j1
Vol vers Tokyo

Vol pour Tokyo. Nuit dans l’avion.

j2
Tokyo

Arrivée à Tokyo, accueil francophone et transfert en taxi. Suggestions de visites : le quartier populaire de Yanaka et le parc de Ueno.

Nuit à Tokyo.

picture
j3
Tokyo

Journée libre. Suggestions de visites : de bonne heure visitez Ginza et son marché aux poissons puis rejoignez le quartier d’Asakusa et son temple bouddhique Senso-ji en bateau.

Nuit à Tokyo.

×

Asakusa respire l’époque d’Edo. C’est un des rares quartiers où la tradition n’a pas encore laissé place à la modernité. Vous trouverez des boutiques d'ustensiles de cuisine (céramiques, bols, baguettes, théière) mais aussi des boutiques de faux aliments en cire, des temples et leurs jardins. Vous pourrez visiter le plus ancien temple bouddhique de Tokyo, le Senso-ji. Dédiés à la déesse Asakusa Kannon, le temple et sa pagode à quatre étages se trouvent au bout de la rue Nakamise-dōri. Vous pourrez admirer les estampes d’Hokusai au musée Sumida Hokusai ou les lutteurs de sumo au Ryogoku.

 

Photo by Jérémy Stenuit on Unsplash

 

j4
Tokyo

Journée libre. Suggestions de visites : Kamakura à 1h de Tokyo. Découvrez ses temples zen et randonnez sur le sentier du Daibutsu.

Nuit à Tokyo.

picture
j5
Tokyo-Shizuoka

Train vers Shizuoka (45 min) et temps libre. A mi-chemin de Tokyo et Nagoya, Shizuoka est réputée pour ses vues sur le Mont Fuji, ses champs de thé vert à perte de vue, ses sources d’eau chaudes, ses petits ports méconnus sans oublier ses exploitations de wasabi.

Nuit à Shizuoka.

×

A mi-chemin de Tokyo et Nagoya, Shizuoka est réputée pour sa vue omniprésente sur le Mont Fuji, ses champs de thé vert à perte de vue, ses sources d’eau chaudes, ses petits ports méconnus sans oublier ses exploitations de wasabi.
A Nihondaira et Makinohara vous pourrez randonner dans les collines qui offrent l’un des plus beaux paysages du pays et profiter d’une cérémonie de thé. La région produit plus de 40% du thé vert japonais.
A Mariko, petit village sur l'ancienne route du Tokaido, l’ambiance surannée vous charmera ainsi que le temple Togeppo-Saiokuji et son jardin sec.
A Kanaya vous attendent le plus grand bain en bois du Japon et le musée du thé Ocha no Sato.

 

Photo: JNTO

j6
Shizuoka-Kawane

Train (30 min) vers Kanaya puis empruntez un train à vapeur (à régler sur place) jusqu’à Kawane. Profitez de l’air des montagnes et de vos hôtes, des cultivateurs de thé, pour vivre une expérience inoubliable.

Dîner et nuit chez l’habitant (sanitaire en commun).

j7
Kawane-Kyoto

Profitez encore un peu de vos hôtes pour une démonstration culinaire, une cueillette ou une randonnée dans la montagne. Reprenez le train à vapeur puis train (3h) vers Kyoto.

Nuit à Kyoto.

picture
j8
Kyoto

Journée libre. Suggestions de visites : le pavillon d’or, le jardin sec et le pavillon d’argent.

Nuit à Kyoto.

×

Le Kinkaku-ji (UNESCO) est le nom d’usage donné au pavillon d’or, temple bouddhique situé au Nord de Kyoto. Un des plus célèbres et des plus visités, il est recouvert de feuilles d’or. Entouré d’un beau parc, son ambiance zen est parfois un peu effacée par la foule.

Non loin de là, le temple Ryoan-ji est un chef d’œuvre caractérisé par un jardin de pierres disposées minutieusement de façon à ce que le paysage soit différent suivant le point de vue adopté. Sur un lit de gravier, une quinzaine de pierres sont réparties selon les codes du karesansui (jardin sec).

Le Daitoku-ji, de la même école Zen Rinzai, est un ensemble de 23 temples dont 7 se visitent. C’est un monde à part de zénitude au cœur de Kyoto avec des jardins ratissés à la perfection et des petits sentiers, invitant à la méditation.

picture
j9
Kyoto

Journée libre. Suggestions de visites : le quartier de Gion et ses petites ruelles aux maisons basses, le temple Kiyomizu Dera et la bambouseraie d’Arashiyama.

Nuit à Kyoto.

×

Le quartier le plus typique de Kyoto et sans doute le plus incontournable de votre séjour. L’esthétisme des petites ruelles aux maisons basses, les geisha et maiko que l’on croise dans la rue, les petites échoppes et salons de thé, vous plongeront dans le Japon d’antan. Les rues Ninenzaka et Sannenzaka sont une aubaine pour les achats de souvenirs en tout genre, et réputées pour les céramiques et les poteries. Au bout de ces deux rues, vous arrivez sur le temple Kiyomizudera (temple de l’eau pure), qui offre une vue magnifique sur toute la ville depuis sa terrasse sur pilotis.

© sakura_Fotolia

picture
j10
Kyoto-Mont Shigi

Trajet (train et bus, 2h) vers le Mont Shigi où vous allez vivre une expérience inédite. Le sanctuaire bouddhique, situé dans les montagnes, abrite quantité de temples et de pagodes. Temps libre pour profiter du cadre et des onsen.

Dîner végétarien et nuit en monastère (sanitaire en commun).

×

Entre Nara et Osaka, le mont Shigi (437m) offre une étape authentique et apaisante. Cet ensemble de temples bouddhiques et de sanctuaires shintoïstes est étagé sur la colline où eut lieu la bataille de Shigisan en 587. Le site est dédié à Bishamonten, dieu des guerriers, symbolisé ici par le tigre dont vous verrez de nombreuses statues. Le Shigisan engi maki (rouleaux peints), trésor national conservé au musée de Nara, illustre les légendes du temple. 

© Mont Shigi - Par I, KENPEI (CC BY-SA 3.0)

j11
Mont Shigi-Nara

Tôt le matin, assistez à la prière des moines et à la cérémonie du feu. C'est magique ! Trajet (bus et train) vers Nara et temps libre.

Nuit à Nara.

j12
Nara-Osaka

Train pour Osaka (1h). Suggestions de visites : le quartier de Namba, le château et le charmant quartier de Nakazki-cho.

Nuit à Osaka

j13
Osaka-Vol

Train (1h) pour l’aéroport Kansai. Vol de jour.