j1
Vol vers Tokyo

Vol vers Tokyo.

Nuit dans l'avion.

j2
Tokyo

Arrivée à Tokyo, accueil francophone et transfert en taxi.

Suggestions de visites: le quartier populaire de Yanaka et le musée de Ueno.

Nuit à Tokyo.

picture
j3
Tokyo

Journée libre.

Suggestions de visites : les quartiers de Shibuya et Shinjuku.

Nuit à Tokyo. 

×

Connu pour son mythique carrefour, son fourmillement incessant, ses écrans géants et sa culture de la mode extravagante, Shibuya est un quartier incontournable de Tokyo. La gare de Shibuya constituera peut-être votre point de départ, à condition de trouver la sortie de ce labyrinthe immense et ses quelques centaines de boutiques ! N’oubliez pas de saluer le chien Hachiko. Que ce soit en plein jour ou de nuit, la rue est toujours aussi éclairée et l’activité commerciale ne désemplit jamais.

© SeanPavonePhoto_Fotolia

picture
j4
Tokyo

Journée libre.

Suggestions de visites : l'observatoire des tours jumelles de Shinjuku, le grand sanctuaire Meiji et le quartier d’Asakusa.

Nuit à Tokyo.

×

Harajuku fait partie du quartier de Shibuya à Tokyo. Les week-ends, vous verrez des adeptes de la mode Lolita, des jeunes gens habillés en chanteur de rock ou en Visual Kei et des cosplayers déguisés en personnage de manga ou de jeux vidéo.

Vous pourrez également visiter le sanctuaire shintoïste Meiji Jingü situé au milieu du Parc Yoyogi, une forêt artificielle plantée dans les années 20 puis le musée Nezu qui présente une très belle collection d’antiquités asiatiques.

Photo by Leio Mclaren on Unsplash

picture
j5
Tokyo / Kawaguchiko

Départ en train vers Kawaguchiko et son lac où se reflète le Mont Fuji.

Suggestions de visites : randonnez jusqu'à l’observatoire du Mont Kachi Kachi ou louez des vélos pour une balade le long des rives.

Dîner et nuit en ryokan à Kawaguchiko. 

×

Au nord de la montagne sacrée, les cinq lacs (Yamanaka-ko, Kawaguchi-ko, Sai-ko, Shoji-ko et Motosu-ko) offrent des vues imprenables sur le Mont Fuji. Les plateformes sont accessibles à pieds ou en téléphérique.

Profitez de balades en bateau, d’un bon onsen et visitez le village de toits de chaume Oshino Hakkai. Découvrez le sanctuaire Fuji Sengen dédié à la divinité shintō associée au mont Fuji d’où partaient les pèlerins mais aussi la brasserie de saké Ide, les grottes aux parois de glace ou encore le musée d’art Itchiku Kubota dédié au kimono paysage. Cette région est idéale pour des balades et randonnées (mont Mitsutoge, mont Kachi Kachi, mont Fujimidai...).

Les rives des cinq lacs sont particulièrement appréciées à l’automne lorsque les arbres rougeoient, c’est la période du koyo.

Photo by Michael Sum on Unsplash

picture
j6
Kawaguchiko / Narai

Trajet en train vers les Alpes Japonaises et la jolie ville de Matsumoto (1h40).

Suggestions de visites: le château du corbeau, une ferme de wasabi.

Puis train vers Narai (1h15).

Dîner et nuit en minshuku à Narai.  

×

Matsumoto, l’une des plus jolies villes du Japon, est un lieu charmant apprécié pour son château, ses rues, ses galeries, ses cafés et les magnifiques paysages aux alentours. Ce bel endroit offre une vue sur les Alpes japonaises et permet d’assister à de fabuleux couchers de soleil.

Le Matsumoto-jo, un monument fortifié historique, est le château en bois le plus ancien du Japon et l’un des quatre châteaux classés trésors nationaux. Surnommé Karasu-jo (le château du corbeau) pour sa couleur, son donjon noir et blanc de cinq niveaux est parfaitement préservé et visitable. La vue est splendide depuis son sommet.

A quelques kilomètres de Matsumoto se situe la ferme à wasabi Daio, c’est la plus grande ferme où l’on cultive le wasabi.

picture
j7
Narai / Kiso

Le Nakasendo est l’ancienne route reliant Edo (Tokyo) à Kyoto.

Randonnée de 3h sur le Nakasendo de Narai à Kiso, en passant par Yabuhara.

Dîner et nuit en ryokan à Kiso.

×

La Nakasendo est une ancienne route reliant Edo (Tokyo) à Kyoto. Elle comptait 69 stations (juku) sur plus de 500 km. C’est aujourd’hui un chemin de randonnée très apprécié et accessible à tous. A la journée ou sur plusieurs jours, profitez des portions les plus préservées dans la vallée de Kiso, de paysages bucoliques et de charmants villages montagnards aux maisons de bois.

Magome (600m)-Tsumago (420m) : 8km-environ 3h.

Conseil Altiplano : privilégiez cette découverte de mi-mars à début décembre.

 

Photo : Nagano Prefecture et JNTO

j8
Kiso / Magome

Trajet en train de Kiso à Nagiso (45 min) puis randonnée vers Magome (3h), en passant par le joli village de Tsumago.

Dîner et nuit en minshuku à Magome.

j9
Magome / Kyoto

Randonnée (1h20) de Magome à Ochiai-juku la quarante-quatrième des 69 stations du Nakasendō.

Train vers Kyoto via Nagoya (2h).

Suggestions de visites:  le marché de Nishiki et Pontocho à la tombée de la nuit.

Nuit à Kyoto.

picture
j10
Kyoto

Journée libre.

Suggestions de visites: le pavillon d’or, le jardin sec, le pavillon d’argent et le château de Nijo.

Nuit à Kyoto.

×

Le palais impérial est une visite incontournable de Kyoto qui permet de s’offrir un moment au calme et au vert. Situé au cœur du parc impérial Kyoto Gyoen en plein centre-ville, c’est un peu le « central park » de Kyoto avec ses 84 hectares d’espaces verts. Au fil de la visite, on découvre les différents pavillons utilisés autrefois par l’empereur: l’ancienne résidence impériale Kyoto Gosho, le palais Sento, le Kyoto State Guest House. Ouvert de 9h à 16h, tous les jours sauf le lundi.

Conseil Altiplano : arrivez à l’heure d’ouverture ou de fermeture car la file d’attente peut être interminable.

Dominant la partie nord-ouest de Kyoto, le superbe château Nijo, construit en 1603, témoigne de la puissance militaire des shoguns Tokugawa, chefs de guerre japonais.

Photo by Eleonora Albasi on Unsplash
 

picture
j11
Kyoto

Journée libre.

Suggestions de visites : le quartier de Gion et ses petites ruelles aux maisons basses, le temple Kiyomizu Dera et la bambouseraie d’Arashiyama.

Nuit à Kyoto.

×

Le quartier le plus typique de Kyoto et sans doute le plus incontournable de votre séjour. L’esthétisme des petites ruelles aux maisons basses, les geisha et maiko que l’on croise dans la rue, les petites échoppes et salons de thé, vous plongeront dans le Japon d’antan. Les rues Ninenzaka et Sannenzaka sont une aubaine pour les achats de souvenirs en tout genre, et réputées pour les céramiques et les poteries. Au bout de ces deux rues, vous arrivez sur le temple Kiyomizudera (temple de l’eau pure), qui offre une vue magnifique sur toute la ville depuis sa terrasse sur pilotis.

© sakura_Fotolia

picture
j12
Kyoto

Journée libre.

Suggestions de visites: partez à la journée à Uji, baladez-vous dans les champs de thé de Wazuka et faites le plein de thé vert.

Nuit à Kyoto.

×

Connue pour son thé vert, la ville d’Uji est une escale agréable depuis la mégalopole animée de Kyoto. Il est possible de découvrir les plantations de thé vert à Uji, dans le petit village de Wazuka, mais aussi de voir la maison en toit de chaume où est né Soen Nagatani, le créateur du thé vert sencha.

Le temple Byodo-in, trésor national du Japon, est un incontournable et très apprécié des visiteurs d’Uji. Ce temple bouddhique, récemment rénové, est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Photo by Juniper Photon on Unsplash

j13
Kyoto / Vol

Transfert matinal pour l’aéroport Kansai à Osaka en transport en commun.

Vol de jour.