INFORMATIONS PRATIQUES VIETNAM

Climat & Géographie du Vietnam

1/ La géographie du Vietnam

Souvent comparé à un dragon, ou à un « s », le Vietnam a une superficie de 330 000 km2 (2 fois moins que celle de la France) et s’étend sur près de 1 650km du Nord au Sud.  Bordé au Nord par la Chine (provinces du Yunnan et du Guangxi) et à l’Ouest par le Laos et le Cambodge, le Vietnam jouit de zones côtières sur toute sa partie sud-est. Les côtes vietnamiennes sont longues de plus de 3 000km.
C’est un pays très montagneux : montagnes et collines couvrent les 3/4 de la surface du pays. Son point culminant est le mont Fansipan (3 143 m), situé au nord-ouest du pays.

2/ Le climat au Vietnam

Le Vietnam bénéficie d’un climat chaud et humide, caractérisé par des moussons. Il existe deux saisons : la saison sèche (de novembre à avril) et la saison humide (de mai à octobre).

3/ La meilleure saison pour un voyage au Vietnam

La meilleure période pour visiter le Vietnam se situe de novembre à avril. Les mois de septembre et d’octobre, période de typhons, sont déconseillés dans le Sud et le Centre du pays. Pendant la mousson, en juillet, août et septembre, il est tout à fait possible de visiter le pays. Il fait chaud et les averses sont ponctuelles et de courtes durées (plutôt en fin  de journée).

4/ La météo au Vietnam : saison sèche et mousson

Si vous préparez votre voyage au Vietnam, gardez ceci en mémoire :

  • Le Nord du pays connaît des hivers plus marqués. Entre décembre et mars, il y fait froid et le temps est souvent brumeux.  La période de fin septembre à décembre est la plus propice pour aller dans les montagnes du nord.
  • Le Sud bénéficie d’un climat tropical, il y fait chaud toute l’année. L’humidité y est importante, bien que moins élevée en hiver. La meilleure période pour s’y rendre est donc de novembre à avril, en saison sèche.
  • Le Centre du pays connaît des pluies qui durent plus tard que dans les autres régions du pays. Notez qu’il peut encore pleuvoir jusqu’en décembre. La meilleure saison pour cette région s’étend donc de janvier à avril.
  • En ce qui concerne les plages : préférez les plages de Hoi An à Nha Trang de juillet à septembre, car dans le sud, les plages de Muine et de Phu Quoc reçoivent beaucoup de pluies à cette époque.

5/ Températures (en degrés centigrades, maxi à l'ombre)

6/ Pluies (hauteur en millimètre par mois)

Carte du Vietnam

Carte touristique Vietnam
Télécharger la carte

1/ Quelques données

Superficie: 330 000 km² (environ la moitié de la France).
Population: 92 millions d’habitants.
Densité
: 264.5 habitants/km² (en France : 101hab/km2).
Capitale:
Hanoi (3,1 millions d’habitants).
Autres villes : Ho Chi Minh-ville (7 millions d’habitants), Hué (600 000 habitants), Nha Trang (600 000 habitants), Dalat (190 000 habitants), Hoi an (100 000 habitants)
Point culminant: le mont Fansipan (3 143m).
Pays limitrophes: Laos, Cambodge, Chine.
Plus long fleuve : Mékong (220km au Vietnam – 4500m de dénivelé total).
Superficie : 331 690 km² (1650 km de longueur).
Régime : Communiste. Le Parti communiste vietnamien compte environ 3,7 millions de membres, ce qui représente 5% de la population totale.
Chef de l'État : le général Trần Đại Quang (depuis avril 2016).
Langue officielle : le vietnamien est la langue officielle et la plus parlée mais on retrouve aussi les langues des ethnies minoritaires (khmer, cham, thaï, sedang, miao-yao, chinois), l’anglais, le français.
Religions : culte des ancêtres, bouddhisme, confucianisme, taoïsme, christianisme, islam (très minoritaire).
Monnaie : dong (1 EUR = 24 700 VND).
Taux d'alphabétisation : 93.4 %


Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco :

Sites culturels:
    Citadelle de la dynastie Hô (2011)
    Ensemble de monuments de Huê (1993)
    Sanctuaire de Mi-sön (1999)
    Secteur central de la cité impériale de Thang Long-Hanoï (2010)
    Vieille ville de Hoi An (1999)

Sites naturels:
    Baie d'Ha-Long (1994)
    Parc national de Phong Nha - Ke Bang (2003)

Site mixte:
    Complexe paysager de Trang An (2014)

Formalités & Visa au Vietnam

Vous devez être en possession d’un passeport valable six mois après la date de votre retour.

Il est désormais possible d’obtenir un E-Visa pour les visiteurs de 40 pays (incluant la France) pour entrer au Vietnam via un des 28 postes frontaliers.
Pour y bénéficier, le voyageur doit:
1. Se rendre sur le site de l’immigration vietnamienne
2. Remplir le formulaire avec ses informations personnelles, la date d’entrée au Vietnam (durée maximale 30 jours), l’objet de son voyage et une adresse temporaire dans le pays
3. Ajouter une copie numérisée de son passeport et une photo d’identité
4. Payer 25 USD par voie électronique
L’acceptation du visa est alors communiquée par e-mail dans un délais maximal de 3 jours ouvrés.
Une fois le e-visa obtenu et imprimé, il ne sera plus nécessaire pour le voyageur de remplir le formulaire dans la zone d’immigration, ni de payer de frais supplémentaire en arrivant. Les autorités de l’immigration vérifieront et tamponneront son visa avec la date d’entrée.

Le e-visa ne remet pas en cause l’exemption de visa dont bénéficient les Français (Italiens, Allemands, Britanniques et Espagnols) lors d’un séjour égal ou inférieur à 15 jours (14 nuits) valable jusqu’en 2021.

Pour les autres visas demander à l’ambassade ou visa à l'arrivée avec lettre d'invitation (nous consulter).
Pensez également si vous entrez plusieurs fois au Vietnam à demander un visa multientrées, indispensable.

Vie pratique au Vietnam

1/ Langue

Au Vietnam, la langue officielle est le vietnamien, on retrouve aussi les langues des ethnies minoritaires (khmer, cham, thaï, sedang, miao-yao, chinois). L’anglais est couramment utilisé dans les hôtels, les bureaux officiels et pour les échanges commerciaux. Le français est seulement parlé par les plus de 60 ans qui ont connu la période coloniale.

Quelques mots de vietnamien :
Bonjour = Xin Chào
Au revoir = Tam Biet
merci = Cam on
Oui / non = Vang / Khong
S’il-vous-plaît = Lam on
Pardon= Xin Loi

2/ Décalage horaire

Il y a 6 heures de plus qu'en France en hiver et 5h de plus en été.

3/ Courant électrique

220 V, adaptateur en vente dans les marchés.

4/ Téléphone & internet

L’indicatif pour joindre le Vietnam depuis la France est le 00 84 + le code de la ville (4 pour Hanoi, 8 pour Saigon, etc). Le pays dispose d’un bon réseau de téléphonie mobile et les opérateurs varient selon les régions. Possibilité d’acheter sur place une carte SIM locale prépayée pour réduire les factures (bon marché), intéressant si vous restez quelques temps sur place. Vous en trouvez dans l’un des 3 grands opérateurs vietnamiens : Mobifone, Vinaphone ou Viettel.
Une autre option consiste à vous rendre dans une poste où vous pourrez passer un appel via les cabines téléphoniques avec compteur. Le montant de la communication défile au fur et à mesure et la somme totale est à régler au guichet.
Au Vietnam, on trouve facilement des cafés internet dans les grandes villes. De plus en plus souvent, on peut aussi en retrouver dans les petites villes et villages, mais ce n’est pas encore généralisé (et la vitesse du débit varie beaucoup). Choisissez un hôtel de catégorie moyenne à supérieure si vous voulez qu’il fournisse ce service.
Quant au wifi, il apparaît dans les grandes villes et se répand petit à petit. L’appel via Skype reste le moyen le plus pratique et le plus économique.

Monnaie & Argent au Vietnam

1/ La monnaie vietnamienne

La monnaie au Vietnam est le Dong (VND).
1 EUR = 24 700 VND (cours du 02/11/2016) – voir le cours actualisé du Dong ici
Prévoir de petites coupures ou pièces pour les pourboires.

Alors que la loi vietnamienne stipule que tout doit être payé en dong, de nombreux prix sont affichés en dollars dans les lieux touristiques.
L’Euro se change facilement au Vietnam, il n’est pas nécessaire d’acheter des dollars avant de partir.

2/ Cartes de paiement et retrait d'espèces au Vietnam

A part dans les grandes villes, la carte de crédit n'est pas encore un mode de paiement très répandu au Vietnam. Seuls les hôtels de standing, les boutiques de luxe et certains restaurants, eux aussi plutôt chics, acceptent les cartes de paiement internationales.

Concernant les retraits d’espèces, le réseau de DAB s'est développé dans les villes.  N’attendez pas d’être à court d’argent pour retirer car vous ne trouverez pas facilement de DAB dans les zones rurales. Une commission est prélevée à chaque retrait.
Sinon, il est toujours possible de retirer des espèces avec une carte de paiement (uniquement dans les grandes villes) à certains guichets.

3/ Le coût de la vie au Vietnam

Au Vietnam, le coût de la vie est particulièrement faible pour quelqu’un qui vient d’Occident. Manger ne coûte que généralement quelques euros. Même les restaurants des grands hôtels sont tout à fait abordables. Par exemple :

  • une bière coûte de 10 000 à 15 000 Dong (environ 0,40 à 0,60€) le verre et 0,75 à 1€ la bouteille
  • un repas complet pour une personne (plat + eau), entre 80 000 dongs (3 € - très bon marché) et 600 000 dongs (21€ -très chic !). Comptez une moyenne de 6 € par repas

4/ Taxes et pourboires

La taxe d’aéroport est incluse dans le prix du billet d’avion au départ d’Europe.

Le pourboire n’est pas une pratique répandue au Vietnam, il est toutefois bien vu de laisser quelques dongs dans les bars, restaurants, hôtels.
Par contre, si vous contractez le service d’un guide et si vous êtes satisfaits du service, n’oubliez pas de le remercier (le pourboire complète sa rémunération assez faible) : prévoyez environ 5 USD par jour et par personne (pour un chauffeur, comptez la moitié).

5/ Quelques conseils

  • Refusez systématiquement les billets scotchés ou déchirés sur les bords : il vous serait impossible de vous en servir
  • Pensez à garder sur vous de la monnaie et des petites coupures pour vos menues dépenses

Vaccin, Santé & Sécurité au Vietnam

1/ Santé

Vaccins et traitements conseillés pour un voyage au Vietnam :
Aucune vaccination n'est administrativement obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe et se rendant au Vietnam. Cependant, les suivants sont conseillés :

  • Tétanos
  • Polio
  • Hépatites virales A et B
  • Traitement anti-palu recommandé selon les régions visitées. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur, rubrique « L ‘info voyage » : www.pasteur.fr

2/ Nourriture

Lors de votre voyage au Vietnam, il convient d’observer quelques précautions strictes :

  • Ne pas boire l’eau du robinet et éviter les glaçons et les pailles qui ne sont pas toujours à usage unique
  • Eviter de se laver les dents avec l’eau du robinet
  • Privilégier les légumes cuits et les fruits lavés, pelés et cuits
  • Eviter les produits laitiers non industriels
  • Ne pas consommer de produits surgelés

3/ Sécurité

Au Vietnam, il n’y a pas de problème majeur, excepté des vols dans les grandes villes. Mais comme partout ailleurs, tout voyageur se doit de respecter quelques règles simples :

  • Ne jamais confier ses documents officiels à quiconque et toujours avoir sur soi une photocopie de son passeport et de son visa.  Une photocopie de son billet d'avion peut également s’avérer utile en cas de perte du billet
  • N’afficher aucun signe extérieur de richesse
  • Ne pas laisser ses effets personnels sans surveillance ou les confier à des inconnus
  • Ne pas suivre de faux représentants des offices de tourisme. Les représentants officiels se trouvent dans leurs bureaux
N’afficher aucun signe extérieur de richesse
Ne pas laisser ses effets personnels sans surveillance ou les confier à des inconnus
Ne pas suivre de faux représentants des offices de tourisme. Les représentants officiels se trouvent dans leurs bureaux

Transports au Vietnam

1/ L’Etat des routes au Vietnam

Les routes sont goudronnées pour les axes principaux et dans l'ensemble en mauvais état : nombreux nids de poules. Il faut compter une vitesse moyenne de 50-60km/h. Il est donc important de ne pas penser en kilomètres, les temps de parcours peuvent être importants. Dans le nord du pays, le phénomène est accentué par les routes de montagnes sinueuses (comptez environ 30km/h).

2/ Prendre l'avion au Vietnam

Arrivée internationale : pour arriver au Vietnam, il existe différentes possibilités : l’aéroport de Hanoi ou Saigon (possibilité de vol direct depuis Paris).
Il faut compter environ 12 heures de vols pour se rendre au Vietnam depuis la France ou la Suisse.

Vols intérieurs : Il existe de nombreux aéroports intérieurs au Vietnam. Les connexions sont très pratiques et les horaires fréquents. Les connexions les plus utilisées sont : Hanoi-Hue, Danang-Saigon, Danang-Pleiku, Buon Ma Thuot-Saigon, Dalat-Saigon, Saigon-Nha Trang, Saigon-Phu Quoc, Can Tho-Phu Quoc, Rach Gia-Phu Quoc.
Dans le Nord, le seul aéroport se trouve à Dien Bien Phu dans le nord-est. Il est peu utilisé pour les circuits touristiques car il reste éloigné de la région de Sapa. On lui préfère en général le trajet de nuit en train couchette.
Enfin, des connexions directes sont possibles des deux villes principales (Hanoi et Saigon), vers les pays voisins : Cambodge, Laos, Chine, Malaisie, Birmanie, Singapour et Thaïlande.
L’aéroport de Danang offre une connexion directe vers Siem Reap au Cambodge.

3/ Passer les frontières au Vietnam

Le Vietnam partage des frontières avec  3 pays : Cambodge, Chine et Laos. Il est possible de passer ces frontières par voie terrestre ou fluviale selon les cas.
Depuis ou vers le Cambodge, il existe de nombreux postes-frontière dont les plus pratiqués sont :

  • dans le centre, la frontière à Le Thanh (O Yadaw au Cambodge) qui relie les hauts plateaux du centre du Vietnam au nord-est du Cambodge
  • près d’Ho-Chi-Minh-Ville , la frontière à Moc Bai (Bavet au Cambodge), pour relier Saigon et Phnom Penh
  • près de Chau Doc dans le delta du Mekong à Tinh Bien (Phnom Den au Cambodge) pour relier par bateau rapide (possible également en voiture) Phnom Penh
  • près de Ha Tien dans le sud du Delta du Mekong, la frontière Xa Xia  (Prek Chak au Cambodge) qui relie Ha Tien à Kampot et Kep au Cambodge

Dans le sens Vietnam-Cambodge, aucun souci pour obtenir votre visa touristique de 30 jours, par contre dans l’autre sens, pensez à prévoir votre visa pour le Vietnam à l’avance, car le « visa à l’arrivée » ne peut être délivré que dans les aéroports.
Depuis ou vers le Laos, il existe 6 postes-frontière. Le plus pratiqué est celui près de Dien Bien Phu à la frontière Tay Trang (Sop Hu au Laos) pour relier le nord du Vietnam et le nord du Laos.
Notez qu’il n’y aura aucun souci pour passer du Vietnam au Laos et obtenir votre visa touristique de 30 jours, par contre dans l’autre sens, il faudra prévoir de vous procurer votre visa à l’avance car les « visas à l’arrivée » au Vietnam ne peuvent être délivrés que pour les arrivées par voie aérienne. Par voie terrestre, il faut en faire la demande en France avant votre départ.
Depuis ou vers la Chine, il existe trois postes-frontière depuis le nord du Vietnam.  Le plus  pratiqué est la frontière de Lao Cai (Hekou en Chine) qui relie le nord du Vietnam à Kunming. Attention, n’oubliez pas de faire votre demande de visa pour la Chine en France avant votre départ.

4/ Prendre le bateau au Vietnam

Réseau de communication ancestral, les voies navigables les plus importantes sont sans conteste les nombreux bras du Mekong dans le sud du pays. Elles sont encore utilisées quotidiennement par les habitants de ces régions qui vivent sur l’eau.
Les croisières les plus célèbres sont celles proposées dans la baie d’Halong d’1 à 3 journées pour découvrir la beauté de ses paysages karstiques à bord d’un jonque traditionnelle et également dans le delta du Mekong, soit sur des sampans (bateaux traditionnels) pour vous balader à la journée dans les arroyos et à travers la région en reposant le pied à terre chaque soir ; soit en empruntant un bateau Bassac (bateau de croisière en bois typique de la région) qui vous propose une découverte de 3 jours et 2 nuits dans le delta. Des croisières existent aussi pour relier Phnom Penh ou Siem Reap en 7 jours.
Il existe aussi de nombreuses excursions sur différentes rivières ou lacs à travers le pays : sur le lac Ba Be dans le nord, la baie d’Halong terrestre à Ninh Binh, la rivière des parfums à Hue, la rivière Thu Bon à Hoi An, le lac Lak dans les hauts plateaux du centre, la rivière Saigon à Ho-Chi-Minh-Ville...
Le bateau sert enfin de transport pour traverser vers des îles : à Hoi An vers les îles cham, à Nha Trang vers les îles très prisées au large, depuis Ha Tien vers l’île de Phu Quoc pour les voyageurs en provenance du Cambodge...

5/ Prendre le bus au Vietnam

Le bus est une autre solution de transport au Vietnam. Le réseau est très développé et les bus relient la plupart des villes et villages. Toutefois, il faut prévoir du temps et de la patience car il faut compter une moyenne de 50km/h.
*les bus locaux : ils couvrent en général les courtes distances et ce sont des véhicules anciens, des années 50-60, en général bondés. Les trajets sont d’autant plus longs qu’ils s’arrêtent sans cesse pour faire monter et descendre des passagers.
*les bus de luxe: bus climatisés et modernes, ils relient les principales lignes en liaison directe. Par contre, impossible d’éviter la télé, la radio ou le karaoké pendant le trajet, cela fait partie du quotidien vietnamien !

Bref, vous l’aurez compris, le bus est un moyen de transport économique et qui permet de partager des moments de vie avec les locaux, pour celui qui a du temps !

6/ Se déplacer à vélo au Vietnam

Se déplacer à vélo au Vietnam peut être très agréable. Cela permet de prendre le temps de la découverte et d’aller plus facilement à la rencontre des gens. Toutefois, préférez une visite organisée afin d’éviter les problèmes de sécurité.

7/ Le « cyclo-pousse », ce moyen de locomotion si emblématique

Le « cyclo-pousse », également connu sous le nom de «tuk-tuk» ou « rickshaw », est un véhicule à trois roues, à propulsion humaine ou mécanique.  Le coût d’une course est identique à celui d’un taxi, mais c’est un mode de transport plus local, à privilégier pour des trajets courts.

Par ailleurs, veillez systématiquement à négocier le prix avant la course. Si vous voyagez à deux, pensez toujours à vous faire préciser si le prix annoncé est pour une ou deux personnes.

8/ Prendre le train au Vietnam et acheter son billet de train

Le réseau ferroviaire vietnamien dessert le pays du Nord au Sud et offre une alternative intéressante pour réduire les coûts sur certains trajets.
Il existe deux types de train : les trains SE sont les plus récents et rapides, et les trains TN, les plus anciens et lents.
Le train est le meilleur moyen de vous rendre dans le nord, grâce au train couchette qui part d’Hanoi pour Lao Cai. Des cabines de 4 à 6 couchettes vous sont proposées pour des tarifs tout à fait abordables.
Le train peut également être utilisé pour les trajets entre Hanoi et Saigon (possibilités d’arrêts à Hue, Danang, Hoi An, Quy Nhon et Nha Trang). Pour les longs trajets, il existe des trains de nuit.

Il existe 4 classes de transport : assis dur (en général bondé, à ne pas prendre pour de trop longs trajets, inconfortable et compartiment fumeur), assis mou, couchette dure (6 couchettes dans un wagon), couchette molle (4 couchettes par wagon). La climatisation n’est accessible que dans les trains express.

Si le voyage en train constitue une vraie expérience de vie locale et offre des prix très compétitifs (quelle que soit la classe de transport choisie), ils sont lents et les retards fréquents. Il faut donc avoir du temps si l’on choisit ce moyen de transport exclusif pour visiter le Vietnam.
D’autre part, les wagons sont souvent bondés, le voyage peut être fatiguant pour les longs trajets.
Il est conseillé de réserver vos places à l’avance pour les trains de nuit et les trains Express.

8/ La voiture au Vietnam : avec chauffeur !

La voiture est le moyen de transport le plus pratique pour visiter le pays dans ses moindres recoins. En effet, cette solution vous permettra de découvrir toutes les beautés du Vietnam facilement et sans perdre de temps. De plus c’est un service très bon marché et flexible.

La location de voiture inclut toujours un chauffeur au Vietnam. La conduite des locaux est plutôt dangereuse et la route toujours encombrée par les animaux.  La signalisation n’est pas toujours très présente, selon les régions. Vous bénéficierez ainsi de l’expérience d’un chauffeur local.

Donc sécurité et coût vous mettront d’accord : la voiture avec chauffeur est l’option idéale !
Bien faire attention à ce qui est inclut dans le forfait (frais du chauffeur : hébergement, nourriture, essence, kilométrage, etc)

Enfin n’oubliez pas son pourboire à la fin du voyage. Comptez environ 3€ par jour et par personne si vous êtes satisfait du service!

9/ Distances et temps de transport

Il faut compter environ 11 heures de vols pour se rendre en Colombie depuis la France ou la Suisse.

Hébergement au Vietnam

L’hébergement fait partie du voyage et peut vous apporter une découverte supplémentaire, il est donc important de s’y retrouver afin de choisir le type de logement qui vous correspond :

1/ Guesthouses et petits hôtels

Le niveau de qualité est bas : pas de climatisation, voire pas de ventilateur, moustiquaire en piteux état, eau chaude absente, etc. Les prix seront également très bas, si l’on est pas regardant sur l’hygiène.

2/ Economique

Hôtels de type 2* norme française (2-3* norme locale) : simple, propre et avec salle de bain privée. De petites structures sans prétention, de petite taille, convenant parfaitement pour un circuit. Il y en a partout évidemment, parfois équipé de piscine.

3/ Confort

Hôtellerie de charme, il en existe presque partout (sauf dans le Nord Est dans la région de Babe et Cao Bang et dans les Hauts Plateaux du sud du centre) : chambre confortable, toute commodité, piscine, etc.

4/ Luxe

Dans les villes principales (Hanoi, Saigon, Hue, Hoi An, certaines destinations balnéaires) on peut trouver des hôtels de luxe, correspondant aux standards internationaux.

5/ Chez l’habitant

Il est possible de partager la maison très simple des habitants, pour un moment chaleureux, de découvrir leur mode de vie, d’apprendre avec eux à cuisiner, etc. Il faudra se contenter alors d’un matelas au sol, d’une moustiquaire, et d’une salle d’eau rudimentaire. Belle expérience dans ce pays très accueillant !

6/ Ecotourisme

Le Vietnam est aussi un pays nature  qui se prête à la découverte écotouristique : pourquoi ne pas dormir  dans un écolodge au plus près de la nature ?

Le Vietnam vous offre toute une palette de logement à découvrir, de l’hébergement simple et convivial chez un particulier à des structures haut de gamme ou de charme.  A vous de choisir votre mode d’hébergement ou de mélanger les styles pour une découverte encore plus riche !

Culture & Histoire du Vietnam

1/ Histoire

Jusqu’en 111 av JC : la civilisation Dong Son dirige le Nam Viet (Vietnam) jusqu’en 111 av JC, quand les Han (chinois) envahissent le pays.
111 - 938 : pendant 1000 ans, les Han et leurs successeurs dominent le pays, malgré de réguliers soulèvements réprimés. En 938 après  JC, la révolte conduite par Ngo Quyen met fin à la domination chinoise et aboutit à la création d’un état indépendant.
1010-1225 : la Dynastie des Ly créée par Ly Thai To fonde en 1010 Thanh Long (Hanoï), la nouvelle capitale du Vietnam. Il réorganise le pays en s’inspirant du modèle administratif chinois.
1225-1430 : l’époque de la dynastie des Tran est caractérisée par de grandes réformes, une réorganisation économique et une certaine prospérité urbaine jusqu’à l’invasion des armées mongoles.
1428 – 1773 : la dynastie des Lê  s’installe après la victoire sur les Ming (Chine). Elle s’inscrit dans une période d’unification des poids et mesures et de division du pays en régions et en sous-préfectures. On assiste aussi à la reprise du pouvoir des mandarins qui gouvernent au niveau régional et ravivent les conflits.
1773 : le règne de la dynastie Lê s’achève et se caractérise par la division du pays : les seigneurs Trinh s’installent au Nord et les seigneurs Nguyen au Sud.
1802 : l'empereur Gia Long fonde la dynastie des Nguyen (1802-1945). Le pays est réunifié pour la première fois depuis l’invasion chinoise.
1859 : les Français débarquent à Danang (centre du Vietnam) et s’emparent de la Cochinchine (partie méridionale du Vietnam.
1883 : l’Annam (centre) et le Tonkin (nord) sont mis sous protectorat français. Un traité est imposé par les Français. Il marque le point de départ officiel de 70 ans de colonisation française.
1887 : les Français créent l'Union Indochinoise qui comprend les protectorats du Cambodge, de la Cochinchine, de l’Annam et du Tonkin (actuel Vietnam), auquel viendra s’ajouter le Laos en 1893.
1930 : Ho Chi Minh fonde le parti communiste indochinois.
1941 : fondation du  Front de l’indépendance du Vietnam (Viet - Minh) par Ho Chi Minh.
2 septembre 1945 : L’indépendance du Vietnam est proclamée par Ho Chi Minh à Hanoi.
1946 : les Français tentent de rétablir leur autorité et c’est le début de la guerre d'Indochine.
1954 : le 7 mai, les Français tombent à Dien Ben Phu. Le 20 juillet, les accords de Genève sont signés, reconnaissant l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité du Vietnam.
1956 : des élections doivent avoir lieu pour réunifier le pays. Ho Chi Minh et le Viet Minh sont donnés gagnants. Les Etats-Unis s’en mêlent et l’élection est annulée.
1963 -1975 : c’est la guerre du Vietnam qui oppose le bloc communiste Chine-URSS-Vietnam du Nord et les Etats-Unis capitalistes dans le Sud.
1975 : grâce à l’offensive générale au printemps 1975, le gouvernement de Saigon, soutenu par les Etats-Unis, s’effondre le 30 avril. Les communistes prennent la ville (Ho-Chi-Minh-Ville).
1979-1989 : le Vietnam envahit le Cambodge suite aux massacres de paysans vietnamiens perpétrés par les Khmers rouges à la frontière.
1986 : instauration du Doi Moi, symbole de l'ouverture économique du pays.
1995 : le pays rejoint l'ASEAN (Association des Nations de l'Asie du Sud-Est). C’est la reprise des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et le Vietnam.
1998 : l’économie vietnamienne est frappée par les retombées de la crise financière asiatique de 1997
Juillet 2000 : les Etats-Unis et le Vietnam signent un accord commercial portant sur l’ouverture de l’économie vietnamienne en vue de son entrée à l’OMC.
2007 : le Vietnam fait son entrée à l'OMC et s’affirme sur la scène internationale. Il devient le 150e Etat membre.
2010 : date d’anniversaire du millénaire de Hanoi et durcissement du régime politique au niveau des droits de l’homme, le Vietnam se rapproche du modèle chinois. Plusieurs militants s’opposent et revendiquent la liberté et la démocratie, ils sont arrêtés et emprisonnés.  
2013: decès du général Vo Nguyen Giap (102 ans), héros militaire de l'indépendance vietnamienne et artisan de la débâcle française à Dien Bien Phu. 
2014: ouverture du premier McDonald's.                                                                                                                                                                                                   
2016: visite officielle du président chinois concernant les différents en mer de l'Est.                                                                                             

2/ Personnages célèbres

Ho Chi Minh : déclare l'Indépendance du Pays en 1945
Nguyen Minh Triet : Président de l'Etat depuis 1997
Nguyen Tan Dung : Premier Ministre depuis 1997
Nguyen Phu Trọng : Secrétaire général du Parti depuis 2011
Trân Anh Hung : Réalisateur

Fêtes et traditions du Vietnam

1/ Fêtes importantes

Janvier: fête des fleurs à Dalat
28 janvier 2017 Têt, nouvel an lunaire
Mars: festival du café dans les Hauts Plateaux du centre
Avril: anniversaire de la prise de Saigon le 30
Septembre: fête nationale le 2
Octobre: fête de la mi-automne

2/ Traditions

Religion: Bouddhisme.

Sport: football, arts martiaux (dont le Vovinam Viet Vo Dao), dacau, badminton, gymnastique.

Cuisine: la gastronomie vietnamienne est savoureuse, légère, parfumée, un délice. Ne manquez pas les célèbres Nems, les rouleaux de printemps, la soupe Pho (au boeuf ou au poulet), les banh cuon (raviolis de riz aux champignons), le Bun Cha (porc grillé accompagné de nouilles) à Hanoi, les banh beo (petites galette de riz à la vapeur) à Hué, le Bo Bun, la fondue lau et pour un peu de sucré essayez un che.

Boisson : bière fraiche (Bia Hoi), café vietnamien (noir, glacé, au lait concentré), thé vert (très amer).

Art: marionnettes sur l'eau, laque.

Savoir-vivre : au Vietnam, on ne s’énerve pas, on ne hausse pas la voix.
La société vietnamienne est marquée par un élément fondamental, qu’on retrouve dans la culture chinoise : le fait de perdre la face est considéré comme la pire des choses.

Adresses Utiles au Vietnam

1/ Ambassade du Vietnam en France

62-66, rue Boileau, 75016 Paris.
Métro : Exelmans ou Chardon-Lagache.
Tél : 01 44 14 64 00 ou 28
Courriel : consulaire_vietnam@yahoo.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h pour les visas et de 14h à 17h.

2/ Ambassade du Vietnam en Suisse

Schlosslistrasse, 26, 3008 Berne
Tél : 04 13 88 78 78
Site web : www.vietnam-embassy.ch

3/ Ambassade du Vietnam en Belgique

Boulevard du Général-Jacques, 1, Bruxelles 1050.
Tél  : (02) 379 27 37.
Courriel : vnemb.brussels@skynet.be
Ouvert lundi, mercredi et vendredi de 14h à 17h

4/ Ambassade de France au Vietnam

57 rue Tran Hung Dao, Hanoi
Tél : 39 44 57 00
Site web : www.ambafrance-vn.org/-francais-
Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30

5/ Consulat de Suisse au Vietnam

Hanoi Central Office Building (HCO Building), 15th Floor, 44B Ly Thuong Kiet Street, Hanoi
Tél : 39 34 65 89
Courriel : han.vertretung@eda.admin.ch

Demandez votre devis Ou contactez votre spécialiste au : 04 57 09 80 00