INFORMATIONS PRATIQUES CUBA

Climat & Géographie de Cuba

1/ Le climat à Cuba

Toute l'île possède un climat tropical, chaud et humide.
La meilleure saison pour visiter Cuba est à partir de fin novembre jusqu’à avril (saison sèche). Pendant cette saison la température moyenne est d’environ 27 °C et la mer environ 25°C.
En saison de pluie (de fin avril à début novembre), les températures sont plus chaudes (environ 30°C) et le taux d’humidité très élevé. La température de la mer peut atteindre 29°C.
Les pluies sont en fin de journée en juillet/août, à partir de septembre la saison des ouragans  commence, certains vents peuvent atteindre 340km/h.

2/ La meilleure saison pour un voyage à Cuba

La meilleure saison pour voyager à Cuba est de novembre à mai car c’est la saison sèche.

3/ Températures (en degrés centigrades, maxi à l'ombre)

Tableau températures Cuba 

4/ Pluies (hauteur en millimètre par mois)

Tableau pluie Cuba

5/ La géographie à Cuba

Cuba est une île en forme de « crocodile » qui s’étend sur 1 250km d’ouest en est et 200km du nord au sud sur la partie la plus large et 30km sur la partie la plus étroite. Sur les 110 860 km² d’île principale, il faut ajouter l’Ile de la Jeunesse (située à l’ouest) et les multiples cayos (situés tout autour de l’île et regroupés en Archipels).

Cuba est l’île la plus grande des Caraïbes, elle se divise en 15 provinces, qui sont regroupé comme suis :

  • Province de Pinar del Rio : la ville de Viñales, la Pensinsula de Guanahacabibes, ainsi que l’Archipel de los Colorados.
  • Province de La Havane
  • Province d’Artemisa et Mayabeque : Playa de Jibacoa, la ville de Soroa et Las Terrazas.
  • Province de Matanzas : les villes de Varadero et Playa Larga (Baie de Cochon) et la Peninsula de Zapata.
  • Isla de la Juventud : avec l’Archipel de los Canarreos et Cayo Largo del Sur.
  • Province de Cienfuegos : Guajimico un très méconnue spot de plongée.
  • Province de Villa Clara : Santa Clara, l’Archipel de Jardines del Rey (Cayo Santa Maria, Cayo Ensenachos, Cayo Las Brujas).
  • Province de Sancti Spiritus : Trinidad avec la Plage d’Ancon et le site de Topes de Collantes.
  • Province de Ciego de Avila : l’Archipel de Jardines del Rey (au Nord avec Cayo Coco, Cayo Guilermo) et l’Archipel de Jardines de la Reina (au Sud).
  • Province de Camagüey : avec la Playa de Santa Lucia.Province de Las Tunas : Puerto Padre et la Playa la Herradura.Province de Holguin : Gibara, Playa Pesquero, Guardalavaca, Cayo Saetia.
  • Province de Granma : Bayamo, Manzanillo, la Sierra Maestra avec le Pico Bayamesa, les Plages de Marea del Portillo.
  • Province de Santiago de Cuba : la Sierra Maestra avec le Pico Turquino et Cuba, la Cordillera de la Gran Piedra.
  • Province de Guantanamo : la Baie de Guantanamo, la ville de Baracoa, la Playa Maguana et le Parc Alexandro de Humboldt

Le fleuve le plus long est le Cauto qui s’étend sur 343km dont 110 km navigable. Il prend sa source dans les montagnes de la Sierra Maestra et se jette dans la mer des Caraïbes.

Cuba n’est pas traversé par une chaîne de montagne, son paysage est assez plat mais vous trouverez des sierras ou des « picos » qui ne dépassent pas le 2 000m d’altitude. Voici certains d’entre eux :

  • Le Pico Turquino culminant à 1 972m et le Pico Cuba culminant à 1 872m ; tout les deux situés dans la Province de Santiago de Cuba.
  • Le Pico Bayamesa culminant à 1 730m situé dans la Province de Granma.
  • La Sierra del Escambray culminant à 1 140m situé dans la Province de Villa Clara
  • La Sierra Maestra qui s’étire sur 250km située entre la Province de Granma et Guantanamo.

Les amateurs de nature pourront trouver à Cuba plusieurs options des parcs et réserves, voici quelques exemples :

  • Parc National Alexandro de Humboldt (UNESCO) : forêt primaire, mangrove, plantes, fleurs et animaux (grenouilles, serpents, oiseaux, entre autres).
  • Parc Naturel de Topes de Collantes : forêt primaire, plantes, cascades.
  • Réserve de biosphère de la Peninsula de Guanahacabibes (UNESCO) : site de nidification de tortues, observation d’oiseaux (tocororo, flamants, cartacubas, hérons, perruches, …)
  • Réserve de biosphère de Baconao (UNESCO) : culture du café.
  • Réserve de biosphère de Ciénaga de Zapata (UNESCO) : préservation du crocodile (animale endémique) 

Carte de Cuba

Carte touristique Cuba
Télécharger la carte

1/ Quelques données

Superficie : 111 000 km² (5 fois plus petit que le France)
Population : 11,5 millions d'habitants
Métissage : 47% de blancs 40% de Métis ou « Mulatos », 12.5 % de noirs 0.5 % d'indiens Religion : catholique pour la grande majorité et santeria (issue de la religion afro-cubaine)
Régime : république socialiste
Densité : 102 habitants au km²
Capitale : La Havane (3 millions d’habitants)
Autres villes : Vinales, Trinidad, Cienfuegos, Camaguey, Santiago
Point culminant : Pico Turquino 1972 m.

Formalités & Visa à Cuba

Pour votre voyage à Cuba, vous devez absolument être en possession d’un passeport. D’après les autorités, il peut être uniquement valable jusqu’à la date de retour mais par précaution, nous vous conseillons qu’il soit quand même valable six mois après la date de retour.
En plus du passeport, il faut aussi un visa appelé carte de tourisme, à se procurer impérativement avant le départ (elle n’est pas distribuée dans l’avion) au prix de 27 €.

Enfin, pour entrer à Cuba, il est obligatoire d’avoir une assurance médicale (communément appelée assurance multirisque). En générale, cette assurance est incluse avec votre carte bancaire si vous avez réglé avec. Il faut alors être en possession d’une attestation d’assurance qui pourra vous être demandée à votre arrivée à l’aéroport.

Si vous souhaitez ramener des marchandises locales (rhum ou cigares), voici les quotas pour la douane à l’arrivée en France : Cigares : 50 unités / Cigarillos : 100 unités / Alcool de plus de 22° : 1L / Alcool de moins de 22° : 2L / Vins non mousseux ou bières : 4L. Ces quantités ne doivent pas excéder les montants suivants (sinon, besoin de faire une déclaration) : 150 € par voyageur de moins de 15 ans ou 430 € par voyageur de plus de 15 ans.
Pour plus d'informations, contactez l'Ambassade de Cuba : 14-16, rue de Presles 75015 Paris
tél : 01 45 67 55 35 ou sur www.cubaparis.org

Vie pratique à Cuba

1/ Langue

L'espagnol est la langue officielle. On parle l'anglais dans les lieux touristiques.
Accent : le « s » en fin de phrase n'est pas prononcé, et le « u » est prononcé « ou ».
Grammaire : la deuxième personne du pluriel « vosotros » est remplacée par « ustedes »

Quelques mots :
Bonjour : buenos días
Salut/à bientôt = Hola/Ciao ou hasta luego
SVP/merci = por favor/gracias
Oui/non = si/no
Avion /autobus/voiture = avion/ guagua (autobus en Espagne) / auto (coche en Espagne)
Je suis français(e) = soy frances(a)

2/ Décalage horaire

Par rapport à la France, il y a - 5h en été et - 6h en hiver.

3/ Courant

Pour vos appareils électriques, pensez à prendre un adaptateur (2 fiches plates, continent Amérique ou 2 trous ronds) et vérifier qu’ils sont compatibles au courant 110 volts. Si non, vous aurez besoin d’un transformateur (de voyage, chez un électricien).

4/ Téléphone & Internet

Il existe plusieurs solutions pour téléphoner, soit :

  • Une cabine à carte : vous pouvez acheter une carte dans les boutiques ETECSA d’une valeur allant de 5 à 20 CUC (cette solution est idéale pour des appels locaux).
  •  Dans un centre d’appel : il existe dans presque toutes les villes de province un centre « telepunto ETECSA » : c’est une centrale téléphonique, vous demandez une cabine et vous pouvez appeler et voir défiler le coût de votre appel.
  • Chez l’habitant : si vous séjourner dans une « casa particular », vous pouvez demander à votre hôte de téléphoner pour vous (local), cela ne lui coute pas grand-chose mais vous pouvez lui laisser une pièce de pourboire.
  •  Dans les hôtels : ils peuvent appeler pour vous mais attention, certains hôtels facturent 1 CUC la minute !
  • Depuis votre téléphone portable : demandez à votre opérateur avant le départ si vous avez une option « monde » sur votre téléphone. S c’est le cas vous pourrez utiliser votre portable français, mais attention à demander le coût à votre opérateur pour les appels et l’envoi et la réception de SMS.

Concernant internet, dans les villes importantes ou lieux touristiques, vous n'aurez aucun mal à trouver des « cyber cafés », les hôtels « all inclusive » ont une salle avec 2 ordinateurs à disposition des clients (payant ou gratuit selon la catégorie).
Le wifi commence a être plus répandu à Cuba, des bornes sont proposés aux habitants dans les places publics, ainsi que dans certains hôtels plutôt 4/5*, cafés et restaurants. Vous devrez acheter des cartes de connexions wifi dans les boutiques Etecsa, 1 heure pour 2 CUC, il fudra vous conecter sur le site pour accèder au wifi.  Cependant, ne comptez pas sur internet à Cuba, le réseau est lent.

Depuis la France vers Cuba, rajouter 00+53+ devant code de la ville + numéro de téléphone.
Ex: de France vers La Havane, composer 00 53 72 08 25 12.

Depuis Cuba vers la France, rajouter 00 + 33 + numéro de téléphone.
Ex: de La Havane vers Annecy, composer 00 33 4 50 46 90 25.

Depuis Cuba vers Cuba, rajouter 0 + code de la province + numéro de téléphone.
Ex : de La Havane vers Santiago, composer 0 22 643 903
De Cayo Santa Maria vers Cienfuegos, composer 0 43 255 10 20.

Monnaie & Argent à Cuba

1/ Monnaie et argent

A Cuba, il y a 2 monnaies : le Peso cubain CUP réservé aux cubains (monnaie locale) et le Peso convertible CUC réservé aux échanges touristiques et aux touristes.
A ce jour, 1 CUC =1,10 €. Le peso cubano (uniquement pour les cubains) : 1 CUC = 22 pesos, 1 euro = 24.2 pesos
Vous ne pouvez pas obtenir des pesos avant votre départ (changeables uniquement sur place). De même, vous ne pouvez pas les sortir du pays.
Prenez des euros avec vous (surtout pas de dollars US qui sont acceptés avec une taxe de 10% en plus du change) et vous pourrez les échanger à votre arrivée à Cuba. Vous trouverez des bureaux de change « Cadeca » à l’aéroport (avec un taux correct).
Vous pourrez aussi retirer de l’argent avec votre carte bancaire (sauf American Express) aux distributeurs des banques dans les grandes villes et aéroports uniquement.
Sachez que les cubains utilisent beaucoup les espèces, il est préférable d’avoir des petites coupures car souvent les commerçants n’ont pas de monnaie.

2/ Le coût de la vie à Cuba

Cuba n’est pas un pays bon marché car vous avez une monnaie pour le touriste qui équivaut au dollar US (1 CUC = 1 USD = 1 ,35 €). Il existe aussi une différence entre le prix pour le touriste et le prix pour les cubains, même en CUC. Donc, n’hésitez pas à contester et à discuter le tarif si vous constater un abus.
Voici quelques exemples de prix qui vous aideront à établir votre budget :

  • Une bouteille d’eau : 1 CUC ; une bière : 3 CUC ; un cocktail : 2 à 5 CUC
  • Restaurant type « paladares » : 6 à 12 CUC
  • Plat de langouste dans un « paladares » environ 10 CUC et dans un restaurant d’état 18 CUC
  • Entrée de musée : 1 à 5 CUC
  • Droit pour prendre une photo : 1 CUC par photo ou 5 CUC à volonté
  • Un CD : 10 à 20 CUC (selon le lieu de présentation du groupe)

3/ Pourboires

Le pourboire est une pratique courante à Cuba, l’usage est de laisser la pièce (1 CUC) pour les porteurs de bagages, dans les restaurants et pour les groupes de musique.
Toutefois, rien n’est obligatoire, vous pourrez le faire en fonction de la qualité du service et de votre appréciation.

4/ Quelques conseils

  • Un chapeau de paille;
  • Un instrument de musique;
  • Des colliers en graines ou coquillages (attention à ne pas acheter du corail noir – espèce en danger !) ;
  • Un CD d’un groupe de musique (salsa, mambo, rumba,…) ;
  • De la peinture (des belles toiles sur le marché à La Havane) ;
  • T-shirt, casquette, affiches, autocollants entre autre objets avec l’effigie du Che ;
  • Vous pouvez marchander, nous vous conseillons de le faire quand le tarif vous semble vraiment élevé.
  • Pensez à garder sur vous de la monnaie et des petites coupures.

Vaccin, Santé & Sécurité à Cuba

1/ Vaccins et traitements conseillés pour un voyage à Cuba

Aucune vaccination n'est administrativement obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe et se rendant à Cuba. Cependant, les suivants sont conseillés :

  • Tétanos ;Polio et Coqueluche ;
  • Diphtérie ;
  • Vaccination hépatite A recommandée
  • Voir pour l’hépatite B et la fièvre jaune avec votre médecin

Vous pouvez demander des renseignements à l’Institut Pasteur (www.pasteur.fr) ou sur www.sante.gouv.fr
Il est recommandé de vous munir de vos médicaments et produits d'hygiène de base car les pharmacies cubaines sont souvent en rupture de stock.

2/ Nourriture

Lors de votre voyage à Cuba, il est conseillé d’observer certaines précautions de base comme :

  • Ne pas boire l’eau du robinet;
  • Eviter les légumes crus et les fruits non lavés, non pelés, non cuits, ainsi que la viande mal cuite ;
  • Eviter les produits laitiers non industriels ;
  • Eviter de manger des coquillages ;

3/ Sécurité

A Cuba, comme la plus part des pays d’Amérique Latine, il faut faire attention aux pickpockets et les vols sur La Havane. Mais comme partout ailleurs, tout voyageur se doit de respecter quelques règles simples :

  • Ne jamais confier ses documents officiels à quiconque et toujours avoir sur soi une photocopie de son passeport.
  • N’afficher aucun signe extérieur de richesse
  • Ne pas laisser ses effets personnels sans surveillance ou ne pas les confier à des inconnus.
  • Habillez-vous simplement sans ostentation.
  • Sortez avec le minimum nécessaire, vous pouvez laisser le plus important dans le coffre de votre hôtel (ou dans une valise cadenassée). Si vous devrez emporter des affaires, nous vous conseillons un sac à dos.
  • Ne jamais faire confiance à un « jinetero » (petits arnaqueurs), plutôt jeunes présents surtout à La Havane et Santiago.
  • A la plage, n’emportez que le strict nécessaire (serviette ou paréo, crème solaire, lunettes de soleil et des petites coupures pour les boissons).
  • La nuit, préférer prendre un taxi que de marcher à pied.
  • Pour les locations de voiture, bien fermer le véhicule, ne rien laisser d’apparent et de préférence le garer dans un parking surveillé.
  • Bien demander le prix avant de consommer et vérifier l’addition.
  • Utilisez les distributeurs de billets aux horaires d’ouverture des banques et jamais la nuit.
  • Effectuez vos changes dans les bureaux officiels, ne gardez sur vous que l’argent indispensable pour la journée, évitez les grosses coupures, évitez de laisser votre portefeuille dans la poche arrière de votre pantalon.

Transports à Cuba

1/ Prendre l'avion à Cuba

Il existe 11 aéroports sur l’île, soit : La Havane (aéroport international) , Varadero, Nueva Gerona (Isla de Juventud), Cayo Lardo del Sur, Cayo Coco, Santa Clara, Camagüey, Holguin, Las Tunas, Bayamo, Santiago de Cuba (aéroport international).
Les compagnies sont Cubana de Aviacion, Aerogaviota et Aercaribbean.
Nous conseillons les vols intérieur uniquement si vous n’avez pas le temps de faire le tour en voiture de location, car les prix des vols sont assez importants et le poids de bagages autorisés limité (surtout avec la compagnie Aerocaribbean).

2/ Prendre le bus à Cuba

Le bus est le mode de transport le plus commun et le plus économique à Cuba.
Les bus relient toutes les villes et une grande partie des villages.
Concernant les horaires, la compagnie la plus fiable est la Viazul, autorisé au non-Cubains elle propose des véhicules climatisés et le prix des tickets est en CUC.
Une autre option sont les bus appelés « Conectando Cuba », ils ont été créés pour désengorger les lignes de Viazul. Ils font des trajets précis en partance des hôtels des centres-villes et peuvent être réservés depuis la France. Ceci est un des meilleurs moyens pour ceux qui ne souhaitent pas louer un véhicule.

3/ Prendre le bateau à Cuba

Le bateau à Cuba est peu utilisé et surtout pour les excursions touristiques. Sur Playa Ancon pour visiter Cayo Blanco ou sur les Cayos ou Varadero pour les excursions de plongée à la journée ou la pêche en pleine mer.

4/ Prendre le train à Cuba

Il existe encore des trains de passager à Cuba, chose rare dans les pays d’Amérique Latine.
Ceci est un très bon moyen de profiter du paysage, mais attention, mieux vaut ne pas être pressé car les voies ne sont pas très bien entretenues.
Les wagons sont confortables malgré leur vétusté. L’unique train avec un wagon « snack » à son bord est le « Tren Francés » qui relie La Havane à Santiago de Cuba un jour sur trois.
Concernant les horaires, mieux vaut vérifier le jour même si votre train part ou pas, ainsi nous vous conseillons d’acheter votre ticket le jour même.
Voici quelques gares : Bayamo, Camagüey, Cienfuegos, Guantanamo, Manzanillo, Matanzas, Moron, Pinar del Rio, Sancti Spiritus, Santa Clara, Santiago de Cuba.
Baracoa, Isla de la Juventud, l’extrême ouest de la province de Pinar del Rio et les Cayos sont les uniques sites dépourvus de gare.

5/ Location de voiture à Cuba

Conduire à Cuba est possible et reste la meilleure solution pour découvrir le pays.
Il existe 3 loueurs, Rex, Via et Cubacar, ils proposent des types de voiture et des tarifs très diversifiés.
Les règles pour louer un véhicule à Cuba sont particulières, il existe une assurance obligatoire par jour de location qui couvre tous les incidents sauf les vols d’autoradio ou de pneumatique. Vous pouvez décliner cette assurance mais vous serez redevable d’une franchise pouvant aller jusqu’à 500 CUC. Une caution vous est également demandée mais sera remboursée à la restitution du véhicule.
Les loueurs vous conseillent de remplir le réservoir du véhicule uniquement avec l’essence dite « especial ».
Un permis de conduire français est suffisant pour la location en présence du passeport.
La limitation de vitesse est de 50km/h en ville, 90km/h sur route et 100km/h sur autoroute.
L’état des routes à Cuba est correct, l’Autopista, la Via Blanca et la Carretera Centrale sont en bon état, attention aux nid-de-poule non signalés.
Eviter de rouler la nuit pour profiter des beaux paysages que le pays vous réserve.

6/ Distances et temps de transport

Tableau transports Cuba 

Hébergement à Cuba

A Cuba, il y a différentes catégorie d’hôtels et il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Pendant la haute saison (décembre à avril), mieux vaut réserver les hôtels à l’avance afin de vous assurer d’avoir des places dans les hôtels les plus corrects.
La majorité des hébergements à Cuba inclus le petit-déjeuner (desayuno) et les horaires d’arrivée et de sortie sont 12h-14h.

La classification hôtelière à Cuba est assez floue, certaines hôtels 4* ne sont que des 2*, certains hôtels 2* ont plus de charme que les hôtels 4*. Pour éviter toue confusion, nous avons divisé les hôtels en trois catégories : standard, confort et luxe et fait une catégorie à part pour les nuits chez l’habitant et les hôtels « all-inclusive ».

1/Hôtel Standard

L’hôtel standard est équivalent à un 2/3* norme française : simples, propres, salle de bain privée mais sans luxe et sans grand charme. Les chambres sont confortables équipées de télévision, climatisation, salle de bain privée. Les bâtiments peuvent être coloniaux ou de type soviétique et les services simples (pas de piscine, pas de restaurant).

2/Hôtel Confort

L’hôtel confort est équivalent à un 3/4* norme française : bâtiments coloniaux ou modernes bien décorés, réception, restaurant, bar et piscine. Nous pouvons ajouter à la catégorie d’hôtel confort les hôtels de charme.

3/Hôtel Luxe

Plusieurs hôtels de grandes chaînes internationales cinq-étoiles sont installés à Cuba (Mercure, Melia, Barcelo entre autres). Toutefois, malgré leurs efforts, certaines prestations peuvent laisser à désirer (accueil à la réception en anglais, qualité de la nourriture, …).

4/Les Hôtels « All-inclusive »

Ce sont des complexes hôteliers situés en bord de mer qui proposent le système « all inclusive », c’est-à-dire, le tout inclus. Ce sont des hôtels confort ou luxe selon la catégorie des prestations (spa, golf, activités marines). Vous trouverez ce type d’hôtel à Varadero, dans les Cayos comme Santa Maria, Coco ou Ensenachos, à Guardalavaca et Playa Ancon.

5/Les « Chez l’habitant »

Ce sont des cubains qui mettent à votre disposition une chambre dans leur maison. Les maisons sont assez agréables avec un patio, une veranda avec de rocking-chair et certaines même une petite piscine. Les chambres sont équipées d’un lit double (ou 2 lits simples), d’une salle de bain, une chaise et un ventilateur. Les draps et  serviettes de bain sont fournis.
Ce concept de « casa particular » est un bon moyen de découvrir le mode de vie à la cubaine et de profiter des conseils et bons plans de votre hôte.

Culture & Histoire de Cuba

1/ Histoire

Jusqu'au 15ème siècle : Présence d'indigènes : « Les Tainos ».
1492 : Découverte par Christophe Colomb, suivie de la colonisation.
1774 / 1840 : Période prospère de l'Or blanc, arrivage massif d'esclaves venus d'Afrique. Construction de somptueux palais.
1892 : Création du Parti révolutionnaire cubain par José Marti, poète et acteur de l'indépendance vénéré des cubains.
1898 / 1902 : Retrait des espagnols, les Etats-Unis prennent possession de Cuba pendant 4 ans.
1902 : Election du premier président : Estrada Palma, indépendance de l'île, sous le regard attentif des Américains.
1940 : Election du Général Batista.
1953 : Le 26 juillet, échec de l'attaque de la Moncada par Fidel et ses guérilleros, la révolution est en marche.
1958 : Castro fonde l'armée rebelle dans la Sierra Maestra. Prise de Santa Clara par Che Guevara. Fuite de Batista.
1959 : Prise de Santiago par Fidel Castro, le 01 janvier (fête national et carnaval) Fidel Castro au pouvoir.
1960 : Les Etats-Unis déclarent l'embargo commercial sur Cuba, toujours en vigueur aujourd'hui.

2/ Traditions

Population :

Les cubains sont originaire du mélange des Européens (les colonisateurs d’origine espagnole dans la plupart), des Indiens (population natives, les taïnos, siboneyes et guanahatabeyes) et des Noirs Africains (venus pendant l’époque de l’esclavage d’Angola ou du Sénégal).
Chaque gamme de métissage à son nom propre :

  • « India » : mélange entre un Noir et un Indien.
  • « Mulato » : mélange entre un Blanc et un Noir.

Au XVIIème siècle, une vague d’immigration française venue d’Haïti envahit les côtes d’orient (Santiago et Guantanamo) puis certains migrent vers la Sierra Maestra pour introduire la culture du café. Jusqu’au début du XIXème siècle, les migrants prospèrent et deviennent des riches propriétaires terriens. A la fin du XIXème siècle, la concurrence du café brésilien, la guerre de l’indépendance et l’abolition de l’esclavage signe l’arrêt de la migration des français à Cuba.

Cuisine et boissons :

Cuba n’est pas une destination gastronomique, toutefois, vous pourrez goûter des plats populaires comme le « Moros y cristianos », haricots rouges et riz qui sont à la base de tous les repas de cuisine « criolla » accompagnés de banane frite et d’une viande (poulet ou porc).

Vous avez 2 options de restauration : les « paladores » (restaurant chez l’habitant normalement à un prix fixe et assez copieux) et les restaurants d’Etat.
Vous pourrez aussi goûter la langouste, servie frite ou au barbecue, un vrai régal ! Ainsi que du crocodile dans la région de Guama, du crabe et le « cochinito » (cochon très apprécié par les Cubains).
Pour les desserts, il faut profiter des fruits tropicaux : mangue, banane plantain, goyave, papaye, ananas, etc.

Les cubains aiment les sodas, toutefois vous avez plusieurs sortes de boissons typiques comme :

  • Guarapo : jus extrait de la canne à sucre, généralement servi avec des glaçons et un zeste de citron, très rafraîchissant !
  • Bière : comme il fait très chaud à Cuba, la bière est une bonne solution pour vous désaltérer. Il existe plusieurs brasseurs dans tout le pays, mais les marques les plus connues sont : Bucanero, Mayabe, Cristal et Cacique.
  • Le Rhum : c’est une institution à Cuba, nous pouvons dire que c’est la boisson nationale.
    La marque Havana Club est la plus consommée mais il existe aussi le Bacardi, le Caney, le Santiago entre autres.
    La couleur est très importante pour un rhum qui peut être blanc, doré ou ambrée. C’est avec le rhum blanc que certains cocktails sont proposés comme le Mojito (citron, glaçons, sucre, menthe et eau gazeuse), le Daiquiri (pamplemousse, marasquin, citron et glaçons) ou le Cuba Libre.

Religion et syncrétisme :

Compte tenue du régime politique du pays, la religion n’était pas la priorité de l’Etat, ainsi pendant plusieurs années, les cubains avaient une liberté de croyance sans avoir une institution définie.
A la fin des années 80, Fidel Castro autorise le retour de l’église catholique sur le sol cubain et certains croyants reviennent sur les bancs des églises.
Il existe également des temples protestants, des églises adventistes ou évangélistes.

Les Noirs-Africains ont apporté la « SANTERIA » : un syncrétisme très particulier qui mélange le catholicisme, le rituel africain et les pratiques animistes. Certains cubains d’origine africaines participent à la santeria pour maintenir leur identité culturelle et la reconnaissance des leurs racines.

Musique :

Comme sa population, la musique cubaine est très diversifiée. Elle est omniprésente et fait partie de la vie d’un cubain.

La « Rumba » est divisée en trois styles : la Columbia, le Guaguanco et le Yambu. Le premier style est destiné aux hommes, le second aux couples et le troisième pour la séduction.
L’orchestre qui joue de la Rumba s’appelle « le son » c’est-à-dire, trois chanteurs + percussions + instruments à cordes. Le son est devenu un style de musique très apprécié dans les années 20 et 30 et a continué avec des interprètes comme Compay Segundo ou Los Van Van.
Il est aussi à l’origine de « la Salsa », danse omniprésente dans la vie cubaine, ainsi que les traditionnels Cha-Cha, Mambos et Boleros. Les orchestres (charangas) sont nombreux et jouent dès qu'une occasion se présente.

Actuellement, les jeunes ont plutôt tendance à apprécier le reggaeton, un mix entre le reggae, le rap et la musique électronique. A Cuba ils l’ont renommée cubaton.

3/ Personnages célèbres

Fidel CASTRO : chef de la guérilla cubaine, figure charismatique de la révolution.
Che GUEVARA : personnage emblématique du mouvement révolutionnaire, assassiné en Bolivie en 1967.
Fulgencio BATISTA : dictateur militaire peu scrupuleux. Il dirigea Cuba à deux reprises en s'emparant du pouvoir.
C. Manuel CESPEDES : acteur de la première guerre d'indépendance contre les Espagnols en 1868.
Camilo CIENFUEGOS : révolutionnaire ayant combattu aux côtés du Che et des frères Castro.
José MARTI : écrivain, poète et idole des cubains. Acteur des guerres d'indépendances, il meurt au combat en 1895.
Celia CRUZ : Chanteuse mondialement connue et icône de la Salsa cubaine. Exilée aux Etats-Unis, décédée en 2003.
Compay SEGUNDO : Artiste né à Siboney, auteur du célèbre Chan-Chan et leader du film Buena Vista Social Club.


Religion et syncrétisme :

Compte tenue du régime politique du pays, la religion n’était pas la priorité de l’Etat, ainsi pendant plusieurs années, les cubains avaient une liberté de croyance sans avoir une institution définie.
A la fin des années 80, Fid

Comme sa population, la musique cubaine est très diversifiée. Elle est omniprésente et fait partie de la vie d’un cubain.

La « Rumba » est divisée en trois styles : la Columbia, le Guaguanco et le Yambu. Le premier style est destiné aux hommes, le second aux couples et le troisième pour la séduction.
L’orchestre qui joue de la Rumba s’appelle « le son » c’est-à-dire, trois chanteurs + percussions + instruments à cordes. Le son est devenu un style de musique très apprécié dans les années 20 et 30 et a continué avec des interprètes comme Compay Segundo ou Los Van Van.
Il est aussi à l’origine de « la Salsa », danse omniprésente dans la vie cubaine, ainsi que les traditionnels Cha-Cha, Mambos et Boleros. Les orchestres (charangas) sont nombreux et jouent dès qu'une occasion se présente.

Actuellement, les jeunes ont plutôt tendance à apprécier le reggaeton, un mix entre le reggae, le rap et la musique électronique. A Cuba ils l’ont renommée cubaton.

Fêtes et traditions de Cuba

Fêtes importantes

1er janvier : fête de la révolution.
28 janvier : naissance de José Marti, organisateur de la guerre de l’indépendance.
8 mars : journée internationale de la Gemme
19 avril : anniversaire de la victoire de la Baie de Cochons
1er mai : fête du travail
Juillet : Carnaval à Santiago, fête nationale (25, 26 et 27), anniversaire de l’assaut de la caserne Moncada.
8 octobre : anniversaire de la mort du Che
10 octobre : anniversaire de la guerre de l’indépendance
28 octobre : anniversaire de la mort de Camilo Cienfuegos
25 décembre : Noël
31 décembre : les musées sont fermés.

Adresses Utiles à Cuba

1/ Ambassade de Cuba en France

14-16 rue de Presles
75015 Paris
Tél : 01-45-67-55-35
www.cubaparis.org
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h

2/ Ambassade de France à Cuba

Calle 14, 312, entre 3ra y 5ta avenida, Miramar
Tél. (0053) 201-31-31
www.ambafrance-cu.org

Demandez votre devis Ou contactez votre spécialiste au : 04 57 09 80 08