ramakian est l’épopée nationale de la Thaïlande, dérivée de l'épopée hindoue du Ramayana. Trois versions existent actuellement, dont une de 1797 écrite par le roi Rama I. L'histoire principale est identique à celle du Ramayana mais transposée dans un contexte thaïlandais (évènements, vêtements, armes, paysages).
Une représentation peinte du Ramakian orne les murs du Wat Phra Kaew à Bangkok.

Plusieurs vies de Kukrit Pramoj, 1911- 1995
« Sur la berge, dans la lumière rosée du soleil levant, les cadavres des noyés de la nuit étaient allongés bien droits, les uns près des autres, comme endormis depuis peu... Il y avait là des hommes, des femmes, des enfants, des riches qui voyageaient pour leurs affaires, des fonctionnaires, des bonzés, des gens de tous âges et de toutes conditions... Chacun avait pleuré, ri, aimé, souffert, chacun avait vécu à sa façon, mais tous étaient morts en même temps... Chacun s'était bien ou mal conduit, mais pourquoi ces vies-là devaient-elles finir au même moment, au même endroit et de la même façon ?
En retraçant, depuis l'enfance jusqu'au naufrage final, onze de ces destinées, Kukrit Pramoj tente de répondre à cette interrogation foncièrement bouddhique. Il brosse avec une force et une liberté de ton surprenantes un tableau saisissant de la société thaï des années 50, transcendant l'exotisme pour atteindre à un humanisme universel. » Texte éditeur.

La chute de Fak de Chart Korbjitti, né en 1954
« Fak, jeune homme pauvre et humble, naguère promis à la vie monastique, est concierge de l'école d'un village du centre de la Thaïlande. Sa vie bascule quand la rumeur publique l'accuse - à tort - de coucher avec la veuve de son père, Madame Somsong, une femme un peu folle qui affriole et courrouce les bien-pensants. Fak aura beau faire, de malentendus en médisances, de folies en rumeurs, de conformisme hypocrite en trahisons éhontées, il trouvera refuge dans l'alcool grâce à son seul ami, oncle Kaï, le fossoyeur, et glissera, sans recours possible, dans le doute, la souffrance, l'enfer. Chart Korbjitti nous livre un portrait haut en couleur d'une société paysanne saisie par la frénésie de la consommation en même temps qu'une fable universelle, amère et ambiguë, sur l'intolérance sociale, les valeurs de la modernité et la déchéance de l'homme poussé à bout. » Texte éditeur.
A lire également Chiens fous, Sonne l’heure

Venin de Saneh Sangsuk, né en 1957
« Un enfant thaï de 10 ans garde ses vaches dans le jour finissant. C'est un enfant estropié, rêveur, mais sûr de sa gloire à venir... Tandis qu'il se donne en spectacle pour amuser ses amis, il ne voit pas le cobra géant qui s'approche de lui : une femelle de quatre mètres de long ! Ralliant toutes ses forces pour un combat mortel, l'enfant tient en respect, de son seul bras valide, le serpent qui lui broie le corps. Mais pour combien de temps ? Autour de lui, ses proches se défilent, épouvantés... Après son roman "L'ombre blanche", qui a imposé Saneh Sangsuk comme l'un des écrivains thaïlandais les plus importants de sa génération, ce récit bref et envoûtant, imprégné de tendresse, est d'une intensité rare. » Texte éditeur.
A lire également "L'ombre blanche" et "Une histoire vieille comme la pluie".

Café Lovely de Rattawut Lapcharoensap, né en 1979.
« La relation difficile entre un petit garçon et son grand frère, le hasard cruel de la loterie annuelle, le dernier voyage d'une mère bientôt aveugle, la détresse d'une petite fille aux dents d'or perdue dans un camp cambodgien ou la fascination qu'exercent sur un petit garçon les étrangers... Les visages inconnus de la Thaïlande sont déclinés en sept nouvelles poétiques. » Texte éditeur.

Littérature étrangère

Le pont de la rivière Kwai de Pierre boule, 1912-1994
« Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Japonais ont mis au travail des milliers de prisonniers anglais pour construire la voie ferrée de Bangkok-Rangoon. Vivant symbole de la tradition britannique, le colonel Nicholson oppose à ses geôliers une résistance stoïque, jusqu'au jour où ceux-ci consentent à respecter les conventions internationales sur les prisonniers de guerre. Il se met alors à leur service pour édifier un pont d'une importance stratégique capitale. Mais les services spéciaux britanniques ont décidé de tout mettre en œuvre pour faire obstacle à ce projet... Qui sortira vainqueur de cette lutte où l'idéal humain du "travail bien fait" s'oppose au patriotisme ? Cette œuvre d'une rare vérité est l'un des "classiques" de notre temps. Elle a inspiré l'un des plus grands succès du cinéma. » Texte éditeur.

Bangkok 8 de John Burdett, né en 1951
« Le district numéro 8 de Bangkok présente un sacré bestiaire humain : épaves crackées, ex-Khmers rouges dealers d'amphés, transsexuels et autres filles de joie... Un folklore dont l'inspecteur Sonchaï Jitpleecheep n'a aucun mal à maîtriser les codes. Ce métis, fruit de l'amour hasardeux entre un G.I. américain et une fille des bars thaï, a d'ailleurs choisi une méthode d'investigation bien particulière : c'est Bouddha qui l'inspire et le guide dans ses enquêtes. Et même si son goût prononcé pour les paradis artificiels et l'amour tarifé lui font prendre quelques libertés avec l'ascétisme karmique, celui qu'on surnomme le " flic moine " met un point d'honneur à combattre le crime et la corruption qui gangrènent la mégalopole thaïlandaise. Un polar à l'atmosphère urbaine étouffante sous la plume d'un John Burdett au meilleur de sa forme. » Texte éditeur.

Les cafards de Jo Nesbo, né en 1960                                                                                                             
« Un somptueux couteau thaïlandais enduit de graisse norvégienne est retrouvé planté dans le dos d'un ambassadeur scandinave. L'homme est mort dans une chambre de passe à Bangkok. Près de lui, une valise au contenu sulfureux : de quoi nuire, de quoi faire très mal... À peine revenu d'Australie, Harry Hole repart pour l'Asie, ses usages millénaires, ses secrets et sa criminalité dont il ignore tout. Toujours aussi cynique, intimement blessé, l'inspecteur venu d'Oslo va se heurter de plein fouet à cette culture ancestrale en pleine mutation. Un tueur local monstrueux le traque sans relâche. L'affaire se complique au-delà de la raison. Bangkok reste une ville à part. Un mystère pour celui qui s'y arrête. Hole ira jusqu'au bout, au plus profond du cœur d'un homme, jusqu'à l'invraisemblable... » Texte éditeur.

La plage d’Alex Garland, né en 1970
« Sous la plage l'enfer ! Trois jeunes routards partent à la recherche d'une plage idyllique nichée dans un archipel de la côte thaïlandaise. Là, une communauté New Age s'est installée dans une organisation sociale rigoriste. Pêche, jardinage, bricolage et contemplation. Chacun a sa place, pas de fantaisies et rupture totale avec le monde extérieur. Mais aux premières incursions du réel, la communauté se fissure, la jalousie et les rancœurs s'exacerbent jusqu'à l'implosion sanglante du système. » Texte éditeur. Adapté au cinéma par Danny Boyle.

Fêtes et traditions de la Thaïlande

1/ Fêtes importantes

Nouvel an (wan pee mai) : il est fêté mais ce n’est pas le nouvel an traditionnel qui a lieu mi-avril.
Mi-avril : une bataille d’eau géante pendant le festival Songkran marque le début du nouvel an thaïlandais. C’est également le début de la saison des pluies et donc du renouveau, de la purification, on lave les statues des bouddhas, on s’arrose pour se souhaiter une bonne année et pour se rafraichir ! Pour la fête préférez Chiang Mai.
Première pleine lune de novembre : Loy Kratong célèbre la fin de la saison des pluies, aussi appelée fête des lumières car les thaïlandais déposent sur chaque point d'eau (lac ou rivière) des petits radeaux illuminés, en faisant un vœu et lâchent des lanternes éclairées dans le ciel : un spectacle magnifique !
5 mai : cette journée commémore le couronnement du roi Bhumibol en 1950 (Rama IX).
De juillet à octobre : Carême bouddhique.
12 août : Fête des mères. Célèbre l'anniversaire de la reine.
10 décembre : la journée de la constitution célèbre le passage à la monarchie constitutionnelle en 1932.

2/ Traditions

Religion : Bouddhisme (94%), Islam (5%), Christianisme (1%)

Sport:
boxe (muay thai), football, sepak takraw, cerf volant, course de bateaux.

Cuisine: savoureuse et authentique, la cuisine thailandaise se démarque avec ses ingrédients originaux comme le curry, le basilic, la menthe, la citronnelle mais aussi la coriandre et le piment rouge. Queqlues plats à essayer: curry vert, salade de papaye verte (Som Tam), soupe de poulet au lait de coco (Tom Ka khai), soupe de crevette à la citronnelle (Kom Yam Kung), nouilles sautées (pad thai), riz gluant à la coco et à la mangue. Vous pouvez également tester les insectes grillés !

Boissons : Singha ou Chang (bières locales), citronnade.

Art: tatouage, danse, littérature, théâtre d'ombres.

Adresses Utiles en Thaïlande

1/ Ambassade Royale de Thaïlande en France

8, rue Greuze 75116 Paris
Tél : 01 56 26 50 50
Fax : 01 56 26 04 45
Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h30
Site web : www.thaiembassy.fr/fr/

2/ Consulat Général Honoraire de Thaïlande à Marseille

8, rue Cargo Rhin Fidelity
13002 MARSEILLE
Tél : 04 91 21 61 05  
Fax : 04 95 05 47 01
Horaires d’ouvertures : lundi, mercredi et vendredi de 8h30 à 11h30

3/ Consulat Honoraire de Thaïlande à Lyon

40, rue du Plat
69002 LYON
Tél : 04 78 37 16 58  
Fax : 04 78 37 16 58
Horaires d’ouvertures : lundi, mardi et vendredi de 9h00 à 11h00

4/ Consulat Honoraire de Thaïlande à Monaco

2, avenue de la Madone
MC 98000 MONACO
Tél : (00 377) 93 30 94 94  
Fax : (00 377) 93 30 95 95
Horaires d’ouvertures : lundi, mercredi et vendredi de 10h00 à 12h00

5/ Office National du Tourisme de Thaïlande

90, avenue des Champs-Elysées, 75008 PARIS
Tél : 01 53 53 47 00
Fax : 01 45 63 78 88
Horaires d'ouverture : 9h30-12h30 / 13h30-17h30 du lundi au vendredi
Site web : www.tourismethaifr.com/Accueil/index.tpl

6/ Ambassade de France en Thaïlande

Tour CAT, 23ème étage
Charoenkrung Road
Bangrak, Bangkok 10500
Tél : [66] (0)26 57 51 00 / (0)26 27 21 00
Site web : www.ambafrance-th.org

Demandez votre devis Ou contactez votre spécialiste au : 04 57 09 80 01