Transports

Retour

1/ Prendre l'avion au Guatemala

Arrivée internationale : les arrivées internationales se font à Guatemala City, la capitale.
Aucun vol direct, il y a en général une escale via Madrid, Mexico ou les Etats Unis ou via une autre ville d’Amérique Centrale (Salvador, San José ou Panama).
La plupart des compagnies européennes et américaines proposent des connexions vers le Guatemala.
Il est possible de combiner une arrivée à Guatemala et un retour au départ de Belize City, San Pedro Sula ou Cancun selon l’itinéraire envisagé : gain de temps et financier important.

Vols intérieurs : étant donné la petite taille du pays, il est assez commun de le parcourir entièrement par voie terrestre. Toutefois, il existe un aéroport à Flores, qui permet pour les voyageurs pressés de faire un aller retour dans la journée ou sur deux jours pour découvrir la belle cité de Tikal, ou bien qui permet en début ou fin de circuit de limiter les distances en kilomètres dans un sens.
Depuis Flores, il existe aussi via la compagnie Bélizéenne Tropic Air des vols directs pour Belize City, qui peuvent être très utiles pour les voyageurs souhaitant terminer leur périple au Guatemala par quelques jours de détente et plongée sur les plages du Belize.
Enfin, il existe des vols entre Guatemala et Puerto Barrios du lundi au vendredi pour ceux qui souhaitent éviter la longue route pour regagner la région de Rio Dulce

2/ Prendre le bus au Guatemala

Il existe plusieurs types de bus au Guatemala pour se déplacer :
 
Les trajets longue distance :
Les services de longue distance de la compagnie Pulman offre un confort moyen à bon selon les trajets entre les grandes villes du pays. Tous les trajets transitent par Guatemala City. Il est recommandé de privilégier les trajets de jour, car la durée est en général courte (4h maximum), sauf pour le trajet Guatemala – Flores, très long qui se fait plus facilement de nuit.
Il existe également un service de navette touristique très pratique pour se déplacer de villes en villes, notamment dans l’Altiplano. Ce service peut se réserver de France via un tour opérateur ou sur place par une agence de voyages locale ; la navette passe ainsi vous récupérer à votre hôtel à Antigua par exemple et vous dépose à votre hôtel à Panajachel. Il existe en général, pour les trajets proposés, plusieurs horaires de façon à satisfaire les voyageurs. Le trajet se fait dans des minibus climatisé pour un confort assuré.
Certaines lignes de bus, comme Tica, Hedman Alas, Linea Dorada entre autres, permettent des liaisons avec les pays voisins d’Amérique Centrale  dans de bonnes conditions.

Les trajets de courte et moyenne distance :
Les camionetas, connu sous le surnom de « bus à poulets », sont d’anciens bus scolaires bondés où les gens s’entassent sur des banquettes prévues pour deux écoliers. Ils relient les villes et s’arrêtent partout, tout le temps, pour prendre des passagers. Pour emprunter ce type de transport, il suffit de lever le bras pour monter, s’armer de patience et aimer la promiscuité. Les tarifs, eux, sont dérisoires, en compensation...
Les microbus et pick-up permettent de se déplacer plus localement. Ce sont des bus de plus petites tailles, voire des combis volkswagen, donc n’espérez pas étendre vos jambes, surtout si vous êtes grands ! Toutefois, c’est une expérience locale aussi que de s’essayer à trouver le bon microbus et ceux-là proposent des trajets plus courts, donc ça reste amusant !
Dans certaines régions reculées, les pick-up peuvent remplacer les autres moyens de transport, le tarif dérisoire reste le même, il suffit de les héler et de sauter à l’arrière.

3/ Louer une voiture ou une moto au Guatemala

Il est possible de louer une voiture ou une moto au Guatemala. Un permis français ou européen suffit. Toutefois, la conduite est assez anarchique dans ce pays, la signalisation peu existante, la visibilité dans les montagnes n’est pas toujours évidente, ce qui n’empêche pas pour autant les guatémaltèques de doubler... Bref, vous l’aurez compris, ce n’est pas le moyen de transport le plus recommandé, à réserver aux aventuriers qui aiment le frisson !

4/ La voiture avec chauffeur au Guatemala

Si vous souhaitez sortir des sentiers battus et bénéficier d’un accompagnement local pour une expérience plus approfondie, sachez que le coût du service d’une voiture privée avec chauffeur est vite rentabilisé si vous êtes au moins 4 personnes.
Il est possible de louer une voiture avec chauffeur hispanophone simplement, ou d’avoir un chauffeur-guide francophone ou bien encore deux personnes (mais cela est évidemment plus cher). Il y en a pour tous les goûts et budget !
Il est vrai que l’expérience avec un guide local sera un atout pendant votre voyage pour découvrir encore plus la vie quotidienne de la population, leurs traditions...

5/ Prendre le bateau au Guatemala

Le bateau, dans certaines régions du pays, est un moyen de transport encore très utilisé : sur le lac Atitlan pour se déplacer dans les villages indiens qui bordent le lac, c’est le moyen de transport le plus simple, agréable et sûr !
Le village de Livingston sur la côte Caraïbes n’est accessible que par bateau, depuis Puerto Barrios en traversant la baie d’Amatique ou par le fleuve Rio Dulce pour rejoindre le village du même nom.
 
Le bateau reste un moyen agréable et indispensable pour certaines visites : dans la région du Peten pour s’aventurer dans la jungle dans la région de Sayaxché par exemple et découvrir des cités mayas enfouies comme El Ceibal, Aguateca et Dos Pilas ; sur le fleuve du Rio Dulce pour découvrir la faune et la flore tropicale ; à Yaxha pour sortir des sentiers battus et accéder au site de Topoxte...
Les raisons sont nombreuses pour embarquer sur une pirogue et voguer sur les flots à la découverte des paysages et des villages mayas.

6/ Distances et temps de transport

Tableau transport Guatemala

est là pour vous aider à créer le
voyage de vos rêves