Culture & traditions

Retour

1/ Culture :

Religion : bouddhistes (96%), musulmans (2%, dont la plupart sont des chams), chrétiens(1%)
Boissons locales : bière locale Tiger Beer, vins de riz et vins de palmier à sucre, Teuk Kalohk, jus de fruits mixés...
Cuisine locale : beaucoup de riz, de poissons et de fruits tropicaux, Kyteow (soupe de nouilles de riz), Bobur (porridge de riz), Samlor (soupes)...
Savoir-vivre :
- Comme partout en Asie, il est d’usage de ne pas élever la voix et se montrer menaçant. Le terme « faire perdre la face » en langue Khmer, c’est l’équivalent du verbe « tuer ».
- Ne jamais toucher la tête d’un enfant ou d’une personne car ce geste équivaut à une injure.
- Dans les temples, contourner le Bouddha par la gauche, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ne pas s’asseoir dos au Bouddha et ne pas pointer ses pieds dans sa direction.
- Toujours demander l’autorisation avant de photographier quelqu’un.

2/ Histoire :

Entre le IXème siècle et le XIIIème siècle : Empire d'Angkor.
A partir du XIIIème siècle : déclin de l'empire d'Angkor suite à la mort du roi Jayavarman.
1834 : Règne de l'Empereur Minh Mang et contrôle de la majeure partie du Cambodge par le Vietnam.
1863 : Présence française au Cambodge pour aider le pays à échapper aux dominations Thaïe et Vietnamienne. Les Français contraignent Norodom 1er à signer un traité de protectorat qui marque le début de 90 ans de domination française.
1887 : Le Cambodge est intégré à l'Indochine Française.
1953 : Le Cambodge proclame son indépendance sous le règne de Norodom Sihanouk, à la fin de la guerre d'Indochine. (Fin de la fédération Indochinoise en 1954 et fin de la présence Française en 1956)
1970 : Coup d'Etat : le Marechal Lon Nol renverse la monarchie et installe un régime militaire.
1970-1974 : Période de guerre civile pendant laquelle le gouvernement, très corrompu, se fait battre sur tous les fronts par les Khmers rouges.
1975 : Chute de Phnom Penh, les Khmers rouges, « un mouvement politique et militaire cambodgien communiste » s'emparent de la capitale. Pol Pot, le chef des Khmers Rouges, impose un régime dictatorial.
1975-1979 : Régime des Khmers rouges.
1979 : L'armée vietnamienne chasse Pol Pot du pouvoir et instaure un gouvernement provietnamien à Phnom Penh. Les Khmers Rouges forment également un nouveau gouvernement. Le bilan de la guerre civile s'étend à 2 Millions de morts.
1982 : Sihanouk se joint aux Khmers Rouges, pour former un front opposé au gouvernement provietnamien.
1989 : Retrait des troupes vietnamiennes du Cambodge, après 11 ans d’occupation.
1991 : Accords de Paix signés par l'ONU, instaurant des élections libres et démocratiques.
1998 : Mort de Pol Pot, arrêté et condamné à la prison à vie un an plus tôt.
2001 : Création d’un tribunal de jugement des Khmers rouges, au pouvoir entre 1975 et 1979.
2004 : Le roi Sihanouk abdique. Succession du roi Norodom Sihamoni, son plus jeune fils. Le Cambodge devient enfin membre de l’OMC, 10 ans après avoir présenté sa demande d’accession.
17 février 2009 : Ouverture du procès des Khmers rouges à Phnom Penh (5 inculpés seulement).
2011 : Le temple de Preah Vihar, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, provoque de nouveaux affrontements entre Thaïlandais et Cambodgiens. Situé à la frontière, il est source de conflit entre les 2 pays qui revendiquent chacun son appartenance.
3 février 2012 : Duch/Deuch (Kang Kek Ieu), très impliqué dans le mouvement khmer rouge, est condamné en appel à perpétuité pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Il marque le premier verdict définitif rendu dans le cadre des condamnations des Khmers rouges.
15 octobre 2012 : Mort de Norodom Sihanouk, une figure marquante de la vie politique cambodgienne durant le 20ème siècle. Funérailles en présence du Premier ministre français.


Histoire

Entre le IXème siècle et le XIIIème siècle : Empire d'Angkor.
A partir du XIIIème siècle : déclin de l'empire d'Angkor suite à la mort du roi Javavarman.
1834 : Règne de l'Empereur Minh Mang, contrôle de la majeure partie du Cambodge par le Vietnam
1863 : Présence française au Cambodge pour aider le pays à échapper aux dominations Thaïe et Vietnamienne. Les Français contraignent Norodom 1er à signer un traité de protectorat. Début de 90 ans de domination française.
1887 : Le Cambodge est intégré à l'Indochine Française.
1953 : Le Cambodge proclame son indépendance sous le règne de Norodom Sihanouk, à la fin de la guerre d'Indochine. (Fin de la fédération Indochinoise en 1954 et fin de la présence Française en 1956)
1970 : Coup d'Etat : le Marechal Lon Nol renverse la monarchie et installe un régime militaire.
1975 : Chute de Phnom Penh, les Khmers rouges, « un mouvement politique et militaire cambodgien communiste » s'emparent de la capitale. Pol Pot, le chef des Khmers Rouges, impose un régime dictatorial. C'est le début de la guerre civile entre les Khmers Rouges et le gouvernement.
1979 : L'armée vietnamienne chasse Pol Pot du pouvoir. Gouvernement provietnamien à Phnom Penh. Les Khmers Rouges forment également un nouveau gouvernement. Le bilan de la guerre civile s'étend à 2 Millions de morts.
1980 : Famine.
1982 : Sihanouk se joint aux Khmers Rouges, pour former un front opposé au gouvernement provietnamien.
1989 : Retrait des troupes au Vietnam.
1991 : Accords de Paix signés supervisés par l'ONU. Elections dorénavant libres et démocratiques.
1998 : Mort de Pol Pot.
2004 : Le roi Sihanouk abdique. Succession du roi Norodom Sihamoni.
2005 : Le Cambodge rejoint l'OMC
sont là pour vous aider à créer le
voyage de vos rêves